Cannes 2017/ The Rider de Chloé Zhao : critique

Publié par Antoine Gaudé le 22 mai 2017

Synopsis : Brady, jeune cow-boy, entraineur de chevaux et étoile montante du rodéo, voit sa vie basculer après qu’un cheval lui a écrasé le crâne au cours d’un rodéo. On lui annonce alors qu’il ne pourra plus faire d’équitation. De retour chez lui, dans la réserve de Pine Ridge, sans goût pour une vie différente, il est confronté à la vacuité de sa vie : il est désormais un cow-boy qui ne peut ni faire de rodéo ni même monter à cheval. Pour reprendre le contrôle de son destin, Brady se lance dans une quête identitaire et cherche à comprendre ce que c’est qu’être un homme au cœur de l’Amérique.

♥♥♥♥♥

 

The Rider - photo

The Rider – photo

Après son premier long-métrage, Les Chansons que mes frères m’ont apprises (2015), déjà présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, Chloé Zhao revient avec The Rider et signe un drame à l’écriture convenu mais efficace dans sa caractérisation et dans l’exploration de certaines thématiques (la passion et le handicap). Plongé au cœur du Dakota, The Rider suit les mésaventures de Brady, jeune cowboy en convalescence suite à une grave chute de cheval lors d’un rodéo, sport local par excellence. Dans sa famille, le rodéo c’est un peu une tradition qui se perpétue de génération en génération. Et la passion parfois l’emporte, prenant la santé, voire la vie. Le film pèche cependant par un manque de subtilité et une emphase un brin surfaite (un trop-plein d’handicapés), Zhao finissant inévitablement par remettre tout le monde sur une selle après un gros travail de volonté et de détermination. Les relations sont cousues de fil blanc : Brady ne veut pas finir comme son père, ni comme son grand frère, il va donc embrasser ses rêves et sa destinée contre les avis de tous. Rien de bien neuf en terre westernienne, les acteurs font le job, les émotions sont là mais restent néanmoins prévisibles et chargées. Il y a finalement peu de place à la surprise ou aux petites anomalies, pourtant si savoureuses dans ces univers si codés cinématographiquement. Mais c’est peut-être le rapport entre l’homme et l’animal qui déçoit le plus. Visuellement rarement exploité, le film préfère les poncifs. Lorsque le cheval est blessé, l’homme l’abat et à l’inverse, l’homme blessé, on le sauve. Heureusement pour Brady, sa volonté est plus forte, il a gagné le mérite de vivre encore un peu.

.

.

.

  • THE RIDER écrit et réalisé par Chloé Zhao en salles prochainement.
  • Avec : Brady Jandreau, Cat Clifford, Lane Scott, Lilly Jandreau, Cat Clifford, Terri Dawn Pourier, Tanner Langdeau, James Calhoon…
  • Production : Chloé Zhao, Bert Hamelinck, Mollye Asher, Sacha Ben Harroche
  • Photographie : Joshua James Richards
  • Montage : Alex O’Flinn
  • Musique : Nathan Halpern
  • Durée : 1h45

Commentaires

A la Une

Stranger Things : un teaser et un premier spoiler pour la saison 4

La première bande-annonce de la prochaine saison de Stranger Things met fin à l’un des principaux suspenses de la saison… Lire la suite >>

O2 : Noomi Rapace au casting du thriller SF produit par Alexandre Aja

Dans ce film distribué par Wild Bunch, la star de Millenium interprétera une femme qui, à peine sortie de cryogénisation,… Lire la suite >>

Mourir peut attendre : découvrez le titre phare du film chanté par Billie Eilish

La chanson du générique de Mourir peut attendre, composée et interprétée par Billie Eilish est enfin disponible. Elle comptabilise déjà… Lire la suite >>

The French Dispatch : un premier trailer à la hauteur des attentes pour le nouveau Wes Anderson

La bande-annonce promet une œuvre dantesque portée par une galerie d’interprètes qui laisse rêveur ; Tilda Swinton, Frances Mc Dormand, Timotée Chalamet, Elisabeth… Lire la suite >>

César 2020 : Le fonctionnement de l’Académie remis en cause par 400 personnalités

Entre polémiques, opacité et membres nommés à vie, les dysfonctionnements de l’Académie des César ont abouti à la mobilisation du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 416 180 1 416 180
2 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 412 178 1 412 178
3 DUCOBU 3 399 199 1 399 199
4 1917 279 512 4 1 723 932
5 BAD BOYS FOR LIFE 239 166 3 1 300 197
6 THE GENTLEMEN 238 040 1 238 040
7 #JESUISLA 112 363 1 112 363
8 LE LION 107 201 2 360 293
9 JOJO RABBIT 91 534 2 223 588
10 SAMSAM 86 711 1 86 711

Source: CBO Box office

Nos Podcasts