Sortie Blu-ray/ Holy Smoke de Jane Campion: critique + test

Publié par Franck Brissard le 28 novembre 2015

Synopsis : Au cours d’un voyage en Inde, Ruth, belle et jeune Australienne, est bouleversée par un gourou. Inquiète, sa famille imagine un stratagème pour la faire revenir et demande à l’americain P.J. Waters, spécialiste de la déprogrammation spirituelle, de la ramener à une culture plus occidentale. Pour lui, le cas pourrait être règle en vingt-quatre heures. Deux jours plus tard, le pouvoir change de camp. P.J. Waters, le professionnel du désenvoûtement, doit affronter l’emprise de sa passion pour Ruth, son ange vengeur.

 

♥♥♥♥♥

 

Coffret integral Jane Campion

Coffret intégral Jane Campion

Trois ans après le difficile échec commercial de Portrait de Femme, Jane Campion fait son retour sur la scène internationale avec Holy Smoke. Ce film reste surtout dans les mémoires pour Kate Winslet, qui sortait alors du triomphe international et inespéré de Titanic aux 11 Oscars, dont celui de la meilleure actrice. Après avoir refusé le rôle principal dans Shakespeare in love et Anna et le Roi, la comédienne britannique de 22 ans se dirige vers une petite production, Marrakech Express de Gillies MacKinnon, puis enfin Holy Smoke de Jane Campion avec lequel elle désire totalement s’éloigner de son personnage de Rose. De son côté, Harvey Keitel, qui avait ébloui les spectateurs dans La Leçon de piano en 1993, se montre ici également épatant. Il interprète un « exorciste » pas comme les autres, engagé par une famille dans le désarroi et inquiète de voir l’une de leurs filles, Ruth, métamorphosée après avoir connu l’éveil spirituel et adopté les enseignements d’un mystérieux gourou. La rencontre entre P.J. Waters, sûr de lui, et celle qui se fait désormais appeler Nazni, fait des étincelles. Le rapport dominant-dominé va ensuite peu à peu s’inverser. Ruth est une jeune femme qui sait utiliser ses charmes et se rend compte très vite que P.J. Waters n’en est pas insensible. Elle va donc le forcer progressivement à se dévoiler, à prendre conscience de sa véritable nature. Holy Smoke déconcerte. Comme souvent, Jane Campion est capable du meilleur comme du pire et ce cinquième long métrage ne déroge pas à la règle.

 

Holy SmokeHoly SmokeHoly SmokeHoly Smoke

 

Si la première partie, située en Inde et en Australie jusqu’à l’arrivée du spécialiste de la « déprogrammation spirituelle », est franchement très réussie, la seconde s’enlise souvent dans des dialogues pompeux. L’atmosphère devient étouffante et les quelques apartés philosophiques, souvent maladroits, partent dans tous les sens. Néanmoins, la cinéaste parvient à maintenir l’intérêt, grâce à un humour noir et au jeu des deux comédiens principaux, qui prennent un malin plaisir à rivaliser d’autorité et de sensibilité ; ils sont à la fois très attachants et pathétiques. P.J. Waters, très attiré sexuellement par Ruth, se laisse aller à ses émotions et cette dernière va utiliser cette attraction pour son propre bénéfice afin de le confronter à sa propre misogynie et à son orgueil. Jane Campion isole ses personnages dans les magnifiques paysages désertiques du Bush australien, superbement photographiés par Dion Beebe (Collateral, EDGE OF TOMORROW – notre critique), où les sentiments s’exacerbent et où la sensualité et la sexualité se mettent à nu. La douce musique du mythique compositeur Angelo Badalamenti apporte l’ironie nécessaire. Plus de quinze ans après sa sortie, Holy Smoke ne laisse toujours pas indifférent malgré son manque évident d’émotions. On ne sait jamais sur quel pied danser avec l’ambiguïté des personnages, leurs intérêts respectifs et leurs rapports amour-haine. Voici une œuvre inclassable qui n’a pas fini d’être réévaluée !

 

 

 

Holy Smoke

Holy Smoke

TEST BLU-RAY : Disponible dans le coffret intégral comportant tous les films de Jane Campion (courts et longs) et sa première série, le Blu-ray au format 1080p de Holy Smoke, jusqu’alors inédit en Haute-Définition, ne comporte aucun supplément. L’apport HD laisse franchement à désirer. La restauration n’est guère probante, on se demande même si le master (1.85, 16/9 compatible 4/3) a été nettoyé car quelques points et autres poussières demeurent constatables. Seules les séquences diurnes tournées en extérieurs sont à peu près présentables. La gestion du piqué et celle des contrastes demeurent aléatoires, avec des noirs qui affichent parfois une certaine porosité. Divers fourmillements sont notables, les couleurs sont tantôt ternes tantôt éclatantes, et le cadre manque de détails. Notons quelques baisses de la définition, avec de temps en temps des plans plus doux, un peu flous, et marqués par un grain plus appuyé. Les mixages anglais et français DTS-HD Master Audio 5.1 tentent maladroitement de créer un spectre phonique conséquent, mais la spatialisation est souvent déséquilibrée dans les deux cas. La piste anglaise s’impose face à la langue de Molière, même si le souffle y est plus appuyé. Le changement de langue est impossible à la volée et nécessite le retour au menu contextuel. Les sous-titres français sont imposés sur la version originale.

 

 

 

  • HOLY SMOKE écrit et réalisé par Jane Campion, disponible en DVD/Blu-ray dans le coffret intégral, Edition spéciale Fnac, depuis le 28 octobre 2015.
  • Avec : Kate Winslet, Harvey Keitel, Pam Grier, Julie Hamilton, Tim Robertson, Sophie Lee, Dan Wyllie, Paul Goddard, George Rafael, Kerry Walker…
  • Scénario : Jane Campion, Anna Campion
  • Production : Jan Chapman
  • Photographie : Dion Beebe
  • Montage : Veronika Jenet
  • Décors et Costumes : Janet Patterson
  • Musique : Angelo Badalamenti
  • Distribution et Editeur : Pathé
  • Tarif du coffret Blu-ray intégral : 119,99 €
  • Durée : 1h49
  • Date de sortie initiale : 24 novembre 1999 (France), 26 décembre 1999 (Australie), 18 février 2000 (New York)

.

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma Stone, le retour de la saga Mad Max, un projet de Francis Ford Coppola vieux de presque 40 ans, et bien d’autres surprises…

Cannes 2024 : Megalopolis de Francis Ford Coppola présenté sur la Croisette

Le réalisateur de 85 ans signe son retour avec son film autofinancé Megalopolis, qui sera présenté en compétition à la 77e édition du Festival de Cannes. 

George Lucas recevra une Palme d’Or d’honneur lors du 77e Festival de Cannes

Dans une galaxie pas si lointaine, à Cannes, lors de la Cérémonie de clôture du 77e festival, George Lucas, célèbre scénariste, réalisateur et producteur de la saga Star Wars, recevra une Palme d’Or d’honneur.

Dune 3 et Nuclear War : les prochains projets de Denis Villeneuve

La collaboration entre Denis Villeneuve et Legendary ne semble pas prête de s’arrêter. Après le succès du second volet des aventures de Paul Atréides, les prochains projets du réalisateur pour le studio…

Un Matrix 5 en préparation chez Warner Bros avec Drew Goddard à la réalisation

Le studio lance le développement d’une suite de la saga Matrix qui marque un tournant pour la franchise car il ne sera pas réalisé par les Wachowski.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 442 704 1 442 704
2 KUNG FU PANDA 4 334 599 2 1 160 497
3 DUCOBU PASSE AU VERT ! 231 183 1 231 183
4 ET PLUS SI AFFINITES 149 749 1 149 749
5 DUNE DEUXIEME PARTIE 143 811 6 3 864 690
6 PAS DE VAGUES 94 548 2 265 365
7 IL RESTE ENCORE DEMAIN 87 633 4 465 632
8 LA PROMESSE VERTE 74 908 2 251 189
9 SIDONIE AU JAPON 53 732 1 53 732
10 LE JEU DE LA REINE 49 130 2 156 002

Source: CBO Box office

Nos Podcasts