Synopsis : Il est des destins qui méritent d’être connus de tous. Celui d’Henry Padovani, un jeune corse de 24 ans débarqué à Londres en décembre 1976, en est un.  Acteur et témoin d’une période où naissait un nouveau courant alternatif et révolutionnaire, le mouvement punk, ce guitariste a traversé les années 80 comme une météorite tombée de nulle part : du groupe The Police, qu’il fonde avec Stewart Copeland en janvier 1977, jusqu’à leurs retrouvailles sur scène 30 ans plus tard devant 80 000 personnes au Stade de France, des Clash aux Sex Pistols, des Who aux Pretenders, de REM qu’il signe à Zucchero qu’il manage. Avec tous, Henry a partagé un peu de leur musique et beaucoup de leur vie !

♥♥♥♥♥

 

Rock'n'roll... of corse! de Lionel Guedj et Stéphane Bébert - affiche

Rock’n’roll… of corse! de Lionel Guedj et Stéphane Bébert – affiche

Quand on évoque le nom de Henry Padovani, les questions se multiplient. Est-ce le nom d’un mafieux ? D’un cuisinier ? D’un berger ? Non, c’est le guitariste punk co-fondateur de The Police. S’il est connu des fans du groupe, le corse est beaucoup moins célèbre que ses anciens comparses. En 1976, à l’âge de 25 ans, ce jeune insulaire quitte une île pour en rejoindre une autre. De l’Ile de Beauté, il file à l’anglaise pour répondre à l’appel de Londres. Initialement parti pour une quinzaine de jours, il revient sur son île natale sept ans plus tard, en ayant au passage participé à la création d’un des groupes les plus populaires des années 80. Un guitariste corse co-fondateur du groupe The Police, une histoire tout droit sortie d’une partie de cadavre exquis que Lionel Guedj et Stéphane Bébert ont su brillamment mettre en lumière. Mais l’affaire ne fut pas de tout repos. Projeté au Cinéma de la Plage de la Sélection officielle du 63e Festival de Cannes en 2010, Rock’n’roll… of corse ! est reparti sans distributeur et a mis six longues années à trouver le chemin des salles obscures. Il faut souligner que ce documentaire fleure bon le home movie. Destiné à un public de niche, c’est certainement son cachet de film confidentiel qui a retardé sa sortie en salles. En effet, ce documentaire est un pur produit du cinéma indépendant réalisé sans les aides financières du CNC et des institutions cinématographiques. Les réalisateurs, fans inconditionnels du groupe, ont profité d’un voyage express de Henry Padovani à Londres pour remplir leur stock d’images et d’entretiens. Une précipitation et une improvisation qui se répercutent sur la qualité des images mais pas sur celle des entrevues. Cette fausse note lui ajoute un certain charme, une touche anarchique. Tout à l’image de l’esprit punk.

.

Rock'n'roll... of corse !

Rock’n’roll… of corse !

.

Le plus important dans Rock’n’roll… of corse !, ce n’est pas tant les images qui défilent sur l’écran, c’est surtout les images mentales que forment les histoires racontées par Henry Padovani et ses célèbres amis : Sting, Stewart Copeland, Kim Wilde, Topper Headon des Clash ou encore Glen Matlock des Sex Pistols. Par le prisme de ces acteurs majeurs de la scène musicale londonienne, on découvre de nombreuses anecdotes inédites qui ont fait la grande histoire du mouvement punk et post-punk britannique. Au fil des interviews, on apprend que Sting n’a pas toujours été le génie musical que l’on connaît, que The Police était un groupe punk très moyen avant de devenir l’un des plus grands groupes pop-rock du monde et surtout que les musiciens « punks », considérés comme des voyous nihilistes par la société de l’époque, avaient au moins trois valeurs morales : l’amitié, le générosité et la solidarité. À l’inverse d’un énième documentaire sur une très grande figure de l’histoire de la musique dont on connaît plus ou moins le parcours, Rock’n’roll… of corse ! raconte la trajectoire discrète et insolite de Henry Padovani. Une petite histoire qui en dit long sur le mouvement punk londonien des années 1970-1980. Ce film, accompagné d’une bande originale très plaisante, donne véritablement envie de se plonger dans ce bouillonnement musical révolutionnaire et de (re)découvrir de nombreux groupes quelques peu oubliés de nos jours. Comme le dit l’expression Punk is not dead ! 

.

Erwin Haye

.

.

.

  • ROCK’N’ROLL… OF CORSE ! écrit et réalisé par Lionel Guedj et Stéphane Bébert en salles  le 21 septembre 2016.
  • Avec : Henry Padovani, Sting, Stewart Copeland, Miles Copeland, Mick Jones, Topper Headon, Glen Matlock, Jayne County, Kim Wilde, Nick Turner, Chris Musto, Paul Slack, Little Bob, Jean-Jacques Burnel…
  • Production : Dominique Marzotto, Bruno Bébert, Lionel Guedj, Vincent Brançon
  • Montage : Yves Deschamps
  • Image : Julien Perez
  • Distribution : To Be Continued (TBC)
  • Durée : 1h30

.

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts