Série/ Tales of Tomorrow: critique

Publié par Thierry Carteret le 16 octobre 2015

Synopsis : Tales of Tomorrow est la toute première série télévisée américaine de science-fiction destinée aux adultes. Chaque épisode est adapté d’une nouvelle ou d’un roman de science-fiction. C’est ainsi que pour la première fois les œuvres d’auteurs tels que Arthur C. Clarke, Fredric Brown ou encore Philip Wylie sont portées sur le petit écran.

 

♥♥♥♥

 

Tales of Tomorrow - jaquette

Tales of Tomorrow – jaquette

Disponible dans les bacs depuis le 11 mai dernier chez Bach Films, la série de science-fiction Tales of Tomorrow est à redécouvrir de toute urgence. Si elle est un véritable trésor pour les friands de science-fiction, c’est aussi parce qu’elle est la toute première série du genre à avoir vu le jour. Ancêtre de The Twilight Zone et Au-delà du Réel, Tales of Tomorrow a été diffusée entre 1951 et 1953 sur ABC. C’est l’écrivain et scénariste Theodore Sturgeon (Star Trek, Les Envahisseurs) qui songe le premier au concept d’une série télévisée réunissant une anthologie du récit d’anticipation, avec le concours de la Science Fiction League of America dont l’écrivain en est un des membres fondateurs. À l’époque, ce domaine se limitait à des programmes télévisuels dédiés à la jeunesse (Captain Video) et reposaient sur des histoires simplistes et enfantines. La création de Tales of Tomorrow, qui s’appuyait sur des récits de grands auteurs, s’avère donc proprement historique. On peut retenir notamment parmi les meilleurs épisodes : L’œuf de Cristal (H.G. Wells), Frankenstein (Mary Shelley et avec Lon Chaney Jr.), La Petite Sacoche Noir (adapté plus tard dans la saison 1 de NIGHT GALLERY – notre critique), La Glace venue de l’Espace (proche de La chose d’un Autre Monde de Howard Hawks et Christian Nyby en 1951, soit un an auparavant), L’Épidémie de l’Espace, La Poussière Rouge (au concept voisin de The Blob), Les Doubles, Une Autre Chance ou encore Le Grand Silence. On retrouve bien sûr les problématiques et les craintes de la société américaine des années 50, comme celles de l’invasion « rouge » du communisme et du danger de la bombe atomique. L’extraterrestre ou l’envahisseur, symbole de ces mêmes psychoses, y tient aussi une grande place, tout comme il est souvent question de mutation issue d’un germe inconnu de la planète, etc.

 

Tales of TomorrowTales of TomorrowTales of TomorrowTales of Tomorrow

 

Tales of Tomorrow a été filmée et diffusée en direct ; quelques approximations et/ou ratés sont donc parfois assez savoureux. Les épisodes ont été ensuite passés au kinescopage pour leur archivage ; c’est une caméra 16mm qui filme le moniteur vidéo, avant l’existence du magnétoscope. Résultat : une qualité d’images pas très précise où rayures, floues et taches s’invitent constamment sur la pellicule. Le procédé s’améliore cependant sur les derniers épisodes, en dépit d’un filmage assez théâtral. Malgré les moyens très modestes octroyés aux décors et aux effets spéciaux qui sont parfois mêmes suggérés, les histoires restent accrocheuses et se terminent souvent sur une chute surprenante. On se ravit de découvrir au générique de grandes stars de l’époque tels Veronica Lake, Boris Karloff, Leslie Nielsen et Rod Steiger. Mais aussi Paul Newman, simple figurant dans La Glace venue de l’Espace, ou bien encore James Dean dans une furtive apparition dans The Evil Within.

 

Cependant, on retrouve aussi tous les stéréotypes de la société sexiste et de l’industrie misogyne de l’époque. Les femmes sont ici dépeintes comme des garces vénales (La petite sacoche noire, Une autre chance), des harpies diaboliques (L’ange Noir, The Evil Within sorte de variation au féminin de Dr. Jekyll et Mr. Hyde, Vol en Retard avec une Veronica Lake en aviatrice et aventurière machiavélique), ou bien des épouses et femmes au foyer dociles (Les doubles, C’est l’heure). Toutefois, et c’est en outre la cerise sur le gâteau, les transferts ont conservé les réclames et sponsors d’antan. On se croirait, pour peu, de retour dans les années 50 devant son téléviseur 4/3 analogique. C’est donc une véritable bénédiction de (re)découvrir, grâce à Bach Films, la quasi intégralité de Tales of Tomorrow.

 

 

 

DVD : Dans le seul bonus de cette édition, Stéphane Bourgoin présente Tales of Tomorrow en une dizaine de minutes. Le libraire et écrivain spécialisé dans l’étude des tueurs en série livre de précieuses informations sur la genèse de cette série de science-fiction par excellence. Notons que la jaquette de ce coffret annonce 24 épisodes mais n’en contient que 23. Vol d’Essai du premier DVD a en effet disparu ; un nouveau mystère de Tales of Tomorrow !

 

 

 

  • TALES OF TOMORROW (Histoires des temps futurs), disponible en coffret DVD depuis le 11 mai 2015.
  • Avec : Veronica Lake, Boris Karloff, Lon Chaney Jr., Paul Newman, James Dean, Margaret Phillips, Leslie Nielsen, Rod Steiger, Bruce Cabot…
  • Réalisation : Franklin J. Schaffner, Leonard Valenta, Don Medford, Charles S. Dubin
  • Scénario : Arthur C. Clarke, H. G. Wells, Mel Goldberg, Mann Rubin, Ray Bradbury…
  • Production : Dick Gordon
  • Montage : (Tourné en direct)
  • Edition : Bach Films
  • Tarif : 24,90 €
  • Première saison de 24 (plus précisément 23) épisodes de 25 minutes
  • La série a connu deux saisons de 85 épisodes en totalité
  • Diffusion initiale : de 1951 à 1953 sur ABC

 

 

Une playlist de quelques épisodes de Tales of Tomorrrow

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts