Synopsis : Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

♥♥♥♥

 

The Square - affiche

The Square – affiche

Palme d’or au 70e Festival de Cannes, The Square est une satire acerbe, truculente et surréaliste sur la société moderne et notre rapport à l’art. Ruben Östlund remporte sa seconde récompense sur la croisette, après le Prix du Jury Un Certain Regard en 2014 pour Snow Therapy (aussi titré Force Majeure), qui racontait l’histoire d’une famille en pleine désagrégation. Le cinéaste suédois explore ici les limites de la responsabilité sociale et individuelle, la liberté d’expression et artistique, mais aussi les conséquences de l’inaction. Christian (Claes Bang) est un conservateur d’un musée d’art contemporain, un homme élégant, tolérant et libéral, ainsi qu’un père divorcé. Si ce partisan des causes humanitaires, qui roule en voiture électrique, est aussi reconnu pour ses bonnes valeurs humaines, sa vie bascule le jour où deux pickpockets doués d’imagination lui dérobent son portefeuille et son téléphone portable, le plongeant progressivement dans une crise existentielle. « The Square », c’est aussi le nom de sa prochaine exposition, qui reflète ses préoccupations sociales, et qu’il prépare avec une nouvelle agence de communication pour lancer une campagne percutante et virale sur les réseaux sociaux, qui ne va pas se dérouler comme prévu. Cette installation artistique est un espace qui encourage les visiteurs à l’altruisme, leur rappelant leur droit et devoir à l’égard de leurs prochains. Avec un casting composé de stars suédoises et américaines, The Square dégage les senteurs d’un Buñuel ou encore d’un Roy Andersson. Le cinéaste suédois de 43 ans donne d’emblée le ton dès l’ouverture, avec l’interview désopilante d’une journaliste de télévision (Elisabeth Moss), avec laquelle notre homme va entamer une relation des plus étranges. The Square se transforme, les deux heures restantes, en une succession de scènes caustiques, drôles et perturbantes, pulsées par une bande son rythmée. Östlund met à mal l’univers de l’art, de la communication, des relations publiques et de la politique sociale au coeur de la société suédoise et montre comment, à travers cet individu, il est difficile de vivre en accord avec ses valeurs. Le sommet reste sans doute la scène du dîner de gala, qui marque une rupture radicale de ton, où un artiste-performer (Terry Notary) terrorise cette sacro-sainte bourgeoisie attablée. Outre des personnages secondaires sous-exploités, une mise en scène souvent démonstrative et un changement de cap dans le dernier acte, The Square s’avère être un mélange d’humour féroce, de surréalisme et de gravité, qui révèle sa nature profonde, celle de la culpabilité d’un homme piégé dans son propre univers artistique et dans sa foi de non-conformiste voué à l’art performance.

.

.

  • Notes de la rédaction cannoise
  • Antoine Gaudé : ♥♥♥♥♥

.

.

.

  • THE SQUARE
  • Réalisation et Scénario : Ruben Östlund 
  • Sortie salles : 18 octobre 2017
  • Avec : Claes Bang, Dominic West, Elisabeth Moss, Terry Notary, Christopher Læssø, Linda Amborg, Jan Lindwall, Marina Schiptjenko, Elijandro Edouard Daniel Hallberg…
  • Production :  Erik Hemmendorff, Philippe Bober
  • Photographie : Fredrik Wenzel
  • Montage :Ruben Östlund, Jacob Secher Schulsinger
  • Décors : Josefin Asberg
  • Costume : Sofie Krunegård
  • Distribution : Bac Films
  • Durée : 2h22

.

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts