Sortie Blu-ray/ Le Jeu du Faucon de John Schlesinger: critique

Publié par Franck Brissard le 11 novembre 2015

Synopsis : Dans une Amérique encore troublée par le séisme du Watergate, Chris Boyce obtient un poste chez RTX, une société spécialisée dans les communications satellitaires œuvrant pour le compte de la CIA. Rapidement écœuré par les pratiques peu avouables de l’Agence, il décide de convaincre son ami Daulton, dealer notoire, d’entrer en contact avec des diplomates soviétiques à Mexico afin de leur transmettre des documents secrets. Très vite, les deux jeunes hommes vont devoir traiter avec des forces qui les dépassent…

 

♥♥♥♥

 

Le Jeu du Faucon - jaquette

Le Jeu du Faucon – jaquette

Cinéaste britannique réputé pour ses drames psychologiques et célébré pour ses deux chefs-d’œuvre Macadam Cow-boy (3 Oscars) et Marathon Man, John Schlesinger a imposé sa patte par une vision sombre et décalée de la société, notamment du supposé American Dream. Si Le Jeu du Faucon reste encore méconnu, ce thriller pourtant captivant mérite d’être redécouvert. Dix ans après le scandale du Watergate, John Schlesinger et son scénariste Steven Zaillian (La Liste de Schindler, Mission impossible, Gangs of New York) s’inspirent d’une histoire vraie, celle de Christopher Boyce et de Daulton Lee, amis d’enfance et fils de bonne famille. Le premier, après avoir renoncé à la prêtrise pour se consacrer au dressage de son faucon, obtient un poste dans une agence affiliée à la CIA, qui brasse des secrets d’État. Le second est devenu un petit dealer et passe son temps entre le Mexique et les Etats-Unis. Ayant perdu toute confiance dans les valeurs de son pays, écoeuré par Nixon et le patriotisme, Chris, fils d’un retraité du FBI, décide de « voler » certaines informations et de les vendre aux soviétiques par l’intermédiaire de Daulton. Ce dernier sert alors de coursier et marchande avec les diplomates russes de l’ambassade de Mexico, dont l’un est incarné par l’excellent et magnétique David Suchet. Ils deviennent sans le savoir, et sans le vouloir vraiment, de véritables espions et agents doubles. Pris dans le tourbillon de la drogue, devenu lui-même consommateur et accro à l’héroïne, Daulton multiplie les maladresses et se trouve bientôt engagé dans un engrenage infernal dans lequel il va également précipiter son ami. Chris et Daulton sont respectivement interprétés par Timothy Hutton, oscarisé en 1980 pour Des gens comme les autres de Robert Redford, et Sean Penn, tout juste révélé dans Taps de Harold Becker, dans lequel il donnait déjà la réplique à son partenaire du Jeu du Faucon. Les deux comédiens sont alors âgés de 24 ans et campent parfaitement cette jeunesse traumatisée et plongée dans la paranoïa de l’Amérique des années 1970.

 

Le Jeu du FauconLe Jeu du FauconLe Jeu du FauconLe Jeu du Faucon

 

Témoins des agissements peu glorieux de leur pays, Chris (dit ‘The Falcon’ en raison de son oiseau dressé), et Daulton (‘The Snowman’, avec son nez toujours plongé dans la poudre blanche) décident de se « venger » de cette trahison, sans pour autant penser aux conséquences de leurs actions en pleine Guerre Froide. Et c’est d’ailleurs tout l’intérêt de John Schlesinger, qui brosse le portrait de ces deux jeunes hommes dépouillés de tout repères et de soutiens. Si la forme et la musique de Lyle Mays et Pat Metheny ont pris quelques rides, Le Jeu du Faucon demeure un thriller d’espionnage désenchanté, orchestré de main de maître par John Schlesinger, et brillamment interprété par les deux puissantes têtes d’affiche. S’il est temps de réhabiliter quelque peu Timothy Hutton, souvent oublié, Sean Penn fait déjà preuve d’une force et d’une sensibilité à fleur de peau. Le rythme est lent mais l’intérêt soutenu et les tunnels de dialogues longs mais passionnants. Le Jeu du Faucon se clôt sur la chanson This is not America de David Bowie, constat final et amer de toute cette entreprise, qui n’a d’ailleurs jamais été autant d’actualité. Si les cinéphiles connaissent Les Trois jours du Condor de Sydney Pollack, LA THÉORIE DES DOMINOS de Stanley Kramer (notre critique) et Les Hommes du Président d’Alan J. Pakula, ils doivent (re)découvrir Le Jeu du Faucon de John Schlesinger.

 

 

 

Timothy Hutton et Sean Penn dans Le jeu du Faucon de John Schlesinger

Timothy Hutton et Sean Penn dans Le jeu du Faucon de John Schlesinger

TEST BLU-RAY : L’édition HD s’accompagne d’une présentation du film par le critique de cinéma Philippe Rouyer (18’) qui le replace dans la carrière de John Schlesinger. Il évoque ainsi le casting, l’histoire vraie originelle, son accueil public et critique, les thèmes et les démêlés du cinéaste avec Sean Penn, qui ne se parlaient plus au bout de deux semaines de tournage en raison des divergences sur l’approche du personnage de Daulton. Il explique ainsi que Timothy Hutton s’est entretenu avec le véritable Chris Boyce en prison, tandis que Sean Penn voulait véritablement se mettre de la poudre dans le nez pour mieux entrer dans la peau de Daulton Lee. Le Master au format 1080p participe à la redécouverte ; le cadre affiche d’emblée une propreté remarquable et une belle restitution des gros plans. La stabilité est de mise, les contrastes et la colorimétrie sont raffermis, la clarté convaincante, le piqué aiguisé. Le grain a sans doute été trop lissé à notre goût, mais le transfert demeure impeccable. Seules les séquences sombres s’avèrent moins ciselées et les noirs tirent sur le bleu. Mais ce transfert ne manque pas d’élégance et l’élévation HD est indispensable. Le Jeu du Faucon est disponible en version originale et française DTS Master Audio 2.0. La première instaure un confort acoustique plaisant avec une délivrance suffisante des dialogues, des effets annexes convaincants et surtout une belle restitution de la musique. La piste française se focalise souvent sur les voix – accompagnées parfois d’écho – au détriment des ambiances environnantes, même si le doublage est particulièrement réussi. Les deux options acoustiques sont propres, efficaces, dynamiques et dépourvues de souffle. Les sous-titres français sont imposés sur la version originale et le changement de langue nécessite le retour au menu contextuel.

 

 

 

  • LE JEU DU FAUCON (The Falcon and the Snowman) réalisé par John Schlesinger, disponible en DVD/Blu-ray depuis le 4 novembre 2015.
  • Avec : Timothy Hutton, Sean Penn, Pat Hingle, Joyce Van Patten, Richard Dysart, Priscilla Pointer…
  • Scénario : Steven Zaillian
  • Production : Gabriel Katzka, John Schlesinger
  • Photographie : Allen Daviau
  • Montage : Richard Marden
  • Décors : Linda DeScenna
  • Costumes : Albert Wolsky
  • Musique : Lyle Mays, Pat Metheny
  • Editeur : Wild Side
  • Tarif : 24,99 €
  • Durée : 2h10
  • Distribution initiale : Hemdale Film Corporation
  • Date de sortie initiale : 25 janvier 1985 (Etats-Unis), 10 avril 1985 (France)

.

Commentaires

A la Une

Heat 2 : une date de sortie enfin annoncée pour le roman de Michael Mann

Annoncé en 2016, Heat 2 sera publié en août 2022 aux États-Unis et reviendra sur les origines des protagonistes puis… Lire la suite >>

Gaspard Ulliel nous a quittés à l’âge de 37 ans

L’acteur Gaspard Ulliel est décédé tragiquement ce 19 janvier 2022 des suites d’un accident de ski en Savoie. Ses débuts… Lire la suite >>

A Man Called Ove : Tom Hanks sous la direction de Marc Forster

Marc Forster réalisera l’adaptation américaine de A Man Called Ove avec Tom Hanks dans le rôle principal pour un début… Lire la suite >>

Weird – The Al Yankovic Story : Daniel Radcliffe dans la peau du musicien humoriste

Daniel Radcliffe va jouer le rôle de Weird Al dans un biopic commandé par les sociétés de production Funny or… Lire la suite >>

Moon Knight : Oscar Isaac se dévoile en super-héros Marvel

Disney lance les festivités du Marvel Cinematic Universe pour l’année 2022 avec le premier trailer de sa nouvelle série Moon… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 310 286 5 6 444 355
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 261 930 1 261 930
3 SCREAM 212 555 1 212 555
4 TOUS EN SCENE 2 145 018 4 2 147 464
5 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 131 293 3 670 114
6 OUISTREHAM 126 975 1 126 975
7 EN ATTENDANT BOJANGLES 125 509 2 353 985
8 LICORICE PIZZA 75 170 2 192 041
9 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 71 194 8 2 601 773
10 MATRIX RESURRECTIONS 61 990 4 919 226

Source: CBO Box office

Nos Podcasts