Livre/ Jerry Lewis de Chris Fujiwara: critique

Publié par Olivia van Hoegarden le 8 octobre 2015

Résumé : Il existe tout un pan de l’histoire de Jerry Lewis que l’on ignore. Si certains l’ont toujours perçu comme un clown, il est aussi un réalisateur important, et son œuvre fait sens pour Chris Fujiwara, critique et enseignant, qui la décortique minutieusement. Il montre la continuité de ses films, leur attachement aux thèmes du masculin, de l’image de soi et de l’ambivalence. Il montre surtout quelle méditation fascinante le cinéma de Lewis offre sur les médias, leurs usages et leurs technologies. Cet essai donne à voir plus loin que le statut de simple comique du célèbre interprète de Docteur Jerry et Mister Love.

 

♥♥♥♥♥

 

Jerry Lewis - livre

Jerry Lewis – livre

Pour nombre de spectateurs et cinéphiles, Jerry Lewis est l’un des plus grands comiques américains de la seconde moitié du 20ème siècle. Son duo avec Dean Martin (le benêt contre le séducteur), qui le lança, tient lieu de socle au personnage qu’il s’est construit jusqu’à nos jours. Mais si l’on n’y voyait qu’un humour un peu gras et enfantin, Chris Fujiwara, qui s’est déjà intéressé à Jacques Tourneur et à Otto Preminger, se fait ici le chantre de cette personnalité en tant que réalisateur majeur à travers cet essai de près de 200 pages aux éditions Les Prairies Ordinaires. Comme Louis de Funès, qui fit les beaux jours des écrans populaires dans les années 60 et 70, Jerry Lewis demeure de son côté un incompris, méprisé de l’intelligentsia cinématographique, alors qu’il fait preuve d’un talent indéniable, sous-tendu par l’émotion que suscitent ses rôles. Il est facile de se projeter dans ses personnages de loosers qui jouent à qui perd gagne, récompensés par les happy-endings. Et l’on aurait pu croire que tout Jerry Lewis se limitait à ces films aux allures de série B, devenus pourtant cultes. C’est d’ailleurs là le génie des auteurs de cinéma de niche qui parviennent à produire des œuvres inoubliables, sans être forcément des chefs-d’œuvre. Chris Fujiwara tente ici d’extraire Jerry Lewis de l’ornière de la seconde zone pour le propulser au niveau de Kazan, Lynch, voire Woody Allen : à savoir celui d’un auteur qui restera dans les mémoires, un cinéaste de grande valeur. Mais ne pouvait-il pas l’explorer avec autant d’humour et de simplicité que son héros ? Souvent fouillis, il scrute souvent son sujet avec la raideur d’un gardien du temple : les plans sont analysés et bien trop référencés, les intentions de chaque séquence sont passées au crible de la théorie et les cadrages trop chargés de sous-textes. Et si tout simplement Jerry Lewis avait voulu divertir ? Il semble que cela soit la véritable clé : faire rire et se moquer gentiment, de chaque côté de la caméra, du monde qui l’entoure. L’auteur de cet ouvrage désire charger de sens chaque prise de vue, scénario, réplique… Il faut dire que les titres français ne rendent pas non plus justice à la filmographie de Lewis. Fort heureusement, Chris Fujiwara a réalisé une interview décalée de Jerry Lewis en 2003 et au cours de laquelle le ‘Maître’ se montre drôle, subtil, honnête et sans aucune forfanterie. C’est à lire dès la page 129, nous offrant ainsi un authentique bonus qui vaut certainement une publication à lui seul.

 

 

 

  • JERRY LEWIS de Chris Fujiwara est disponible depuis le 20 aout 2015 aux éditions Les Prairies Ordinaires.
  • Traduit de l’anglais par Pauline Soulat
  • 180 pages
  • 18 €

Commentaires

A la Une

Christophe Nolan choisit Universal pour son film sur la bombe atomique

Pour la première fois depuis vingt ans, Warner Bros et Christopher Nolan ne travailleront pas main dans la main sur… Lire la suite >>

Christopher Nolan prépare son prochain film sur la bombe atomique

Le cinéaste a un nouveau scénario centré sur l’histoire d’une des armes les plus destructrices jamais inventées et serait en… Lire la suite >>

Sniff : Morgan Freeman, Helen Mirren, Al Pacino et Danny DeVito bientôt réunis

Casting cinq étoiles pour un film noir en maison de retraite… c’est la promesse de Sniff signé Taylor Hackford.  … Lire la suite >>

Un Neo amnésique pour la première bande-annonce de Matrix 4 Resurrections

18 ans après le troisième épisode, c’est sans sa sœur que Lana Wachowski revient pour un quatrième voyage dans la… Lire la suite >>

Don’t Look Up : une bande-annonce pour le nouveau film d’Adam McKay

Après avoir brillé avec The Big Short et Vice, Adam McKay est de retour. Cette fois destiné à Netflix, son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 314 051 2 795 224
2 BOITE NOIRE 292 081 1 292 081
3 BAC NORD 253 581 4 1 458 138
4 DELICIEUX 130 477 1 130 477
5 LES MECHANTS 77 098 1 77 098
6 UN TRIOMPHE 75 286 2 219 254
7 PAW PATROL - LE FILM - LA PAT' PATROUILLE 67 514 5 1 215 197
8 RESPECT 63 758 1 63 758
9 BABY BOSS 2 : UNE AFFAIRE DE FAMILLE 58 730 4 779 125
10 OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE 57 709 6 1 553 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts