Sortie DVD/ Coffret Barbet Schroeder (un regard sur le monde) : critique

Publié par Thierry Carteret le 25 avril 2017

Synopsis : Cinq films où se croisent fiction et documentaire. Cinéaste à part dans le paysage cinématographique français, Barbet Schroeder est un véritable « explorateur du cinéma » : ses films cosmopolites – tournés aussi bien en Afrique, en Amérique qu’en Europe – n’ont de cesse d’explorer la nature humaine dans ce qu’elle a de plus paradoxal, et constituent un formidable témoignage sur le monde contemporain.

♥♥♥♥

 

Coffret Barbet Schroeder

Coffret Barbet Schroeder

Conjointement à la rétrospective intégrale Barbet Schroeder du 21 avril au 11 juin au Centre Pompidou, Carlotta Films sort ce 26 avril un coffret Blu-ray et DVD de cinq films majeurs du cinéaste énigmatique issu de la Nouvelle Vague. En parallèle, l’éditeur fait paraître The Charles Bukowski Tapes, un portrait de cinquante vidéos de 4 minutes de l’écrivain américain par Barbet Schroeder, diffusé à la télévision en 1980 et jusque-là inédit en DVD. Ce coffret offre d’abord de revoir Tricheurs (1983), avec Jacques Dutronc et Bulle Ogier, qui dépeint avec justesse l’univers des casinos et l’addiction au jeu. Elric, le tricheur professionnel (Dutronc), est inspiré d’un ami proche du cinéaste. Schroeder décrit parfaitement le mécanisme d’enfermement du personnage dans un monde clos régi par ses codes et ses règles. Une vie d’éternel perdant entièrement dédiée au jeu dans laquelle l’amour n’a pas sa place. L’amour, ou du moins une certaine complicité amoureuse, Elric va le trouver en rencontrant Suzie (Bulle Ogier). Une rencontre qui démarre sous le signe de la superstition puisque la jeune femme porte un blouson rouge avec le chiffre 7… Suzie finit par être contaminée par cette fièvre elle aussi, en suivant Elric dans ses combines. Avec Tricheurs, Barbet Schroeder montre comment une passion (le jeu de casino) peut se contaminer tel un virus. En véritable « entomologiste » de l’humain, le cinéaste décrit une vision cynique du monde à travers l’univers clos des tables de jeu. Le couple est entraîné dans une spirale qui l’enferme dans leur propre addiction, le jeu s’avère ici un palliatif à la sexualité, à l’excitation et au plaisir. 

.

TricheursMaitresse

.

D’érotisme, il en est aussi question dans le sulfureux Maîtresse (1976) où l’on retrouve Bulle Ogier, cette fois dans la peau de Ariane, une adepte du SM. Une jeune femme blonde le jour, menant une vie en apparence ordinaire, devient une dominatrice brune le soir, qui s’adonne à des activités sadomasochistes avec une clientèle d’habitués. Avec ce long métrage audacieux pour l’époque, Barbet Schroeder décrit à nouveau avec précision et crudité un monde secret avec ses rituels et ses mises en scènes. Maîtresse est également l’histoire d’une passion amoureuse lorsque Ariane entraîne avec elle Olivier, un cambrioleur incarné par un tout jeune Gérard Depardieu. Ce dernier symbolise l’homme ordinaire et simple, découvrant avec curiosité un univers fétichiste de domination et de soumission dont il a dû mal à saisir toutes les subtilités. La passion amoureuse emmènent les deux amants dans une osmose totale, brisant la notion dominé/dominant dans le couple, au profit d’une égalité parfaite entre l’homme et la femme. Si certaines scènes sont difficiles, ce beau film sur la dualité de l’être humain s’avère d’une profonde modernité.

.

General Idi Amin Dada autoportraitKoko le gorille qui parle

.

Le coffret propose ensuite de revoir deux formidables documentaires du réalisateur. D’abord, Général Idi Amin Dada, autoportrait qui s’intéresse, comme son titre l’indique, au célèbre dictateur ougandais au pouvoir entre 1971 et 1979, mort en 2003. Sans juger le personnage, du moins en apparence, ce portrait ironique, qui nous évoque l’émission Strip-Tease, dépeint cet homme d’état, réputé pour ses actions militaires très discutables (le raid terroriste sur Entebbe), comme un être ordinaire, parfois même sympathique (lorsqu’il présente ses enfants ou lors d’un concours de natation improvisé dans une piscine…) ; ce qui le rend d’autant plus effrayant. L’intelligence et la perversité du cinéaste est d’avoir réussi à dresser le portrait de Amin Dada en sa défaveur. Il donne ici carte blanche pour présenter sa politique (son admiration grandissante pour les dirigeants du Moyen-Orient au détriment d’Israël), ses forces militaires et même « ses » crocodiles dont certains de ses ministres finiront soi-disant leurs jours dans la gueule de ces reptiles. Général Idi Amin Dada, autoportrait s’avère aujourd’hui un document historique précieux sur un terrifiant chef d’état incroyablement ubuesque. S’il était prévu au départ pour la télévision au format 52 minutes, ces qualités en font un long métrage de cinéma intéressant à revoir aujourd’hui en tant que portrait d’un tyran plein de paradoxes. Il nous laisse en effet pantois et perplexe devant tant de mystère sur la folie et les noirceurs de l’âme humaine.

.

Avec Koko, le gorille qui parle, Barbet Schroeder a suivi les progrès de Koko, une gorille femelle éduquée par Penny Patterson, une jeune scientifique américaine de l’Université de Standford qui lui apprend la langue des signes. Le but de cette expérience étant de montrer qu’un animal peut communiquer avec l’homme comme avec l’un de ses semblables. Le documentaire interroge. Koko peut se montrer comme un singe savant que l’homme dresse pour répéter des gestes mécaniques et/ou un être doué de pensée et de décision, notamment lorsqu’il veut un pull over rouge plutôt que jaune.

.

La Vierge des tueursLa Vierge des Tueurs

.

Enfin, le coffret propose de revoir l’un des meilleurs films du cinéaste, La Vierge des tueurs (1999). L’histoire d’amour entre Fernando Vallejo, un écrivain vieillissant et suicidaire, superbement interprété par l’acteur colombien Germán Jaramillo, et Alexis (Anderson Ballesteros), un jeune prostitué et tueur à gages des quartiers pauvres de Medellin. Dans cette plongée nostalgique au coeur de la célèbre ville de Colombie, Schroeder réalise une œuvre très poétique où la violence peut surgir à chaque coin de rue, brisant la banalité d’un quotidien de misère. Adaptation du roman autobiographique éponyme de Fernando Vallejo, La Vierge des tueurs est une belle réussite. Schroeder connaît en effet très bien la Colombie pour y avoir passé son enfance et expérimente ici pour la première fois la haute-définition afin de donner un aspect documentaire à cette oeuvre humaniste et politique qui a bénéficié pour l’occasion d’une belle restauration en 2K. Un coffret qui s’avère donc indispensable.

.

.

DVD : Carlotta réussit un beau travail sur la restauration numérique (image et son). Côté suppléments, chaque film propose un entretien passionnant avec Barbet Schroeder d’une vingtaine de minutes par le critique de cinéma Jean Douchet. Chaque disque est également agrémenté d’une interview avec un spécialiste en rapport avec le thème abordé dans le film. Mais aussi d’un making of pour La vierge des tueurs et d’un documentaire de 56 minutes de Victoria Clay Mendoza, Some more : Barbet Schroeder (disponible uniquement en DVD), qui revient sur la carrière du réalisateur. Enfin, sont également proposées les bandes annonces.

.

.

.

  • GÉNÉRAL IDI AMIN DADA, AUTOPORTRAIT / MAÎTRESSE / KOKO, LE GORILLE QUI PARLE / TRICHEURS / LA VIERGE DES TUEURS de Barbet Schroeder disponibles en coffret Blu-ray/DVD restauré à partir du 26 avril 2017.
  • Tarif : 60,19 €
  • À l’unité : 20,06 €
  • Édition : Carlotta Films
  • Tricheurs – 1h35 – Sortie initiale 8 février 1984
  • Maîtresse – 1h52 – Sortie initiale 28 avril 1975
  • Général Idi Amin Dada, autoportrait – 1h30 – Sortie initiale 23 juin 1974
  • Koko, le gorille qui parle – 1h21 – Sortie initiale 11 novembre 1978
  • La Vierge des tueurs – 1h41 – Sortie initiale 20 septembre 2000

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 THOR : LOVE AND THUNDER 404 765 3 2 129 017
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 351 988 4 2 893 838
3 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 333 361 1 333 361
4 TOP GUN : MAVERICK 188 380 10 5 711 998
5 DUCOBU PRESIDENT ! 188 015 3 737 277
6 MENTEUR 151 586 3 585 087
7 JOYEUSE RETRAITE 2 92 299 2 247 790
8 LA NUIT DU 12 72 629 3 241 487
9 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 67 113 8 3 357 635
10 ELVIS 58 542 6 1 074 116

Source: CBO Box office

Nos Podcasts