Evil Dead Rise de Lee Cronin : critique

Publié par CineChronicle le 20 avril 2023

Synopsis : Après une longue route éreintante, Beth arrive chez sa sœur aînée Ellie. Cette dernière élève seule ses trois enfants dans un petit appartement de Los Angeles. Dans l’immeuble, les deux sœurs découvrent un mystérieux livre. Celui-ci renferme des démons qui prennent possession des corps humains. Confrontées à leurs pires cauchemars, Beth et Ellie vont devoir survivre et protéger leur famille.

♥♥♥♥♥

 

Evil Dead Rise - affiche

Evil Dead Rise – affiche

La franchise Evil Dead aura connu bien des chemins. Le premier film, fauché mais débridé, lança la carrière de Sam Raimi. Le deuxième lui permis de lâcher les chiens dans une suite-remake purement cartoonesque, et le troisième fut pour lui un terrain d’exploitation de nouveaux décors, en l’occurrence un Moyen-Âge tout autant envahi de créatures démoniaques. En 2013, quand Fede Alvarez ressuscita, dans la controverse, le Necronomicon, cela aura finalement été pour faire dans le gore beaucoup plus premier degré, non sans une certaine réussite esthétique. Quant à la série Ash vs. Evil Dead, elle a offert un fantastique terrain de jeu à Sam Raimi pour déployer son humour noir et sa comédie horrifique. Si le public a accueilli l’annonce de la production de ces deux dernières itérations avec immense méfiance, il y avait encore plus de quoi s’inquiéter à l’arrivée de ce nouvel opus, réalisé par l’Irlandais Lee Cronin (The Only Child – L’enfant Unique). Quel terrain lui restait-il à explorer avec cette franchise ? À défaut d’en avoir trouvé un nouveau, Cronin parvient très efficacement à manipuler les anciens. Les inconditionnels de Raimi y trouveront leur compte : il y a les incontournables de la franchise, de la tronçonneuse au Livre des Morts, dont la lecture est assurée sur vinyle par un caméo vocal de Bruce Campbell. Même la vue subjective du démon qui vole au-dessus du sol en fonçant sur sa victime est là, même si sa gestion est parfois plus variée que dans la trilogie de Raimi.

 

Alyssa Sutherland - Evil Dead Rise de Lee Cronin

Alyssa Sutherland – Evil Dead Rise de Lee Cronin

 

Le film évite en effet le fan service bête et méchant, en préférant s’approprier le dynamisme du montage et de l’écriture de Sam Raimi plutôt que de copier-coller son style iconique, quand bien même il reproduit une brève scène de Evil Dead 2. Plus que son sincère amour de la franchise, Lee Cronin développe surtout son amour du genre horrifique, en citant le temps d’un plan The Thing ou Shining. S’il faut le rapprocher d’un de ses prédécesseurs, ce serait pourtant du remake de Fede Alvarez. Il en a tiré une folie gore démesurée, mais aussi créative. En effet, le massacre a lieu cette fois en ville, dans un appartement, dans lequel les décors de chaque pièce (notamment la cuisine…) seront largement mis à contribution.

 

Pour autant, le film de Lee Cronin perd vite la bataille face à celui d’Alvarez. La scène introductive est certes jouissive, mais l’exposition qui s’ensuit est trop occupée à exhiber ses préparations – paiements pour prendre le temps de correctement caractériser ses personnages. Seule la thématique de la famille, et plus particulièrement de la maternité, semble subsister comme enjeu : celle qui est à venir pour Beth (Lilly Sullivan) et celle qui doit être supportée seule dès aujourd’hui pour Ellie (Alyssa Sutherland). Et encore, c’est pour la traiter de manière assez superficielle, en ne faisant qu’effleurer tant de problématiques qui auraient valu mieux que ce propos aux accents un peu trop moralistes. On est loin du très malin traitement de la question de l’addiction dans le film de Fede Alvarez.

 

Lily Sullivan - Evil Dead Rise

Lily Sullivan – Evil Dead Rise de Lee Cronin

 

En définitive, ce Evil Dead Rise a pour principal défaut d’être sans doute le plus faible Evil Dead. De là à dire que c’est un mauvais film en soi, cela serait faire injure à la sincérité et à l’inventivité de son réalisateur, qui arrive à restituer tout le côté spécifiquement malsain qui rend cette franchise si particulière. Si ce n’en est pas le meilleur épisode, c’en est une très honnête initiation pour qui n’a pas encore vu les opus précédents, et cela reste dans le haut du panier de ce que le cinéma d’horreur a pu offrir durant ces derniers mois.

 

Théotime Roux

 

 

 

  • EVIL DEAD RISE
  • Sortie salles : 19 avril 2023
  • Réalisation et Scénario : Lee Cronin
  • Avec : Alyssa Sutherland, Lily Sullivan, Nell Fisher, Gabrielle Echols, Morgan Davies, Anna-Maree Thomas, Richard Crouchley, Mirabai Pease, Jayden Daniels, Billy Reynolds, Tai Wano…
  • Production : Robert Tapert, Romel Adam, Bruce Campbell, Macdara Kelleher, John Keville, Sam Raimi
  • Photographie : Dave Garbett
  • Montage : Bryan Shaw
  • Décors : Nick Bassett
  • Costumes : Sarah Voon
  • Musique : Stephen McKeon
  • Distribution : Warner Bros.
  • Durée : 1 h 37
  • Site officiel du film

 

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts