Jeu vidéo/ Just Cause 3: critique test

Publié par Sylvain Lecointe le 22 décembre 2015

Résumé : Après un premier épisode en 2006 et un second en 2010, Just Cause s’offre une troisième aventure sur consoles next gen et PC.

 

♥♥♥♥

 

Just Cause 3 - jaquette

Just Cause 3 – jaquette

Si vous rêvez secrètement d’incarner un super agent surentraîné et surarmé, prêt à tout faire exploser comme dans un bon vieux film d’action des années 1980-90, avec style et humour, Just Cause 3 est le jeu idéal. Vous incarnez Rico Rodriguez, un agent spécialisé dans le renversement des dictatures. Sa technique ? Semer le chaos en détruisant les infrastructures ennemies, réduire l’emprise de l’ennemi sur le territoire et faire prospérer la faction rebelle. Pour ce troisième chapitre, notre Rico a quitté l’Agence (une sorte de CIA) et retourne sur son lieu de naissance, Medici (un pays imaginaire de type méditerranéen). Le super agent n’a qu’un seul but : renverser Sebastiano Di Ravello, dictateur à grosse moustache et bardé de médailles, tout droit sorti d’une série B. Le scénario tient sur un ticket de métro mais n’a rien à envier à un Expendables au niveau de ses potentielles scènes d’action et de fusillades dont vous êtes le héros ! À l’image d’une superproduction hollywoodienne, Just Cause 3 est ainsi divertissant. Tout d’abord, votre personnage évolue sur un territoire de 1000 km2 où il est possible de se déplacer librement en voiture, moto, bateau, avion et hélicoptère. L’ensemble de ce domaine est sous l’emprise de Di Ravello : à vous de libérer, au gré de vos envies, les différentes provinces de Medici ou de détruire les bases centrales électriques du dictateur.

 

Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3

 

L’arsenal est vaste (armes de poing, semi ou automatique, fusils d’assaut, lance-grenades, lance-roquettes, explosifs radiocommandés, grenades, etc.). Il propose cependant certaines nouveautés, comme ce sympathique marqueur laser qui déclenche un bombardement sur la cible que vous avez désignée : pointez et savourez. Explosions de camions de propagande, éléments de bases qui volent en éclats et statue de dictateur qui s’effondre, les effets de pyrotechnie et de destructions sont nombreux et plutôt bien réussis. Plus aucun doute, nous sommes dans Just Cause. Notre Rico dispose de son grappin – objet emblématique de la licence – avec lequel il peut escalader bâtiments et rochers, aborder et détourner des véhicules ennemis : prendre le contrôle d’un hélicoptère ou d’un avion de chasse en plein vol, même Tom Cruise ne l’a pas fait dans Mission Impossible ! Le grappin peut aussi servir à vous propulser dans les airs, saisir un ennemi ou encore envoyer un baril d’explosifs sur une structure pour la détruire. Car Just Cause 3 se déroule également dans le ciel, le fameux parachute refait son apparition et permet de vous jeter de n’importe quelle hauteur. Petite nouveauté, le wingsuit. Cette combinaison placée sous les bras de Rico, ressemblant à des ailes de chauve-souris, donne la possibilité de planer, de se déplacer rapidement ou encore d’effectuer un piqué sur un ennemi ou un véhicule en fuite.

 

Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3Just Cause 3

 

Il est finalement difficile de dresser la longue liste de toutes les actions possibles ; la seule limite est l’imagination du joueur. Sachez que les vidéos de stunts (cascades) à l’aide de véhicules, et/ou du wingsuit, sont légion sur YouTube. Just Cause parle ainsi naturellement au cœur des joueurs en quête de sensation et de fun dans un jeu d’action. Ce troisième épisode peut donner l’impression d’une version améliorée de son prédécesseur : question de goût. Si la difficulté n’est pas toujours au rendez-vous, beaucoup d’anciens éléments, facilement réalisables, sont devenus plus ardus. Il est nécessaire de mieux viser pour aborder un hélicoptère sans se faire blesser par ses pales, ou encore le souffle des explosions est désormais plus meurtrier. Plus on avance dans le jeu, plus les ennemis sont coriaces (conseil de gamer : bien débloquer les armes et compétences au fil des missions annexes : prise de bases, courses…). C’est donc votre amour du jeu qui donnera suite ou non à cette troisième aventure de Rico Rodriguez. Mais Just Cause 3 divertit et défoule, au même titre qu’un Grand Theft Auto ou un Saints Row. Il propose une totale liberté de choix dans le scénario, de conquérir la map ou de simplement expérimenter votre arsenal et vos gadgets sur l’environnement. Une journée particulièrement contrariante au travail ? Une partie de Just Cause 3 s’impose. Et ça tombe bien, c’est Noël !

 

 

 

  • JUST CAUSE 3 est disponible depuis le 1er décembre 2015 sur PS4, Xbox One et PC.
  • Editeur : Square Enix
  • Développeur : Avalanche Studios
  • Genre : Action, Aventure, Open world
  • Mode de jeu : Solo
  • Pegi 18
  • Langue : Français
  • Prix : entre 40€ et 70€ selon les plate-formes et l’édition du jeu.

.

.

Commentaires

A la Une

Premier teaser pour Bad Education avec Hugh Jackman

Dans cette production HBO inspirée d’un article de presse, Hugh Jackman incarne Franck Tassone, un influent directeur d’école dont les… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : la production du film de Martin Scorsese avec DiCaprio et De Niro en difficulté ?

Des bruits de couloir laissent entendre que le budget croissant du western de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio et Robert… Lire la suite >>

Friends : les retrouvailles des acteurs prévues en mai sur HBO Max

Un épisode spécial de Friends, rassemblant Phoebe, Joey, Chandler, Monica, Rachel et Ross, sera disponible sur HBO Max en mai… Lire la suite >>

Julia Roberts, Armie Hammer et Sean Penn dans une série sur le Watergate

Sam Esmail, showrunner de Mr Robot, et son collaborateur, Robbie Pickering, vont prendre les commandes de Gaslit, une série sur… Lire la suite >>

Donald Trump raille la victoire de Parasite aux Oscars, les distributeurs lui répondent avec humour

En moquant le triomphe de Bong Joon-ho aux Oscars, le président des États-Unis a suscité l’affliction, mais aussi permis aux… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SONIC LE FILM 771 015 1 771 015
2 LE PRINCE OUBLIE 457 031 1 457 031
3 DUCOBU 3 385 170 2 784 369
4 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 348 802 2 764 982
5 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 303 575 2 715 753
6 1917 235 158 5 1 959 090
7 NIGHTMARE ISLAND 206 429 1 206 429
8 BAD BOYS FOR LIFE 205 148 4 1 505 345
9 THE GENTLEMEN 185 527 2 423 567
10 LA FILLE AU BRACELET 144 499 1 144 499

Source: CBO Box office

Nos Podcasts