Sortie VOD/ Eye in the sky de Gavin Hood : critique

Publié par Philippe Descottes le 5 septembre 2016

Synopsis : La colonelle Katherine Powell, officier du service d’espionnage, est placé aux commandes d’une opération top-secrète impliquant plusieurs nations. Un groupe de terroristes réfugié à Nairobi doit être capturé ; les services secrets découvrent que le groupe prépare une attaque suicide. Le risque est imminent, il faut agir très vite pour stopper les terroristes coûte que coûte. Dans une base du Nevada, Steve Watts pilote de drones est prêt à intervenir pour éliminer la menace. Une petite fille entre dans la zone de tir… entre dommages collatéraux et pressions politiques, sauront-ils prendre la bonne décision ?

♥♥♥♥

 

Eye in the Sky de Gavin Hood - affiche

Eye in the Sky de Gavin Hood – affiche

Gavin Hood serait peut-être aujourd’hui un brillant avocat à Johannesburg, ou dans un cabinet international, si le démon du 7e art ne l’avait pas poussé à étudier le cinéma à Los Angeles au début des années 1990. Après des débuts remarqués et des récompenses dans des festivals et notamment à Sundance, il obtient une reconnaissance internationale avec Mon nom est Tsotsi, produit par l’Afrique du Sud et tourné dans le township de Soweto, pour lequel il remporte l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. C’est cependant du côté d’Hollywood qu’il poursuit sa carrière en dirigeant des films, plus ou moins mémorables, tels que X-Men Origins : Wolverine (2009) ou La Stratégie Ender (2013). Il revient aujourd’hui avec Eye in the Sky, que l’on pourrait qualifier de film de guerre. Cette production britannique, au budget limité, présentée au Festival de Deauville et disponible directement en e-Cinema, en a les apparences. Après tout, le réalisateur a déjà abordé le genre voici quelques années avec Détention Secrète (2007). Ici, le scénario se focalise sur une mission secrète anglo-américaine contre un groupe terroriste islamiste. Mais dans le cas présent, nulle intervention de héros va-t-en-guerre et patriote chargés de sauver l’Occident ou d’effets spéciaux dans les (rares) scènes de guerre. Gavin Hood met en avant la réflexion plus que l’action et écarte toute approche manichéenne et démagogique pour immerger le spectateur, quasiment en temps réel, au cœur des étapes du processus de décision d’une opération militaire. Celle-ci ne va bien sûr pas se dérouler comme prévu. Sa nature même et ses objectifs changent d’ailleurs brusquement, soulevant ainsi son lot de questions, morales, judiciaires et politiques, à tous les niveaux des instances impliquées. Point d’orgue des différents rebondissements qui empêchent le bon déroulement de l’intervention : du « simple » exécutant jusqu’aux représentants des plus hautes sphères des états, le dilemme posé par l’apparition d’une fillette, petite marchande de pains, possible « dommage collatéral », ne survient qu’au bout de 50 minutes. Il ne fait qu’accroître les difficultés des différents protagonistes à prendre la bonne décision, ou la moins mauvaise, dans un laps de temps bien court, sous peine de courir le risque de provoquer de nombreuses pertes humaines civiles par inaction.

.

Eye in the SkyEye in the SkyEye in the SkyEye in the Sky

.
Grâce à l’habileté de son scénario et à l’efficacité de la mise en scène, ce thriller psychologique, également coproduit par Colin Firth, tient le spectateur en haleine pendant presque toute sa durée. À défaut de s’identifier à l’un ou l’autre des personnages, on sera néanmoins amené à se poser la question de savoir quelle aurait été notre réaction dans un tel contexte. Cependant, on regrette les touches d’humour superflues qui parsèment le film, comme cet officier grand-papa gâteau ou ce ministre de Sa Très Gracieuse Majesté, victime d’une intoxication alimentaire et pris de diarrhée lors d’une visite officielle à Singapour. Au niveau du casting, les quatre principaux comédiens sont excellents. Helen Mirren est impeccable en colonelle Katherine Powell, droite dans ses rangers, froide et obstinée. Alan Rickman, dont ce fut l’une des dernières apparitions au cinéma, l’est tout autant en général Frank Benson, son supérieur. Dommage néanmoins que ces deux rôles ne soient pas un peu plus étoffés. Quant à Aaron Paul, dans la peau d’un pilote de drone qui a la lourde responsabilité d’ « appuyer sur la gâchette », et Barkhad Abdi, déjà remarqué pour sa prestation en pirate somalien dans CAPITAINE PHILLIPS (notre critique) de Paul Greengrass, ces deux jeunes acteurs remplissent dignement leur contrat dans cette plongée haletante dans l’univers du contre-espionnage.

.

.

.

  • EYE IN THE SKY de Gavin Hood disponible en e-Cinéma le 9 septembre 2016 sur l’ensemble des plate-formes de VOD.
  • Avec : Helen Mirren, Alan Rickman, Aaron Paul, Barkhad Abdi, Jeremy Northam, Phoebe Fox, Armaan Haggio, Aisha Takow, Monica Dolan, Richard McCabe, Iain Glen, Faisa Hassan
  • Scénario : Guy Hibbert
  • Production : Colin Firth, Ged Doherty, David Lancaster
  • Photographie : Haris Zambarloukos
  • Montage : Megan Gill 
  • Décors : Johnny Breedt
  • Costumes : Ruy Filipe 
  • Musique : Paul Hepker, Mark Kilian
  • Distribution : UGC
  • Durée : 1h42

.

Commentaires

A la Une

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts