VOD/ The First Monday in May de Andrew Rossi : critique

Publié par Laurianne de Casanove le 2 juillet 2016

The First Monday in May retrace les préparatifs du prestigieux gala du MET de New York, organisé par Anna Wintour. Un événement annuel qui participe à la préservation du Met Costume Institute, une collection de vêtements et d’accessoires issue de 5 continents et de 7 siècles de mode. Le Met Ball réunit les personnalités les plus en vue du monde de la musique, de la mode, des arts et du cinéma. Voici une plongée dans les coulisses de l’exposition China : Through the Looking Glass

♥♥♥♥

 

The First Monday in May de Andrew Rossi - affiche

The First Monday in May de Andrew Rossi – affiche

Si l’on ne s’intéresse pas au monde de la mode, le premier lundi de mai est une date comme une autre. Mais pour les autres, il s’agit du jour du Met Gala, ou comme le formule si bien André Léon Talley, ancien éditeur du Vogue américain, cet événement est l’équivalent du dimanche du Super Bowl pour les fashionistas. Une grand-messe où l’on vient pour voir et être vu. The First Monday in May, présenté au Festival de Tribeca en avril dernier, démarre sur des images au ralenti. Les couleurs sont éclatantes, la lumière chaude souligne le rouge du tapis, l’éclat des bijoux, et les flashs crépitent. La caméra, qui glisse sur les visages de Jessica Chastain, Jennifer Lawrence ou Lady Gaga, s’attarde sur leurs sourires et effleure leurs robes alors qu’elles prennent la pose. Cette scène d’ouverture particulièrement soignée donne d’emblée un côté élégant et sophistiqué. Pour autant, réduire ce documentaire à un divertissement frivole pour amateur de chiffons, serait une erreur. Ce qui le rend passionnant, c’est qu’il parle à tous ; il y est question d’art, de travail acharné, de diplomatie et d’argent. À partir de ces images de papier glacé, Rossi remonte le fil des événements et nous entraîne dans les coulisses du Met. Tout commence le jour où Andrew Bolton, conservateur du Costume Institute, décide d’organiser l’exposition China : Through the Looking Glass. On découvre alors toute la complexité de ce travail. Il s’agit bien sûr de trouver les pièces, de les transporter jusqu’à New York et de penser la mise en scène. Mais ces contingences matérielles ne sont rien en comparaison du casse-tête diplomatique qui se dessine en arrière plan. Si la Chine apprécie qu’on lui rende hommage, elle aime nettement moins être réduite à une image d’Epinal pour Occidentaux en manque d’exotisme. En suivant Andrew Bolton à travers l’Europe, l’Asie et les États-Unis, The First Monday in May fait voler en éclat les préjugés et fait réfléchir sur le monde de l’art et le monde tout court.

.

The First Monday in MayThe First Monday in MayThe First Monday in MayThe First Monday in May

.

L’autre star de ce documentaire, c’est bien sûr Anna Wintour, la célèbre rédactrice en chef du Vogue US. Une femme de tête qui a inspiré le personnage, interprété par Meryl Streep, dans Le diable s’habille en Prada de David Frankel en 2006. Andrew Rossi a visiblement un faible pour la papesse de la mode. Chaque fois qu’elle apparaît à l’écran, la caméra se rapproche d’elle pour mieux l’observer et capter les plus infimes nuances de son visage. Anna… Wintour. Deux mots qui font frissonner la planète mode avec son éternel sac hors de prix dans une main, son gobelet de café Starbucks dans l’autre et son visage minuscule dissimulé par d’immenses lunettes noires. Mais le réalisateur parvient à nous montrer un autre aspect de cette femme. Cela passe d’abord par un montage malin qui apporte une touche d’humour au documentaire. On pense notamment au premier plan qui suit la séquence consacrée à Anna May Wong, actrice sino-américaine des années 30, cantonnée aux rôles de femmes fatales. Icône de la mode et fantasme absolu pour des générations d’hommes, on nous raconte qu’on la surnommait la « Dragon Lady » car elle fascinait autant qu’elle faisait peur.

.

Si en 2009 le documentaire The September Issue de R.J. Cutler nous emmenait dans les coulisses de Vogue à l’occasion de la préparation du numéro de septembre 2007, Wintour y restait néanmoins insaisissable. Ici, Rossi va plus loin. On la découvre, émue, en train de regarder sa fille essayer une robe. On la surprend à plaisanter et surtout on la confronte à sa terrible réputation ; ce à quoi elle répond, avec la classe qui lui est propre, « c’est ce que vous faites du stéréotype qui compte ». The First Monday in May en devient dès lors inspirant et donne le goût du beau et du travail bien fait.

.

.

.

  • THE FIRST MONDAY IN MAY réalisé par Andrew Rossi ne dispose pas de date de sortie en France mais est disponible en VOD sur le site officiel du film.
  • Avec : Andrew Bolton, Anna Wintour, John Galliano, Jean-Paul Gaultier, Karl Lagerfeld, Baz Luhrman, Rihanna, Wong Kar-Wai…
  • Production : Fabiola Beracasa, Skot Bright, Dawn Ostroff, Syvana Ward Durrett
  • Musique : Ian Hultquist, Sofia Hultquist
  • Photographie : Andrew Rossi, Bryan Sarkinen
  • Montage : Chad Beck, Andrew Coffman, Andrew Rossi
  • Son : Kate Bilinski, Colin Thibadeau
  • Durée : 1h31

.

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 814 901 6 6 615 548
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 380 123 1 380 123
3 LA PETITE VADROUILLE 160 161 1 160 161
4 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 129 139 3 733 751
5 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 124 678 5 2 202 100
6 BLUE & COMPAGNIE 73 907 5 1 059 188
7 ABIGAIL 40 364 2 121 026
8 LE DEUXIEME ACTE 36 950 4 455 689
9 MEMORY 28 125 2 86 758
10 MARCELLO MIO 23 269 3 162 548

Source: CBO Box office

Nos Podcasts