Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin

Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin

 

 

 

47e Quinzaine des Realisateurs - affiche

47e Quinzaine des Realisateurs – affiche

La valse de Cannes a démarré. Si Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin ne figure pas en compétition de la Sélection officielle de Thierry Frémaux, qui a préféré se tourner vers de nouveaux auteurs, Edouard Waintrop le récupère dans sa sélection parallèle pour la 47e Quinzaine des Réalisateurs.

 

Ce grand habitué de Cannes, ayant présenté cinq films dont le dernier en compétition remonte à JIMMY P (notre critique) en 2013, propose une nouvelle plongée dans l’atmosphère de Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) en 1996 et se focalisera sur la jeunesse de son jeune héros Paul Dédalus.

 

On retrouvera au casting son acteur fétiche Mathieu Amalric, aux côtés de Quentin Dolmaire et Lou Roy Lecollinet. Selon Edouard Waintrop Trois Souvenirs de ma Jeunesse est « une brillante et déchirante histoire du temps et des amours perdus. ».

 

Pour rappel, le drame en noir et blanc L’Ombre des Femmes de Phillippe Garrel, avec en vedette Clothilde Courau et Stanislas Mehrar, fera l’ouverture de cette 47e Quinzaine des Réalisateurs. La sélection sera révélée le 21 avril. On en profite pour vous livrer ci-contre la belle affiche 2015, conçue par Michel Welfringer d’après une photographie de Cécile Burban.

 

Trois Souvenirs de ma Jeunesse sera présenté sur la Croisette le 15 mai et sortira dans les salles nationales le 20 mai 2015, distribué par Le Pacte.

 

Synopsis : Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient… De son enfance à Roubaix… Des crises de folie de sa mère… Du lien qui l’unissait à son frère Ivan, enfant pieux et violent…Il se souvient… De ses seize ans… De son père, veuf inconsolable… De ce voyage en URSS où une mission clandestine l’avait conduit à offrir sa propre identité à un jeune homme russe… Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob, des soirées d’alors avec Pénélope, Mehdi et Kovalki, l’ami qui devait le trahir… De ses études à Paris, de sa rencontre avec le docteur Behanzin, de sa vocation naissante pour l’anthropologie… Et surtout, Paul se souvient d’Esther. Elle fut le cœur de sa vie. Doucement, « un cœur fanatique ».

Commentaires

A la Une

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts