Synopsis : Le parcours éducatif de Malony, de six à dix-huit ans, qu’une juge des enfants et un éducateur tentent inlassablement de sauver.

 

♥♥♥♥♥

 



La Tete Haute - affiche

La Tete Haute – affiche

Emmanuelle Bercot signe avec La Tête Haute un drame social tendu et rythmé. Après avoir cosigné le scénario de Polisse de Maïwenn, en compétition officielle en 2011, elle poursuit dans cette continuité avec une œuvre d’importance – si ce n’est nécessaire – pour l’ouverture de cette édition 68e du Festival. Un choix plutôt audacieux de la part des organisateurs et bien loin du glamour des années précédentes avec GATBSY LE MAGNIFIQUE (notre critique) et Grace de Monaco. Si les thématiques inhérentes au genre (l’éducation, la délinquance, les troubles comportementaux et les conflits sociaux) ont souvent été abordées au cinéma, la réalisatrice parvient à dresser la trajectoire initiatique d’un jeune garçon de 6 à 18 ans avec une profonde véracité. Le jeune Rod Paradot porte toute la force et le magnétisme de ce récit percutant qui entremêle ici habilement l’émotion, la violence, l’amour, la turbulence des corps et des esprits. L’acteur de 19 ans s’impose devant la caméra, à la fois fixe et mouvante, soutenu par une éblouissante Catherine Deneuve en juge des enfants posée, sensée et dominante, et le charisme d’un Benoît Magimel en éducateur volontaire au passé de jeune voyou. Il transfigure brillamment cet esprit rebelle au bord de gouffre, dépourvu d’estime de soi et incapable de canaliser cette rage et cette colère, dont il souffre depuis son plus jeune âge, face à un père absent et une mère irresponsable et déjà larguée par les événements. On peut reprocher à ce titre le manque de crédibilité et de conviction de Sara Forestier au travers de cette relation fusionnelle relativement ténue. Une approche psychologique qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler à certains égards MOMMY de Xavier Dolan (notre critique), les artifices et l’hystérie en moins. La Tête Haute, coécrit à quatre mains par Emmanuelle Bercot et Marcia Romano, se révèle également un peu trop compatissant dans le dernier acte. Le récit ne fait pourtant pas de cadeau à son personnage central, évite les écueils du cliché et de la démagogie et livre un scénario tendu au cordeau, nourri de dialogues bruts et ciselés, mais aussi de termes techniques et de jargon juridique. Bercot fait naître un désir de nouveau départ qui s’exprime à bien des niveaux, tant par les liens solides qu’il construit avec la juge et son éducateur que par cette relation amoureuse qu’il entame avec cette jeune fille aux allures de garçon manqué (Diane Rouxel, vue dans The Smell of Us de Larry Clark). Combat, patience, persévérance et dévouement rythment ainsi cette chronique sociale, qui tente de radiographier le cas personnel d’un enfant ingérable et impulsif au cœur d’un système de justice, dans sa volonté de lui donner une nouvelle chance pour une meilleure vie.

 

 

 

  • LA TÊTE HAUTE de Emmanuelle Bercot en salles le 13 mai 2015
  • Avec : Rod Paradot, Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Sara Forestier, Diane Rouxel, Elizabeth Mazev, Anne Suarez, Christophe Meynet, Martin Loizillon, Lucie Parchemal, Catherine Salée…
  • Scénario : Emmanuelle Bercot et Marcia Romano
  • Production : François Kraus, Denis Pineau-Valencienne
  • Photographie : Guillaume Schiffman
  • Montage : Julien Leloup
  • Décors : Eric Barboza
  • Costumes : Pascaline Chavanne
  • Distribution : Wild Bunch
  • Durée : 1h59

 .

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts