Deauville 2017/ Katie Says Goodbye de Wayne Roberts : critique

Publié par Antoine Gaudé le 8 septembre 2017

Synopsis : Katie, une jeune serveuse au cœur d’or, habite dans le Sud-Ouest américain et rêve d’une nouvelle vie à San Francisco. Elle vit ses premières amours et se révèle d’une honnêteté désarmante. Son empathie compulsive envers les autres fait d’elle une proie facile, et ce sont ceux qu’elle aime le plus au monde qui mettront à rude épreuve la ténacité et l’innocence qui la caractérisent.

♥♥♥♥♥

 

Katie Says Goodbye - affiche

Katie Says Goodbye – affiche

Si l’enfer sur terre a un nom, une localisation et un décor, le monde de Katie Says Goodbye n’en serait pas loin. Dans ce décorum, dont le temps semble s’être arrêté dans les années 1950, l’espoir a définitivement abandonné ces terres. Seule Katie (Olivia Cooke), souriante et candide serveuse du dinner du coin, continue de rêver, d’amour et de Californie. Le film de Wayne Roberts a quelque chose à la fois d’agaçant et de profondément touchant. Il est énervant en cela qu’il ne laisse aucune place à la révolte. La cruauté dont est ici victime Katie est insupportable, tant moralement que visuellement. Aucun être humain, avec un minimum de dignité, n’accepterait ce que subit la trop gentille Katie. Mais c’est qu’elle n’en fait qu’un personnage de fable, complètement fantasmé, une nouvelle Alice en quelque sorte ; une poupée au charme incontestable, immaculée d’innocence et d’insouciance. Elle s’élève ainsi en dernier garant d’une humanité perdue. Elle rayonne dans un désert hostile où chaque monstre (pervers sexuel, lâche décérébré, autiste repris de justice) s’avance publiquement, librement, sans que personne ne remette en cause ce mode de vie patriarcale, machiste et décadent. Si elle croit encore à l’amour véritable avec l’énigmatique Bruno (Christopher Abbott), bloc d’austérité au regard fragile, ce n’est pas par naïveté, mais par nature, voire par mission. Sincère et spontanée, elle souhaite et apporte le bonheur aux autres, à ses proches, sa mère et même aux monstres. Mais lorsque le rêve vire au cauchemar, Katie, complètement vidée et acculée, n’a plus d’autre choix que fuir et d’oublier, sans se retourner. Une renaissance, une autre vie commence alors, loin de l’enfer et de ses créatures.

.

.

.

  • KATIE SAYS GOODBYE
  • Sortie salles : 3 janvier 2018
  • Réalisation : Wayne Roberts
  • Avec : Olivia Cooke, Christopher Abbott, Natasha Bassett, Jim Belushi, Chris Lowell, Mireille Enos, Mary Steenburgen…
  • Production : Kimberly Parker, Eric Schultz, Jacob Wassermann, Carlo Sirtori, Max Born, Benjamin Steiner, David Steiner
  • Scénario : Wayne Roberts
  • Photographie : Paul Huidobro
  • Montage : Sabine Emiliani, Carlo Sirtori
  • Décors : Tania Bijlani, Scott Christopher Clark
  • Costumes : Amit Gajwani
  • Musique : Dan Romer
  • Distribution : Bodega Films
  • Durée : 1h28

.

Commentaires

A la Une

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts