Cannes 2017/ The Florida Project de Sean Baker : critique

Publié par Antoine Gaudé le 24 mai 2017

Synopsis : Moonee a 6 ans et un sacré caractère. Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney World, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents. Ses incartades ne semblent pas trop inquiéter Hally, sa très jeune mère. En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien…

♥♥♥♥♥

 

The Florida Project - affiche

The Florida Project – affiche

Après Tangerine, primé à Deauville, Sean Baker poursuit son ascension fulgurante dans le monde du cinéma avec une première sélection à la Quinzaine des Réalisateurs. Avec The Florida Project, c’est une nouvelle fois dans la banlieue américaine que Baker installe sa caméra – celle des motels de fortune qui jonchent les grandes avenues, y distillant leur atmosphère humide, colorée et chatoyante. Dans cette ambiance « disneyienne », paradoxalement décadente et désenchantée, les rires des enfants côtoient la misère des parents. C’est dans cette forteresse qu’ils pensaient naïvement impénétrables – ce fameux motel violet, car protégée par le Gardien Dafoe, que les enfants, héros de ce film, multiplient les bêtises et les escapades, faisant ainsi de leurs vacances d’été une perpétuelle aventure. Vu à travers leurs yeux, le monde est d’une beauté intrigante, tandis qu’à l’étage supérieur, les parents dégustent malheureusement dans la plus grande indifférence. À l’instar de Tangerine, c’est ce sentiment de liberté, de fraîcheur et d’énergie qui, dans la mise en scène de Baker – de la caméra aux comédiens – nous subjugue, cette faculté qu’il a d’insuffler une vitalité dans un quotidien pourtant moribond et redondant. À la fois comme architecte ou comme peintre, il sait magistralement filmer ces espaces éminemment humains, ces « châteaux de princesse » abandonnés de l’autre côté de la free way, si près et si loin des véritables bâtisses du parc Disney. En cartographiant cette Amérique contemporaine, Baker ne succombe pas aux sirènes du misérabilisme, même si le final, triste et injuste, tendrait à cela. Il préfère encore l’imaginaire fantasmé des enfants qui, dans leur fuite en avant, s’octroient quelques instants de bonheur à la lueur d’un ciel bleu.

.

.

.

  • THE FLORIDA PROJECT
  • Sorties salles : 20 décembre 2017
  • Réalisation : Sean Baker 
  • Avec : Willem Dafoe, Macon Blair, Bria Vinaite, Brooklynn Prince, Valeria Cotto, Karren Karagulian…
  • Scénario : Sean Baker, Chris Bergoch
  • Production : Sean Baker, Chris Bergoch, Alex Saks, Kevin Chinoy, Francesca Silvestri, Shih-Ching Tsou…
  • Photographie : Alexis Zabe
  • Montage : Sean Baker
  • Décors : Stephonik Youth
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 1h55

.

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts