Knock Knock de Eli Roth: critique

Publié par Olivier H. Gamas le 23 septembre 2015

Synopsis : Un soir d’orage, un architecte, marié et bon père de famille, resté seul pour le weekend, ouvre sa porte à 2 superbes jeunes femmes mal intentionnées…

 

♥♥♥♥♥

 

Knock Knock - affiche

Knock Knock – affiche

Avec Knock Knock, Eli Roth revient et puise dans le genre du home invasion à l’image de Death Game (1977), dont il s’inspire essentiellement, et autres Funny Games, dont il récupère les ficelles avec une mesure parfois efficace. Si on retrouve quelque peu l’attirail habituel du réalisateur controversé d’Hostel, qui s’amuse toujours d’une violence perverse et survoltée, il a surtout l’ambition de prouver ici qu’il peut être plus qu’un simple faiseur de gore, absent ici du panorama. Dans sa volonté de remettre au goût du jour un Keanu Reeves en perdition, il parvient à le capturer efficacement dans le premier acte. Cependant, l’acteur oscille en permanence entre une approche excessive, calibrée pour convaincre, et son manque de charisme et d’expressivité. Une position d’autant plus mise en évidence par la constance du jeu des deux femmes face à lui. Lorenza Izzo (Genesis) et Ana de Armas (Bel) sont formidables dans leurs rôles tout en pulsions : une capacité à susciter l’attirance et à repousser, qui jamais ne laisse de glace. Roth reste à même de générer de la tension dans le scénario mais aussi dans le découpage, le montage et la musique, un savoir-faire évident en dépit de certaines maladresses indéniables. Le récit recèle ainsi des moments subtiles et savoureux à l’instar de cette première partie tendue où l’acteur compose avec ce tandem de jeunes tentatrices.

 

Ana de Armas et Lorenza Izzo dans Knock Knock de Eli Roth

Ana de Armas et Lorenza Izzo dans Knock Knock de Eli Roth

 

Si l’invasion crescendo est particulièrement réussie, le déroulement de l’intrigue est en revanche alourdi par une succession de clichés : le personnage échouant misérablement à s’enfuir malgré l’occasion rêvée, l’invité surprise de la dernière chance ou encore une fin à retournement qui ne surprend plus. Le véritable intérêt résulte surtout dans la légèreté de son discours. Reeves incarne ce père de famille quadragénaire aimant, dont la simplicité est mise à l’épreuve par ces deux provocatrices. Mais dès qu’il cède à leurs avances, sa trajectoire est finalement tracée. Si la violence s’inscrit dans une réflexion sur l’art et sa réception, chère à l’auteur vilipendé pour la prétendue gratuité de son cinéma, elle se trouve aussi dans l’utilisation des réseaux sociaux et des nouveaux moyens de communication. Le travail de sape de ces deux jeunes femmes, biberonnées au numérique, s’avère assez efficace. Ainsi et malgré ses défauts et ses clichés, Knock Knock se révèle un bon film d’Eli Roth. Au-delà de la dimension de l’œuvre et du savoir-faire du réalisateur, il est agréable de trouver un sens à une approche qui manquait quelque peu de d’ouverture, voire d’étoffe. En espérant qu’il s’agisse d’un tournant potentiel, on attend le prochain long métrage avec curiosité et impatience.

 

 

 

  • KNOCK KNOCK réalisé par Eli Roth en salles 23 septembre 2015.
  • Avec : Keanu Reeves, Lorenza Izzo, Ana de Armas, Ignacia Allamand, Aaron Burns, Coleen Camp…
  • Scénario : Eli Roth, Nicolas Lopez, Guillermo Amoedo.
  • Production : Eli Roth, Miguel Asensio, Colleen Camp, Nicolas Lopez, John T. Degraye, Cassian Elwes
  • Photographie : Antonio Quercia
  • Montage : Diego Macho.
  • Décors : Marichi Palacios.
  • Costumes : Eliza Hormazabal.
  • Musique : Manuel Riveiro.
  • Distribution : Synergy Cinéma
  • Durée : 1h39

.

Commentaires

A la Une

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Road House : Jake Gyllenhaal officiellement dans le remake pour Amazon

Pressenti en novembre dernier, Jake Gyllenhaal sera bel et bien dans le remake du film culte des années 80, réalisé… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts