Sortie DVD/ Son of a Gun de Julius Avery: critique

Publié par Thierry Carteret le 20 juillet 2015

Synopsis : Emprisonné pour un délit mineur à l’âge de 19 ans, JR apprend vite les dures réalités de la vie carcérale. Un monde dans lequel la protection est vitale pour survivre et JR se retrouve très rapidement sous l’œil vigilant du criminel le plus célèbre d’Australie, Brendan Lynch. Mais sa protection a un prix : Lynch et son équipe ont des plans pour leur jeune protégé. Après sa libération, JR doit aider Lynch à mettre en œuvre une évasion audacieuse. En récompense, il intègre son gang et se retrouve en première ligne d’un hold-up à haut risque. Les choses tournent mal…

 

♥♥♥♥♥

 

Son of a Gun - jaquette

Son of a Gun – jaquette

Voilà un thriller australien de très bonne tenue. Son of a Gun, remarqué au dernier festival de Beaune, est le premier long métrage de Julius Avery. En 2008, il avait enthousiasmé l’audience avec son court, Jerrycan, lauréat d’une mention spéciale à Cannes. Dès la scène d’ouverture, le cinéaste nous embarque dans le décor oppressant de l’univers carcéral. Ce suspense installé dès le départ ne nous lâchera plus. Son of a Gun aurait amplement mérité une sortie sur les écrans. Après avoir été exploité en e-cinéma, il est désormais disponible en DVD/Blu-ray chez TF1 Vidéo depuis le 15 juillet. L’occasion donc d’une séance rattrapage. La mise en scène de Julius Avery se révèle sans esbroufe ni effets de style, épousant parfaitement son sujet. Certaines séquences, comme l’évasion de la prison et le braquage dans l’usine de raffinage d’or, sont nerveuses et laissent même planer non loin, l’ombre de Heat de Michael Mann. La photographie soignée de Nigel Bluck donne une patine à la fois élégante et poussiéreuse à l’ensemble. Si un léger temps mort se manifeste au milieu du récit, la tension et le rythme reprennent de plus belle dans le dernier quart avec des révélations que concluent un dénouement certes moralisateur. Au casting, on retrouve l’excellent Ewan McGregor qui prête main forte au jeune et prometteur Brenton Thwaites (THE SIGNAL – notre critique). Ils forment un duo de malfrats empathiques qui confèrent quelque peu à ce thriller une touche de buddy movie. JR est un jeune délinquant de 19 ans pris en main par un mentor, l’ennemi public n°1 d’Australie, Brendan Lynch. Ils sont liés par un pacte, ce dur à cuire ayant réussi son évasion de la prison grâce à son apprenti. Ils font équipe avec d’autres malfrats dans l’organisation d’une bonne affaire juteuse.

 

Ewan McGregor et Brenton Thwaites dans Son of a Gun

Ewan McGregor et Brenton Thwaites dans Son of a Gun

 

Ewan McGregor excelle dans le rôle de ce manipulateur, oscillant entre le bien et le mal. Sa performance demeure l’un des points forts de Son of a Gun. Face à lui, Brenton Thwaites parvient néanmoins à être tout aussi convaincant, dégageant déjà un certain charisme et ce, pour sa potentielle carrière à venir. C’est sans compter sur la présence de Tasha (Alicia Vikander), jeune prostituée sous la coupe de Sam Lennox (Jacek Koman), un dangereux parrain du crime. Cette présence féminine et sexy fait voler en éclat leur association et entraîne le récit vers une intrigue amoureuse. Alicia Vikander (EX MACHINA – notre critique), mêle ici force et fragilité apparentes. Son of a Gun adopte ainsi un ton sérieux et racé, agrémenté d’une allégorie sur l’humanité. Lors d’un monologue, le personnage d’Ewan McGregor enseigne à son protégé qu’il existe deux sortes d’individus en ce monde : le bonobo qui passe son temps à forniquer, et le chimpanzé assidu au travail et constamment en éveil. Ceux qui survivent dans ce monde criminel sont ces derniers, car ils parviennent plus rapidement à fuir lorsque la situation tourne mal. Cette métaphore est en fil rouge dans le récit, jusqu’au masque porté par JR lors du braquage. Ainsi, tous les éléments combinés (casting, réalisation, montage, scénario) font de Son of a Gun un thriller véritablement singulier, centré sur la relation complexe entre un gangster notoire et son disciple. Une belle surprise que l’on n’attendait pas en somme…

 

DVD/ Côté bonus, le disque propose les interviews de Ewan McGregor, Brenton Thwaites et Alicia Vikander qui reviennent sur leur expérience gratifiante avec le réalisateur Julius Avery. Enfin, un reportage sur les coulisses du tournage achève correctement cette édition.

 

 

 

  • SON OF A GUN écrit et réalisé par Julius Avery disponible en DVD/Blu-ray et VOD le 15 juillet 2015.
  • Avec : Ewan McGregor, Brenton Thwaites, Alicia Vikander, Matt Nable, Damon Herriman, Nash Edgerton, Tom Budge, Jacek Koman…
  • Production : Timothy White
  • Photographie : Nigel Bluck
  • Montage : Jack Hutchings
  • Décors : Fiona Crombie
  • Costumes : Terri Lamera
  • Musique : Jed Kurzel
  • Edition DVD : TF1 Vidéo
  • Prix public conseillé: DVD: 14,99 € – Blu-ray: 17,99 €
  • Durée : 1h53
  • Sortie en e-cinéma : 1 mai 2015

.

Commentaires

A la Une

Sony conclut un accord avec Disney pour diffuser les Spider-Man et ses prochains films sur Disney+

Sony Pictures est l’un des seuls groupes à ne proposer pour le moment aucune plateforme de diffusion en streaming. Pourtant,… Lire la suite >>

Antoine Fuqua à la barre d’une nouvelle adaptation de La chatte sur un toit brûlant

Le réalisateur de Training Day et d’Equalizer va adapter la pièce de Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant…. Lire la suite >>

Monte Hellman, le prix de l’indépendance

Principalement connu pour son film Macadam à deux voies (1971), le réalisateur Monte Hellman nous a quittés ce mardi 20… Lire la suite >>

Rob Zombie à la réalisation d’une adaptation de la série Les Monstres

Rob Zombie va réaliser un film adapté de la série Les Monstres des années 1960. Cette relecture pourrait être diffusée à la… Lire la suite >>

Love, Death + Robots : une première bande-annonce impressionnante pour la saison 2

La série animée d’anthologie de David Fincher et Tim Miller sera de retour sur Netflix en mai prochain.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts