Jeu vidéo/ Just Cause 3: critique test

Publié par Sylvain Lecointe le 22 décembre 2015

Résumé : Après un premier épisode en 2006 et un second en 2010, Just Cause s’offre une troisième aventure sur consoles next gen et PC.

 

♥♥♥♥

 

Just Cause 3 - jaquette

Just Cause 3 – jaquette

Si vous rêvez secrètement d’incarner un super agent surentraîné et surarmé, prêt à tout faire exploser comme dans un bon vieux film d’action des années 1980-90, avec style et humour, Just Cause 3 est le jeu idéal. Vous incarnez Rico Rodriguez, un agent spécialisé dans le renversement des dictatures. Sa technique ? Semer le chaos en détruisant les infrastructures ennemies, réduire l’emprise de l’ennemi sur le territoire et faire prospérer la faction rebelle. Pour ce troisième chapitre, notre Rico a quitté l’Agence (une sorte de CIA) et retourne sur son lieu de naissance, Medici (un pays imaginaire de type méditerranéen). Le super agent n’a qu’un seul but : renverser Sebastiano Di Ravello, dictateur à grosse moustache et bardé de médailles, tout droit sorti d’une série B. Le scénario tient sur un ticket de métro mais n’a rien à envier à un Expendables au niveau de ses potentielles scènes d’action et de fusillades dont vous êtes le héros ! À l’image d’une superproduction hollywoodienne, Just Cause 3 est ainsi divertissant. Tout d’abord, votre personnage évolue sur un territoire de 1000 km2 où il est possible de se déplacer librement en voiture, moto, bateau, avion et hélicoptère. L’ensemble de ce domaine est sous l’emprise de Di Ravello : à vous de libérer, au gré de vos envies, les différentes provinces de Medici ou de détruire les bases centrales électriques du dictateur.

 

Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3

 

L’arsenal est vaste (armes de poing, semi ou automatique, fusils d’assaut, lance-grenades, lance-roquettes, explosifs radiocommandés, grenades, etc.). Il propose cependant certaines nouveautés, comme ce sympathique marqueur laser qui déclenche un bombardement sur la cible que vous avez désignée : pointez et savourez. Explosions de camions de propagande, éléments de bases qui volent en éclats et statue de dictateur qui s’effondre, les effets de pyrotechnie et de destructions sont nombreux et plutôt bien réussis. Plus aucun doute, nous sommes dans Just Cause. Notre Rico dispose de son grappin – objet emblématique de la licence – avec lequel il peut escalader bâtiments et rochers, aborder et détourner des véhicules ennemis : prendre le contrôle d’un hélicoptère ou d’un avion de chasse en plein vol, même Tom Cruise ne l’a pas fait dans Mission Impossible ! Le grappin peut aussi servir à vous propulser dans les airs, saisir un ennemi ou encore envoyer un baril d’explosifs sur une structure pour la détruire. Car Just Cause 3 se déroule également dans le ciel, le fameux parachute refait son apparition et permet de vous jeter de n’importe quelle hauteur. Petite nouveauté, le wingsuit. Cette combinaison placée sous les bras de Rico, ressemblant à des ailes de chauve-souris, donne la possibilité de planer, de se déplacer rapidement ou encore d’effectuer un piqué sur un ennemi ou un véhicule en fuite.

 

Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3

 

Il est finalement difficile de dresser la longue liste de toutes les actions possibles ; la seule limite est l’imagination du joueur. Sachez que les vidéos de stunts (cascades) à l’aide de véhicules, et/ou du wingsuit, sont légion sur YouTube. Just Cause parle ainsi naturellement au cœur des joueurs en quête de sensation et de fun dans un jeu d’action. Ce troisième épisode peut donner l’impression d’une version améliorée de son prédécesseur : question de goût. Si la difficulté n’est pas toujours au rendez-vous, beaucoup d’anciens éléments, facilement réalisables, sont devenus plus ardus. Il est nécessaire de mieux viser pour aborder un hélicoptère sans se faire blesser par ses pales, ou encore le souffle des explosions est désormais plus meurtrier. Plus on avance dans le jeu, plus les ennemis sont coriaces (conseil de gamer : bien débloquer les armes et compétences au fil des missions annexes : prise de bases, courses…). C’est donc votre amour du jeu qui donnera suite ou non à cette troisième aventure de Rico Rodriguez. Mais Just Cause 3 divertit et défoule, au même titre qu’un Grand Theft Auto ou un Saints Row. Il propose une totale liberté de choix dans le scénario, de conquérir la map ou de simplement expérimenter votre arsenal et vos gadgets sur l’environnement. Une journée particulièrement contrariante au travail ? Une partie de Just Cause 3 s’impose. Et ça tombe bien, c’est Noël !

 

 

 

  • JUST CAUSE 3 est disponible depuis le 1er décembre 2015 sur PS4, Xbox One et PC.
  • Editeur : Square Enix
  • Développeur : Avalanche Studios
  • Genre : Action, Aventure, Open world
  • Mode de jeu : Solo
  • Pegi 18
  • Langue : Français
  • Prix : entre 40€ et 70€ selon les plate-formes et l’édition du jeu.

.

.

Commentaires

A la Une

Denzel Washington et Rami Malek traquent Jared Leto dans le trailer d’Une affaire de détails

Le thriller Une affaire de détails écrit et réalisé par John Lee Hancock met en scène Denzel Washington en flic… Lire la suite >>

Godzilla vs Kong : les titans s’affrontent dans un trailer colossal

Les deux plus célèbres monstres géants du cinéma se rencontrent enfin et sont prêts à en découdre ! Une bande-annonce de… Lire la suite >>

Lessons of Chemistry : Brie Larson, star et productrice de la série pour Apple TV

L’actrice américaine oscarisée de 31 ans fera partie du prochain projet d’Apple TV+ intitulé Lessons of Chemistry, qu’elle produira également…. Lire la suite >>

The First Lady : Michelle Pfeiffer incarnera Betty Ford et rejoint Viola Davis dans la série

La star hollyoodienne incarnera Betty Ford dans The First Lady, la nouvelle série d’anthologie de Showtime. Elle rejoint Viola Davis… Lire la suite >>

Christopher Nolan en passe de tourner le dos à la Warner

Le réalisateur Christopher Nolan poursuit son combat pour protéger les salles de cinéma contre la politique des studios. Un engagement… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts