Synopsis : Dans les forêts reculées du Nord-Ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.

 

♥♥♥♥

 

Captain Fantastic - affiche

Captain Fantastic – affiche

Captain Fantastic est présenté dans la section Un Certain Regard du 69e festival de Cannes. Matt Ross signe une œuvre ludique qui revisite le mythe du bon sauvage. Principalement connu pour sa carrière en tant qu’acteur dans Volte/Face ou encore American Psycho, le cinéaste américain fait preuve ici de dynamisme pour proposer une vision critique sur les mœurs de la société contemporaine. Il parvient à nous immerger dans son récit en multipliant les séquences énergiques afin de transmettre la passion qui anime ses personnages. Viggo Mortensen incarne avec fougue Ben, le grand sauvage en question. Vivant en communion avec la nature, il apprend à ses six enfants à chasser, escalader des collines et faire de l’exercice, tout en prenant soin de leur transmettre des valeurs humaines. Rapidement, ils sont toutefois contraints de délaisser leur environnement naturel et de se frotter à la réalité du monde. Captain Fantastic adopte alors l’allure d’un road-movie, propulsant les enfants à la rencontre du conservatisme américain, de la sur-consommation et des technologies modernes. C’est l’occasion pour Matt Ross de laisser libre cours à une imagination particulièrement fertile à travers laquelle il enchaîne une multitude de gags hilarants. Au restaurant, dans un supermarché, voire même lors d’un enterrement, la famille n’en rate pas une pour se faire remarquer. La confrontation avec l’extérieur pousse cependant Ben à remettre en question sa philosophie de vie. Guidé par une volonté de s’épanouir en dehors des valeurs hypocrites prônées par la société, rend-il vraiment service à sa famille en les coupant de toute forme de sociabilité ? Son entêtement le pousse dans ses retranchements moraux et dévoile alors le visage excessif de sa personnalité. Il n’hésite jamais à se montrer supérieur, à la limite de l’arrogance, comme lorsqu’il exploite le savoir, transmis à ses enfants, dans une visée purement démonstrative. Mais pas question ici de se prendre la tête. Bien au contraire, le cinéaste fait le choix de montrer deux facettes de son protagoniste, ses intentions louables mais également son fanatisme exacerbé, sans jamais se perdre dans un intellectualisme plombant. Si le côté fun n’est jamais écarté, cette phase de transition fait quelque peu retomber le rythme d’un film à la cadence endiablée. L’humour et la dérision permettent toutefois de maintenir un intérêt constant envers l’introspection de Ben. La bande son souligne efficacement les moments de doutes, tout comme elle accentue avec succès la sentimentalité d’une œuvre qui propose le portrait touchant d’une famille pas ordinaire. Excellente surprise du Festival, Captain Fantastic séduit autant par sa drôlerie que par sa visée réflexive. Aidé par l’entrain communicatif d’un Viggo Mortensen en grande forme, Matt Ross évite l’écueil d’une fable radicalement moralisatrice et incite gentiment le spectateur à remettre en question ses certitudes.

.

.

.

  • CAPTAIN FANTASTIC écrit et réalisé par Matt Ross en salles dès le 20 juillet 2016
  • Avec : Viggo Mortensen, George MacKay, Samantha Isler, Annalise Basso, Nicholas Hamilton, Shree Crooks, Charlie Shotwell, Kathryn Hahn, Trin Miller, Steve Zahn, Elijah Stevenson, Teddy Van Ee, Erin Moriarty, Missi Pyle, Frank Langella, Ann Dowd…
  • Production : Lynette Howell Taylor, Jamie Patricof, Shivani Rawat, Monica Levinson
  • Photographie : Stéphane Fontaine
  • Montage : Joseph Krings
  • Décors : Russell Barnes, Tania Kupcsak, Susan Magestro
  • Costumes : Courtney Hoffman
  • Son : Frank Gaeta
  • Musique : Alex Somers
  • Distribution : Mars Films
  • Durée : 1h58

.

Commentaires

A la Une

James Bond : Billie Eilish choisie pour interpréter le générique de Mourir peut attendre

C’est officiel ! James Bond sera accompagné de la talentueuse Billie Eilish pour son générique musical. Coup de chapeau pour… Lire la suite >>

Rencontre avec Carlo Mirabella-Davis, réalisateur de Swallow

Carlo Mirabella-Davis signe ici son premier long métrage de fiction, avec Haley Bennett dans la peau d’une jeune femme atteinte du… Lire la suite >>

Spike Lee président du jury du 73e Festival de Cannes

Le réalisateur de BlacKkKlansman s’apprête à endosser le rôle de Président du Jury pour le 73e Festival de Cannes.    … Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2020

Les nominations de la 92e édition des Oscars ont été révélées ce lundi 13 janvier par l’Académie. Avec onze nominations,… Lire la suite >>

Devs : premier trailer pour l’intrigante série SF d’Alex Garland

Devs, créée par Alex Garland, réalisateur de Ex Machina et Annihilation, s’annonce comme l’une des séries de science-fiction les mieux… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 STAR WARS : EPISODE 9, L'ASCENSION DE SKYWALKER 330 160 4 5 548 146
2 UNDERWATER 169 125 1 169 125
3 LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 152 480 2 395 143
4 JUMANJI : NEXT LEVEL 148 794 6 2 967 455
5 LES VETOS 145 744 2 417 242
6 LA REINE DES NEIGES II 115 474 8 7 178 905
7 LES INCOGNITOS 97 837 3 845 468
8 LES ENFANTS DU TEMPS 95 545 1 95 545
9 SOL 83 565 1 83 565
10 LES MISERABLES 82 816 8 1 885 022

Source: CBO Box office

Nos Podcasts