Synopsis : Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble singulier, l’Aquarius, construit dans les années 1940 sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l’océan. Un important promoteur a racheté tous les appartements, mais elle se refuse à vendre le sien, et entre en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu’elle aime.

 

♥♥♥♥

 

Aquarius - affiche

Aquarius – affiche

Remarqué en 2012 par Les Bruits de Recife, Kleber Mendonça Filho débarque en compétition à Cannes avec son deuxième long métrage. Aquarius s’impose comme une œuvre au regard mélancolique, empli de musicalité, sur la société brésilienne. Le cinéaste signe un scénario à la fois intimiste et humaniste, maîtrisé de bout en bout. Introduit d’abord en 1980, le film bascule brusquement dans le milieu des années 2010. Sans fioritures, le cinéaste brésilien révèle une gestion méticuleuse de l’espace. On se retrouve ainsi plongé au cœur d’un appartement, théâtre d’une grande discorde entre Clara et des requins de l’immobilier. Interprétée avec élégance et charme par la star brésilienne Sonia Braga (Dona Flor et ses deux marisGabriela), cette séduisante sexagénaire au tempérament bien trempé s’obstine à demeurer au sein de sa résidence immobilière malgré la pression. On la comprend car cette espace qu’elle occupe depuis des années se retrouve naturellement attaché à des souvenirs de vie (notamment son imposante collection de vinyles). L’exploitation de musiques liées à son passé permet d’ailleurs de démontrer cette emphase permanente avec le passé. Kleber Mendonça Filho multiplie les nombreux zooms pour mettre en relief son désir de scruter le vécu de son personnage et son environnement. Clara doit composer avec des pulsions qu’elle ne parvient plus à refouler, comme le plaisir de la chair, mais aussi sa propension à s’entêter face à ses enfants qui tentent rationnellement de la faire changer d’avis. Elle se perd donc dans son instabilité sentimentale et décide de n’en faire qu’à sa tête. Si le regard du cinéaste brésilien face au capitalisme radicalisé est bien mis en scène, il fait surtout preuve d’une empathie calfeutrée à l’encontre de Clara et ne cherche jamais à la sublimer. Les cicatrices corporelles (les traces d’un cancer) et ses défauts humains ne manquent jamais de ressurgir (la relation avec sa domestique). Cette distance, quant au pathos du personnage, permet précisément d’en faire ressortir avec justesse toute l’audace et la détermination. Une détermination qui la pousse à se surpasser pour mener à bien une bataille pas gagnée d’avance. Divisé en trois chapitres, Aquarius parvient à établir un dialogue soutenu entre bravoure, nostalgie et réflexion sociologique. Avec ce rôle, Sonia Braga s’impose en outre comme une sérieuse candidate pour le prix d’interprétation féminine.

.
.
.
  • AQUARIUS écrit et réalisé par Kleber Mendonça Filho en salles le 28 septembre 2016.
  • Avec : Sonia Braga, Humberto Carrao, Irandhir Santos, Maeve Jinkings, Barbara Colen, Zoraide Coleto, Fernando Teixeira, Pedro Queiroz…
  • Production : Émilie Lesclaux, Saïd Ben Saïd, Michel Merkt
  • Photographie : Pedro Sotero, Fabricio Tadeu
  • Montage : Eduardo Serrano
  • Décors : Juliano Dornelles, Thales Junqueira
  • Costumes : Rita Azevedo Gomes
  • Son : Ricardo Cutz, Nicolas Hallet
  • Distribution : SBS Distribution 
  • Durée : 2h20

.

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts