Résumé : Les zombies au cinéma retrace l’histoire de ces monstres devenus icônes de la culture populaire. C’est en effet au septième art qu’ils doivent de marcher en traînant des pieds et de manger de la chair humaine. L’ouvrage dessine le parcours de ce genre qui a émergé avec l’expressionnisme des années 1920 avant d’être repris par la série B, puis consacré par les cultures alternatives, se nourrissant d’influences multiples transmises au fil de générations d’auteurs, de réalisateurs et d’artistes. À travers plus de 300 photos et affiches de films ou autres clichés de tournages, Ozzy Inguanzo explore un siècle de classiques du cinéma, de White Zombie (1932) avec Bela Lugosi au succès international de World War Z (2013), en passant par le monument qu’est La Nuit des morts-vivants (1968) de George A. Romero et la série incontournable The Walking Dead (2010-).

♥♥♥♥♥

 

zombies au cinema - Hoebeke

Les zombies au cinéma – Hoebeke

Que le lecteur ne se fie pas à la préface pleine d’humour rédigée par Max Landis (fils de John), écrivain, réalisateur et scénariste, ouvrant cette histoire des morts-vivants au cinéma. Avec le plus grand sérieux, Ozzy Inguano, écrivain, réalisateur et véritable touche-à-tout dans l’industrie cinématographique, retrace les grandes lignes de l’errance des zombies, de leur arrivée à Hollywood au début des années trente à leur retour sur le devant de la scène au tournant du XXIe siècle. Après une brève description des caractéristiques de la figure zombiesque, l’auteur s’attelle à son entreprise historique. Huit chapitres, plus de deux cent pages et de nombreuses illustrations, l’étude prend les atours d’un magnus opus associant la beauté de sa forme à la qualité de son fond. Car loin de se limiter à l’ouvrage réservé aux fans (écueil souvent synonyme d’impasse qui concerne un grand nombre d’écrits consacrés au cinéma de genre). Didactique et pédagogique dans son approche, Les Zombies au cinéma vise un public pluriel, se présentant à la fois comme une excellente introduction pour les néophytes et un prolongement particulièrement instructif pour les spécialistes. Ainsi, si pour de nombreux cinéphiles, le mort-vivant arrive au cinéma avec le désuet White Zombie avant d’être ressuscité par la poésie du Vaudou de Jacques Tourneur, Inguanzo rappelle la présence de métrages oubliés mais non moins importants (Le Fantôme vivant ; Le Mort qui marche ; La Révolte des zombies, la première adaptation de Je suis une légende qui apparaît comme la véritable matrice de La Nuit des morts-vivants de Romero). Par le biais de l’interprétation de Boris Karloff, le zombie accueille la démarche lourde de la créature de Frankenstein et l’identité incertaine de la momie. Cette hybridation iconologique deviendra l’une des marques récurrentes du mort-vivant au cinéma, véritable matière malléable accueillant les hybridations les plus diverses. Inguanzo ne se limite ainsi pas qu’au genre horrifique, à la cinématographie américaine, ou à la seule sphère du Septième art. Les magnifiques films de l’italien Lucio Fulci occupent une place de choix, tandis qu’un chapitre entier est consacré au média vidéoludique et à sa rencontre avec l’industrie cinématographique. Au vu de la complétude de l’ouvrage, on ne peut donc que conseiller sa lecture aux aficionados des revenants putréfiés et à tous les spectateurs désireux de découvrir plus à fond les territoires d’outre-tombe.

 

 

 

  • LES ZOMBIES AU CINÉMA. L’HISTOIRE ULTILE DES MORTS-VIVANTS À L’ÉCRAN
  • Auteur(s) : Ozzy Iguanzo
  • Traduction : Frédéric Le Berre
  • Éditions : Hoëbeke
  • Collection : Cinéma
  • Date de parution : 5 octobre 2017
  • Première édition : 2014
  • Format : 224 pages
  • Tarif : 29,90 €

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts