Série/ Les Revenants : critique

Publié par Philippe Tessier le 8 février 2013

Dans une ville de montagne située près d’un barrage, plusieurs personnes se retrouvent à errer dans la nature et tentent de rentrer chez elles. Elles ignorent encore qu’elles sont mortes et que leur retour n’est que le début d’une série d’événements aux conséquences imprévisibles.

 

♥♥♥♥

 

Les Revenants serieS’il y a un constat à faire ces dernières années, c’est que les séries françaises n’ont pas vraiment brillé ni par leur originalité, ni par leur qualité. A quelques rares exceptions, comme Un Village Français, les productions nationales se sont contentées de tenter de copier de grandes séries étrangères à succès ou à imaginer toutes les professions auxquelles avaient accès les femmes. Et si on s’intéresse plus particulièrement au domaine du fantastique et de la science-fiction, là, on plonge dans le vide intersidéral. Pourtant, la France a, par le passé, signé quelques œuvres tout à fait originales et intéressantes comme La Poupée Sanglante, L’homme sans Visage (coproduction), Aux Frontières du Possible, La Brigade des Maléfices, Noires sont les Galaxies, Belphégor, etc. On est donc capable de faire quelque chose de correct dans ce domaine si on le veut bien. Après un maladroit David Nolande, inutile de dire qu’on attendait au tournant Les Revenants. La tâche était d’autant plus grande que certaines productions américaines ou britanniques mettent la barre très haute. Série réalisée par Fabrice Gobert, tirée d’un film de 2004 de Robin Campillo, dans Les Revenants, les morts reviennent à la vie tandis qu’en parallèle les eaux d’un barrage s’évaporent mystérieusement. Alors que dans le film le phénomène était global, dans la série, l’action se concentre sur une petite ville perdue dans les montagnes. On ne sait absolument pas ce qui se passe ailleurs. Alors quand on parle de morts qui reviennent à la vie, on imagine assez rapidement des êtres avides de chair humaine, comme ceux des chefs d’œuvre de Romero La nuit des Morts-Vivants et Zombie ou bien encore ceux de la série The Walking Dead. On peut également citer les êtres démoniaques des films de Lucio Fulci comme dans Frayeurs. C’est d’ailleurs à Fulci qu’on doit une image assez emblématique du film de zombies, la fameuse marche des morts sur le pont de Manhattan, qui est esquissée dans la série (mais cette fois-ci sur un barrage).

 

Les Revenants1

 

Le parallèle entre les films de Romero et Les Revenants n’est pas innocent. Source d’inspiration pour Robin Campillo, Zombie ne se limite pas à un simple film d’horreur mais se présente comme une critique acide d’une société en pleine déliquescence, un drame social en quelque sorte qui se focalise sur l’horreur de la situation et l’apocalypse. Dans Les Revenants, on occulte volontairement l’aspect épouvantable pour se focaliser sur le drame social. Et si les morts revenaient à la vie ? Pas comme des êtres sans âme qui dévorent tout ce qui bouge mais comme des gens normaux qui semblent se réveiller après un long sommeil. Si cela se produisait, quelle serait leur place dans la société ? Et au-delà de ça, quel serait l’impact d’un tel phénomène sur chacun de nous ? Tous ceux qui ont perdu un être cher, quand ils pensent à lui se disent souvent « ce que j’aimerais que tu sois là ». Mais sans y croire vraiment. La mort fait partie de la vie, c’est une loi immuable au même titre que la gravité ou le temps qui passe. Et si quelque chose venait briser cette loi, si quelque chose faisait voler en éclats toutes nos certitudes ? Alors quand cela se produit, les choses se compliquent très rapidement. La joie de revoir son enfant mort ou son épouse décédée s’accompagne d’un malaise indescriptible, de questions angoissantes et de situations souvent bouleversantes où les protagonistes flirtent avec la folie. Pourquoi ? Comment ? Que va-t-il se passer ? Comment va-t-on faire ? D’autant plus que tous ne reviennent pas.

 

Les Revenants2

 

La série commence par l’accident d’un bus scolaire et la mort de plusieurs enfants. Dans ce contexte, il est difficile d’expliquer aux autres parents que seule sa fille est revenue et personne d’autre (tout du moins au début). Chaque épisode de la série apporte son lot de problèmes et de réactions face à ce phénomène. Sans compter que les morts, en revenant, raniment un passé que l’on croyait enterré, un passé que les protagonistes prennent en pleine figure et que certains auraient préféré ne jamais voir ressurgir. En toile de fond, ce retour du passé est illustré par les eaux du barrage qui baissent inexorablement, dévoilant petit à petit les ruines de l’ancien village noyé il y a plusieurs années. Au fur et à mesure que l’intrigue se déroule, le phénomène semble un piège qui se referme sur les vivants, une sorte d’apocalypse auquel on ne peut échapper et où les morts jugeront les vivants. Le scénario des Revenants est d’une très grande richesse et il est suffisamment captivant pour donner envie au spectateur d’en savoir plus. Chaque personnage s’avère attachant et intéressant. Aussi le seul regret qu’on peut avoir au terme de cette première saison, c’est de ne pas avoir plus de réponses, même si certains éléments se mettent en place petit à petit. Les acteurs (dont Frédéric Pierrot qui avait déjà joué dans le film) sont pour la plupart impeccables. Une mention spéciale pour Céline Sallette qui joue Julie, une véritable écorchée vive, une jeune femme complètement perdue après avoir survécu à sa rencontre avec un tueur en série qui pourrait bien être, lui aussi, de retour. Quant à la réalisation, on pense immédiatement à Morse de Tomas Alfredson. La série baigne en permanence dans une ambiance onirique, irréelle, avec une photographie tout à fait particulière. Ainsi les longs plans du village renforcent l’étrange de la situation en instillant un climat inquiétant.

 

Les Revenants3

 

Malgré quelques critiques sur sa lenteur et sur une fin de saison qui pose plus de questions qu’elle n’en résout, Les Revenants est une très bonne surprise. C’est une oeuvre originale et particulièrement soignée, ce qui n’est pas fréquent dans notre pays. Son principal atout est de ne pas être une série comme les autres et de proposer autre chose que ce que l’on voit d’habitude. Il faut espérer que les scénaristes sauront combler l’attente des spectateurs au cours de la saison 2 et que la production maintiendra le même niveau de qualité. En tout cas, c’est une bonne nouvelle pour la télévision française qui va peut-être enfin tenter de se lancer dans des projets un peu plus ambitieux que ceux auxquels on est habitué. Cette série démontre qu’en France on peut s’attaquer intelligemment à des récits fantastiques et en faire quelque chose qui soit à la fois original et intéressant. Ce n’est pas une question de moyens, mais une question de volonté. Et, cerise sur le gâteau, le concept va être repris par les américains (They came back), preuve qu’elle n’est pas passée inaperçue. Il sera intéressant d’ailleurs de comparer les deux adaptations. On terminera avec un petit coup de cœur pour le générique (souvent annonciateur d’une bonne série) qu’on trouve particulièrement splendide et qui met immédiatement dans l’ambiance.

 

 

 

Série française LES REVENANTS créée par Fabrice Gobert de 8 épisodes de 52 minutes et diffusée sur Canal+ à partir du 26 Novembre 2012 avec Anne Consigny, Frédéric Pierrot, Clotilde Hesme, Céline Sallette, Samir Guesmi, Grégory Gadebois, Guillaume Gouix, Pierre Perrier, Jean-François Sivadier, Alix Poisson, Yara Pilartz, Jenna Thiam, Ana Girardot et Swann Nambotin. Disponible en DVD.
.
.

Commentaires

A la Une

Henry Cavill de retour en Superman dans d’autres films DC

L’acteur britannique, interprète de Superman dans les films de l’univers DC Comics chez Warner Bros n’en a pas fini avec… Lire la suite >>

Doug Liman va diriger Tom Cruise dans l’espace

Spécialisé dans la science-fiction et l’action, Doug Liman se chargera de réaliser le film avec Tom Cruise dans l’espace. C’est… Lire la suite >>

Les cinémas rouvriront à partir du 22 juin

C’est désormais officiel, le gouvernement a annoncé ce 28 mai la reprise d’activité des cinémas pour le 22 juin prochain…. Lire la suite >>

Cannes 2020 : la sélection officielle dévoilée le 3 juin

La liste des cinquante films labellisés Cannes 2020 sera révélée le 3 juin prochain depuis l’UGC Normandie, et diffusée en… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : Apple pourrait hériter du nouveau Scorsese

La plateforme de streaming d’Apple serait sur le point d’ajouter le prochain long-métrage de Martin Scorsese à son catalogue. Une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts