Combo/ Fellini Roma de Federico Fellini : critique

Publié par Thierry Carteret le 23 janvier 2018

Synopsis : Rome durant la première moitié du XXe siècle… A travers ses souvenirs d’enfance ou d’adolescence, Federico Fellini livre la plus belle des déclarations d’amour à sa ville d’adoption. De la nostalgie à la satire, de la truculence au lyrisme, une fresque inoubliable, aux innombrables séquences d’anthologie.

♥♥♥♥♥

 

Fellini Roma

Fellini Roma

Rimini Editions sort le 23 janvier Fellini Roma, le chef-d’œuvre de Federico Fellini en forme de déclaration d’amour à la célèbre capitale italienne. Le film, restauré pour l’occasion en haute définition, est disponible en Blu-ray et DVD ainsi que dans une superbe édition collector comprenant le Blu-ray et le DVD avec deux disques bonus. Avec Fellini Roma, Grand Prix de la Commission Supérieure Technique au Festival de Cannes, le maestro italien livre sa vision toute personnelle de Rome, à travers son histoire et les bouleversements de la première et le début de la seconde moitié du XXe siècle. Réalisé en 1971 entre les succès de La Dolce Vita, Huit et demi et Amarcord, Fellini évoque les souvenirs de sa jeunesse avec son arrivée à Rome depuis sa Province dans les années 30. À la narration éclatée, Fellini Roma déroule un immense kaléidoscope de scènes à la fois surréalistes, poétiques ou baroques. Un maelström dans lequel évolue une galerie de personnages comme seul Fellini sait en proposer. Des figures grotesques semblant sortir tout droit de son imaginaire, comme des caricatures s’incarnant sous nos yeux. Car Fellini était également dessinateur, et son sens de la satire est ici poussée très loin. Jamais cruels, ces tableaux sont autant de représentations d’une Rome plurielle et riche de son passé de Cité antique. La suite de scènes, sans véritable lien, permettent de saisir une réalité et une vérité sur la population romaine qu’aucun documentaire ne pourrait montrer : la Rome moderne et son autoroute bondée ; un spectacle de music-hall durant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ; les travaux du métro et la découverte involontaires de fragiles fresques antiques, faisant le lien entre les actuels et les anciens habitants par les portraits. Mais aussi les bordels sous le régime fasciste, un hallucinant défilé de mode d’ecclésiastiques, la Rome populaire et pauvre et celle de la jet-set, l’arrivée du mouvement hippie.

 

Fellini RomaFellini RomaFellini RomaFellini Roma

 

Tous les visages de la ville sont dépeint avec une ironie féroce et plein de fantasmagorie. Au détour du décor des places, des routes et des rues où Fellini se montre parfois lui même au travail avec son équipe, on croise quelques stars comme Anna Magnani ou encore le scénariste Gore Vidal. À noter que les comédiens Marcello Mastroianni et Alberto Sordi ont également participé au tournage, mais n’ont pas été conservés au montage (on peut voir leur prestation dans les scènes coupées que propose l’édition). Fort d’un casting judicieusement choisi, on sent ici que Fellini veut plutôt poser sa caméra sur les anonymes. Comme des tableaux de la vie italienne à préserver dans l’histoire de la ville, dominée par la louve du Capitole, symbole de la fondation de Rome à travers la légende de Romulus et Remus. Toute la folie géniale fellinienne est une nouvelle fois rehaussée par la superbe partition musicale de Nino Rota et la lumière aux couleurs chaudes du directeur de la photographie Guiseppe Rotunno. Fellini Roma, véritable rêve sur pellicule, est un déluge d’émotions qui ne laisse pas un instant de répit au spectateur jusqu’à l’ultime image du majestueux Colisée, sous les bruits de moteur d’une équipée filant sans but dans la nuit à travers la Cité romaine. Cette très belle édition Collector proposée par Rimini s’avère donc un indispensable pour les amateurs du cinéaste.

 

 

 

Test bonus : Le master HD de Fellini Roma est superbe et ne souffre d’aucun défaut notoire. Très beau travail de restauration. À noter cependant un encodage en 1080i (contre le 1080p habituel) enlevant à l’image un peu de son grain cinéma. Point de remixage inutile pour un tel film, le son est proposé dans un solide mono en français et italien sous-titré français. Côté suppléments, le disque propose 17 minutes de scènes coupées, et deux bandes annonces du film ainsi qu’une interview intéressante d’une durée de 22 minutes de l’écrivain et réalisateur Italo Moscati (auteur de  Fellini & Fellini, l’inquilino di Cinecittà ). Celui-ci analyse l’œuvre et livre de précieuses informations. L’édition Collector ajoute deux DVD de bonus comprenant un long et rare documentaire, Zoom sur Fellini. Découpé en quatre segments d’une heure : Les Acteurs partie 1 et 2, Les visages de Fellini, Fellini au panier. Ce documentaire riche revient sur les méthodes de travail et l’univers du réalisateur italien à l’aide d’extraits de films et d’entretiens avec les techniciens, les acteurs et actrices qui ont collaboré sur son œuvre. D’une qualité technique variable mais honnête, il constitue un précieux document pour les admirateurs du cinéaste, et fait de l’édition Collector un achat indispensable.

 

 

 

  • FELLINI ROMA (Roma)
  • Sortie vidéo : 23 janvier 2018
  • Nouvelle copie restaurée haute définition
  • Format / Produit : Edition Collector Blu-ray+DVD – Edition simple Blu-ray et DVD
  • Réalisation : Federico Fellini
  • Avec : Federico Fellini, Anna Magnani, Marcello Mastroianni, Alberto Sordi, Gore Vidal, Alvaro Vitali, Eleonora Giorgi…
  • Scénario : Federico Fellini, Bernardino Zapponi
  • Production : Turi Vasile
  • Photographie : Guiseppe Rotunno
  • Montage : Ruggero Mastroianni
  • Décors : Danilo Donati
  • Costumes : Danilo Donati
  • Musique : Nino Rota
  • Édition vidéo : Rimini Éditions
  • Tarif : 29,99 € (Collector Blu-ray+DVD) – 19,99 € (Blu-ray) – 14,99 € (DVD)
  • Durée totale : 1h55
  • Sortie initiale : 16 mars 1972 (Italie) – 14 mai 1972 (France)

 

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts