BEST OF Films 2010 de la rédaction de CinéChronicle

Publié par CineChronicle le 28 décembre 2010

Fin d’année oblige, découvrez le BEST OF des films 2010 de toute la rédaction de CinéChronicle.

.

.

C’est le moment des choix au travers d’une année riche en films qui enregistre globalement une augmentation en 2010. Selon les premières études du CNC et de la FICAM, le marché cinématographique marque une hausse de la fréquentation des salles, qui « demeure toujours le moyen privilégié pour découvrir un film », des dépenses en Blu-Ray dont le prix a baissé, du nombre de longs-métrages et de semaines de tournage et ce, en dépit d’une baisse notamment des investissements des productions françaises. Au delà de ce rapide constat quantitatif, CinéChronicle vous dévoile ses coups de cœur, ses révélations et ses claques cinématographiques.

.

Ce BEST OF Films 2010 – constitués par les TOP 5 de chaque membre de la rédaction - démontre un panel large, créatif et éclectique, tant au niveau du long-métrage de fiction que de l’animation en passant par le documentaire, avec une tendance pour des évidences tels Inception, The Social Network ou encore La Comtesse cités tous trois par deux fois.

.

.


par GGJ

.

1/ Inception de Christopher Nolan

Un scénario parfait, des acteurs à la hauteur d’un film ambitieux, des images qui dépotent. On en prend plein les yeux, plein la tête, on ressort du cinéma sans voix.

.

.

.

.


2/ Océans de Jacques Perrin

Documentaire magnifique avec des images époustouflantes. Pendant 1 h 45, le spectateur découvre et s’émerveille devant cet univers liquide mystérieux qui recouvre 70 % de la surface terrestre. A posséder impérativement dans sa vidéothèque pour ne pas oublier la place de l’Homme dans l’univers.

.

.

.

.

3/ The Ghost Writer de Roman Polanski

Thriller magistral où se mêlent politique, espionnage et manipulation. Un scénario brillant, une interprétation parfaite, des images extraordinaires et sombres qui plongent le spectateur dans l’ambiance oppressante d’un environnement cruel. Une fin à la Polanski qui laisse sur une faim… amère d’injustice.

.

.

.

4/ La comtesse de Julie Delpy

Très beau film que Julie Delpy réalise et interprète. Elle est Elisabeth Bathory, personnage historique sulfureux, obsédée par la jeunesse. C’est un film sur la condition féminine (du 16ème siècle) et sur la peur des hommes face à des femmes puissantes. Très belles images, jeu très juste des acteurs.

.

.

.

5/ Elle s’appelait Sarah de Gilles Paquet-Brenner

Excellente adaptation du livre de Tatiana de Rosnay. A travers des destins croisés à 60 ans d’intervalle, l’auteur et le réalisateur proposent une approche personnelle et originale d’un sujet évoqué à de nombreuses reprises, qui donne à ces deux œuvres une dimension pédagogique (lire la critique).

.

..

.

par Nicolas Zugasti

.

1/ The Social Network de David Fincher

Aussi trépidant qu’un thriller, le film de Fincher est plus qu’une biographie romancée, c’est une remarquable tragédie geek dont la mise en scène transcende discrètement mais avec brio le scénario foisonnant de Aaron Sorkin.

.

.

..

.

2/ Agora de Alejandro Amenabar

Faux péplum mais vrai tragédie philosophique bouleversante qui en situant son action il y a 1200 ans ne parle finalement que de l’aveuglement fanatique de nos sociétés contemporaines. Encore un film dont la réalisation est au diapason de ses enjeux narratifs.

.

.

.

.

3/ Toy Story 3 de Lee Unkrich

Encore une fois, Pixar parvient à nous étonner par son inventivité, sa drôlerie et sa sensibilité. Mieux, ces magiciens le font au sein d’une séquelle et grâce à des personnages que l’on pensait connaître par cœur !

.

.

.

.

4/ Scott Pilgrim de Edgar Wright

Une symbiose parfaite entre jeu vidéo et long métrage tant dans les délires visuels, l’habillage référentiel et la dynamique narrative au service de la progression émotionnelle et dramatique de ses personnages. Et non, l’histoire d’amour balbutiante entre Pilgrim et Ramona n’est pas qu’un prétexte à des combats homériques.

.

.

5/ Dragons de Chris Sanders et Dean Deblois

LA surprise de l’année ! Issu du même studio que Shrek et Madagascar ? Difficile à croire tant Dragons est l’exacte opposé de ces bandes moisies du bulbe !

.

.

.

.

par Franck Arnaud

.

1/ Enter the Void de Gaspar Noé

Grosse claque hallucinogène de tous le temps (vu 6 fois dans les salles) ! D’une beauté visuelle impressionnante. Voici les mots qui viennent à l’esprit : déroutant et inclassable ! Gaspar Noé signe son chef d’œuvre. On adore ou on déteste.

.

.

.

.

.

.

.

..


2/ La comtesse de Julie Delpy

Deux ans après Two days in Paris, Julie Delpy revient avec un film plus mature que jamais. Actrice principale de ce drame historique à 100 à l’heure et sanglant, incarne la comtesse hongroise Erzebeth Bathory, qui a inspiré la sorcière dans Blanche Neige et peut-être même le mythe de la femme vampire…

.

.

.

3/ Au fond des bois de Benoît Jacquot

La rencontre d’un étrange vagabond et d’une jeune fille enlevée et violée par ce dernier. Comme pour Jacquot j’ai toujours autant de fascination pour Islid Le Besco, sauvage, érotique et envoûtante comme le sujet du film.

.

.

.

4/ La dame de trèfle de Jérôme Bonnell

Quatrième film de Jérôme Bonnell et premier polar en rase campagne, sombre et pesant. Le réalisateur évoque également un drame familial, qui expose des rapports ambigus entre un frère et une sœur, joué impeccablement par Malik Zidi et Florence Loiret Caille.

.

.

.

.

5/ Notre jour viendra de Romain Gavras

Echappé de son collectif Kourtrajmé Romain Gravas signe son premier long métrage, un road movie psychologique social et déjanté sur la rencontre de deux rouquins qui se dirigent vers l’Irlande avec comme devise « ni peuple, ni pays, ni armée », malheureusement boudé par la public. Une sorte d’hommage aux valseuses de Bertrand Blier.

.

.

.

par Nathalie Dassa

.

1/ Inception de Christopher Nolan

Au travers d’Inception, Nolan a lancé le premier blockbuster d’auteur émergeant à point nommé au milieu de cette frénésie hollywoodienne de faire des remake, suite, reboot, prequel et autres cross over à tour de bras. (lire la critique).

.

.

.

2/ The Social Network de David Fincher

Blacklisté en 2009 par Franklin Leonard parmi les perles scénaristiques non produites, The Social Network allie l’efficacité et la réussite d’un duo réalisateur/scénariste inattendu entre Fincher et Sorkin. L’un a bâti sa notoriété sur une filmographie sans faute en devenant un spécialiste de la réalisation visuelle, l’autre – expert en scénarios bavards – allie avec ingéniosité le récit narratif non linéaire à des dialogues incisifs et percutants (lire la critique)

..

.

Moon de Duncan Jones3/ Moon de Duncan Jones

Véritable bijou indépendant de la SF, cérébral et poignant. Le fils de David Bowie fait une entrée remarquée avec ce premier film qui rend brillamment hommage à l’âge d’or du cinéma de science-fiction après l’effet 2001 : l’odyssée de l’espace. Bafta du Meilleur Premier Film britannique, primé dans plusieurs festivals (Gerardmer, Sitgès) et acclamé par la critique, Moon a scandaleusement atterri en direct-to-video en France. Il mérite d’autant plus sa place dans le TOP 2010 ! (lire la critique).

.

4/ Buried de Rodrigo Cortés

L’art et la manière de savoir maintenir pendant 94 minutes sous terre une tension dramatique permanente poussée à son paroxysme avec seulement un personnage, une unité de lieu et d’action. Une véritable leçon de réalisation (lire la critique du film présenté au festival de Deauville et gratifié du Prix de la Critique Internationale).

..

.

5/ L’homme qui voulait vivre sa vie d’Eric Lartigau

Adapté de l’un des romans populaires de Douglas Kennedy, le réalisateur signe une réinterprétation brillamment retranscrite dans la culture française. Toute la force du film émane du jeu tripal de Roman Duris qui exprime toutes ses émotions au travers du regard (lire la critique).

.

.

.

.

Articles sur le même thème

  1. FLOP Films 2010 de la rédaction de CinéChronicle
  2. TOP 10 du box office français 2010
  3. TOP 10 du box office US 2010
  4. Moi Moche et Méchant : gros succès mondial
  5. La barre du milliard est attribué à… toy Story 3 !

.

Commentaires

A la Une

Un trailer pour la véritable histoire du pire jeu vidéo jamais créé

    Le réalisateur Zak Penn (scénaristes sur Avengers, X-Men l’affrontement final, L’Incroyable Hulk) va retracer dans un documentaire prometteur intitulé… Lire la suite >>

Jamie Foxx en Mike Tyson dans un biopic écrit par Terence Winter

    Et un nouveau projet de biopic à Hollywood ! Jamie Foxx, vu dernièrement dans DJANGO UNCHAINED (notre critique), va endosser… Lire la suite >>

Un premier poster pour The Hateful Eight de Tarantino

Après la confirmation récente au Comic-Con de San Diego, plus aucun doute à avoir désormais! Quentin Tarantino réalisera bien, pour son… Lire la suite >>

Un trailer grandiose pour Interstellar de Christopher Nolan

    Après une pemière bande-annonce bien mystérieuse, INTERSTELLAR se dévoile davantage dans un nouveau trailer excitant, déjà projeté au… Lire la suite >>

Louis de Funès (100 ans) : Top 5 de ses performances les plus marquantes

A l’occasion du centenaire de la naissance de Louis de Funès en ce 31 juillet 2014, voici un TOP 5 hommage de ses… Lire la suite >>


Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 Transformers: l'âge de l'extinction 529 588 2 1 744 712
2 Planes 2 320 700 1 348 303
3 Les Vacances du Petit Nicolas 306 718 3 1 634 970
4 Dragons 2 256 209 4 2 704 904
5 American Nightmare 2: Anarchy 252 330 1 252 330
6 Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? 221 123 15 11 185 015
7 Les Francis 205 642 1 205 642
8 Sexy Dance 5 - All in Vegas 196 665 2 530 947
9 Fastlife 88 460 2 283 214
10 L'Homme qu'on aimait trop 76 070 2 220 671

Source: CBO Box office

DVD/Blu-ray-Blu-ray-300x250