Livre/ Star Wars. Le côté obscur de l’Amérique : critique

Publié par Jacques Demange le 3 janvier 2018

Résumé : Et si en fait la saga Star Wars nous racontait en creux l’histoire de l’Amérique, celle du Bien contre le Mal, de la République contre l’Empire et d’une nation qui, à trop avoir eu besoin de démons, s’est trop souvent perdue ? Face à l’obsession sécuritaire désormais constante sinon renforcée avec l’accession de Donald Trump à la présidence des États-Unis, la question que pose la saga est celle de l’avenir de l’Amérique et, au-delà, de nos démocraties. À l’occasion de la sortie mondiale de Star Wars 8 et à travers le prisme de la saga, Thomas Snégaroff nous offre un regard sur la culture politique américaine et le destin de l’Occident. Celui-ci sera tributaire de la capacité de nos dirigeants, au lieu d’agiter le spectre de la peur, de renouer avec le projet des Pères fondateurs.

♥♥♥♥♥

 

Star Wars le cote obscur de lAmerique

Star Wars le cote obscur de lAmerique

Parmi les études consacrées à Star Wars, les analogies entre l’histoire de la célèbre franchise et celle des États-Unis ne manquent pas. L’essai de Thomas Snégaroff, historien et enseignant à Sciences Po Paris et spécialiste de la politique américaine, se distingue pourtant de ces nombreuses exégèses par la clarté de son propos et la grande qualité de son exposé. En quelques 200 pages, l’auteur dresse d’étonnants parallèles entre ces deux mondes, prouvant en cela la porosité des frontières délimitant les sphères de la fiction et de la réalité. Profitant de la nature profondément mythique dont est empreint le grand récit de l’histoire américaine, Snégaroff développe ses arguments autour de plusieurs axes de recherche : économie, politique, civilisation. Richement documenté, l’ouvrage justifie ses hypothèses auprès de différents textes historiques dont les réflexions se voient savamment articulées autour des dialogues des différents films ou à travers une description tout à fait significative des grandes figures de la saga. Palpatine en Nixon ou en Trump, les Ewoks en combattants du Viêt-cong, les relations sont osées mais parfaitement maîtrisées. À ces différents échos répondent certaines problématiques plus contextuelles : l’Empire comme métaphore des fascismes européens, la planète Naboo recouvrant les valeurs de la politique lincolnienne, les différents paradoxes de l’impérialisme américain, la question de l’abandon paternel renvoyant aux doutes et ruptures idéologiques de l’Amérique des seventies que chercheront à combler les productions de la décennie suivantes, teintées d’un esprit nostalgique plus ou moins conservateur (Retour vers le futurPerçue comme un ensemble profondément subversive et un « référent culturelle (…) indépassable », la saga Star Wars retrouve grâce à Snégaroff son humanité première. Sur fond d’épopée technologique (les robots, l’intelligence artificielle, les effets spéciaux d’ILM), les différents épisodes de la franchise ne font que marquer le retour d’action offerts en héritage (le sabre laser offert par Obi-Wan à Luke comme pendant science-fictionnel de l’épée retrouvée par Thésée). On ne peut donc que trop conseiller la lecture de cet essai qui parvient à capter avec brio toute la puissance d’évocation de l’œuvre imaginée par George Lucas.

 

 

 

  • STAR WARS. LE CÔTÉ OBSCUR DE L’AMÉRIQUE
  • Auteur.s : Thomas Snégaroff
  • Édition : Armand Colin
  • Date de parution : 3 janvier 2018
  • Format : 224 pages
  • Tarif : 7,90 €

Commentaires

A la Une

Confinement : La Comédie-Française lance sa web télé

Les amateurs de théâtre ont de quoi se réjouir. La Maison de Molière transporte les planches de la salle Richelieu… Lire la suite >>

Confinement : projections de quartier, programmations virtuelles, le cinéma de proximité subsiste

Des projections nocturnes d’une cour d’immeubles à Lyon aux initiatives de petites salles, le cinéma reste un biais d’échange et… Lire la suite >>

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts