Synopsis : Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

 

♥♥♥♥♥

 



La Tete Haute - affiche

La Tete Haute – affiche

Emmanuelle Bercot signe avec La Tête Haute un drame social tendu et rythmé. Après avoir cosigné le scénario de Polisse de Maïwenn, en compétition officielle en 2011, elle poursuit dans cette continuité avec une œuvre d’importance – si ce n’est nécessaire – pour l’ouverture de cette édition 68e du Festival. Un choix plutôt audacieux de la part des organisateurs et bien loin du glamour des années précédentes avec GATBSY LE MAGNIFIQUE (notre critique) et Grace de Monaco. Si les thématiques inhérentes au genre (l’éducation, la délinquance, les troubles comportementaux et les conflits sociaux) ont souvent été abordées au cinéma, la réalisatrice parvient à dresser la trajectoire initiatique d’un jeune garçon de 6 à 18 ans avec une profonde véracité. Le jeune Rod Paradot porte toute la force et le magnétisme de ce récit percutant qui entremêle ici habilement l’émotion, la violence, l’amour, la turbulence des corps et des esprits. L’acteur de 19 ans s’impose devant la caméra, à la fois fixe et mouvante, soutenu par une éblouissante Catherine Deneuve en juge des enfants posée, sensée et dominante, et le charisme d’un Benoît Magimel en éducateur volontaire au passé de jeune voyou. Il transfigure brillamment cet esprit rebelle au bord de gouffre, dépourvu d’estime de soi et incapable de canaliser cette rage et cette colère, dont il souffre depuis son plus jeune âge, face à un père absent et une mère irresponsable et déjà larguée par les événements. On peut reprocher à ce titre le manque de crédibilité et de conviction de Sara Forestier au travers de cette relation fusionnelle relativement ténue. Une approche psychologique qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler à certains égards MOMMY de Xavier Dolan (notre critique), les artifices et l’hystérie en moins. La Tête Haute, coécrit à quatre mains par Emmanuelle Bercot et Marcia Romano, se révèle également un peu trop compatissant dans le dernier acte. Le récit ne fait pourtant pas de cadeau à son personnage central, évite les écueils du cliché et de la démagogie et livre un scénario tendu au cordeau, nourri de dialogues bruts et ciselés, mais aussi de termes techniques et de jargon juridique. Bercot fait naître un désir de nouveau départ qui s’exprime à bien des niveaux, tant par les liens solides qu’il construit avec la juge et son éducateur que par cette relation amoureuse qu’il entame avec cette jeune fille aux allures de garçon manqué (Diane Rouxel, vue dans The Smell of Us de Larry Clark). Combat, patience, persévérance et dévouement rythment ainsi cette chronique sociale, qui tente de radiographier le cas personnel d’un enfant ingérable et impulsif au cœur d’un système de justice, dans sa volonté de lui donner une nouvelle chance pour une meilleure vie.

 

 

 

  • LA TÊTE HAUTE de Emmanuelle Bercot en salles le 13 mai 2015
  • Avec : Rod Paradot, Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Sara Forestier, Diane Rouxel, Elizabeth Mazev, Anne Suarez, Christophe Meynet, Martin Loizillon, Lucie Parchemal, Catherine Salée…
  • Scénario : Emmanuelle Bercot et Marcia Romano
  • Production : François Kraus, Denis Pineau-Valencienne
  • Photographie : Guillaume Schiffman
  • Montage : Julien Leloup
  • Décors : Eric Barboza
  • Costumes : Pascaline Chavanne
  • Distribution : Wild Bunch
  • Durée : 1h59

 .

Commentaires

A la Une

Twin Peaks : Kyle MacLachlan propose aux fans de fêter les 30 ans de la série avec lui

Le confinement n’empêchera pas les adeptes de Twin Peaks de se réunir pour fêter les trente ans de sa première… Lire la suite >>

J.K. Rowling lance « Harry Potter at Home », une plateforme pour occuper les enfants

La célèbre autrice britannique propose aux parents un site éducatif centré sur l’univers de Poudlard et ses sorciers, pour apprendre… Lire la suite >>

Le remake de Candyman écrit par Jordan Peele sortira à l’automne 2020

Le retour du terrible Candyman sur grand écran devra attendre septembre prochain.       Il va falloir patienter pour… Lire la suite >>

Call Me By Your Name : le réalisateur confirme la suite avec le casting du premier film au complet

La pépite aux allures de dolce vita oscarisée pour son scénario en 2018, va bien connaître une suite sur grand… Lire la suite >>

Hollywood : premières images de la minisérie Netflix de Ryan Murphy

La nouvelle série progressiste du créateur de Glee et American Horror Story sera consacrée à un groupe de talents dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts