Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin

Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin

 

 

 

47e Quinzaine des Realisateurs - affiche

47e Quinzaine des Realisateurs – affiche

La valse de Cannes a démarré. Si Trois Souvenirs de ma Jeunesse de Arnaud Desplechin ne figure pas en compétition de la Sélection officielle de Thierry Frémaux, qui a préféré se tourner vers de nouveaux auteurs, Edouard Waintrop le récupère dans sa sélection parallèle pour la 47e Quinzaine des Réalisateurs.

 

Ce grand habitué de Cannes, ayant présenté cinq films dont le dernier en compétition remonte à JIMMY P (notre critique) en 2013, propose une nouvelle plongée dans l’atmosphère de Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) en 1996 et se focalisera sur la jeunesse de son jeune héros Paul Dédalus.

 

On retrouvera au casting son acteur fétiche Mathieu Amalric, aux côtés de Quentin Dolmaire et Lou Roy Lecollinet. Selon Edouard Waintrop Trois Souvenirs de ma Jeunesse est « une brillante et déchirante histoire du temps et des amours perdus. ».

 

Pour rappel, le drame en noir et blanc L’Ombre des Femmes de Phillippe Garrel, avec en vedette Clothilde Courau et Stanislas Mehrar, fera l’ouverture de cette 47e Quinzaine des Réalisateurs. La sélection sera révélée le 21 avril. On en profite pour vous livrer ci-contre la belle affiche 2015, conçue par Michel Welfringer d’après une photographie de Cécile Burban.

 

Trois Souvenirs de ma Jeunesse sera présenté sur la Croisette le 15 mai et sortira dans les salles nationales le 20 mai 2015, distribué par Le Pacte.

 

Synopsis : Paul Dédalus va quitter le Tadjikistan. Il se souvient… De son enfance à Roubaix… Des crises de folie de sa mère… Du lien qui l’unissait à son frère Ivan, enfant pieux et violent…Il se souvient… De ses seize ans… De son père, veuf inconsolable… De ce voyage en URSS où une mission clandestine l’avait conduit à offrir sa propre identité à un jeune homme russe… Il se souvient de ses dix-neuf ans, de sa sœur Delphine, de son cousin Bob, des soirées d’alors avec Pénélope, Mehdi et Kovalki, l’ami qui devait le trahir… De ses études à Paris, de sa rencontre avec le docteur Behanzin, de sa vocation naissante pour l’anthropologie… Et surtout, Paul se souvient d’Esther. Elle fut le cœur de sa vie. Doucement, « un cœur fanatique ».

Commentaires

A la Une

If It Bleeds : Darren Aronofsky, Ben Stiller et Blumhouse acquièrent trois nouvelles du recueil de Stephen King

If It Bleeds, le recueil de nouvelles horrifiques de l’auteur dont les adaptations sont les plus prolifiques au monde intéresse… Lire la suite >>

Incroyable mais vrai : Quentin Dupieux prépare son nouveau film

Après Mandibules qui sortira prochainement, Quentin Dupieux retrouve Alain Chabat et Anaïs Demoustier pour une nouvelle comédie invraisemblable, Incroyable mais… Lire la suite >>

The Boys : l’équipe de bras cassés est de retour dans le trailer de la saison 2

Humour noir, hémoglobine, têtes tranchées et traque sans merci rythment le premier trailer de la deuxième saison de The Boys,… Lire la suite >>

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts