Livre/ Star Wars. Le côté obscur de l’Amérique : critique

Publié par Jacques Demange le 3 janvier 2018

Résumé : Et si en fait la saga Star Wars nous racontait en creux l’histoire de l’Amérique, celle du Bien contre le Mal, de la République contre l’Empire et d’une nation qui, à trop avoir eu besoin de démons, s’est trop souvent perdue ? Face à l’obsession sécuritaire désormais constante sinon renforcée avec l’accession de Donald Trump à la présidence des États-Unis, la question que pose la saga est celle de l’avenir de l’Amérique et, au-delà, de nos démocraties. À l’occasion de la sortie mondiale de Star Wars 8 et à travers le prisme de la saga, Thomas Snégaroff nous offre un regard sur la culture politique américaine et le destin de l’Occident. Celui-ci sera tributaire de la capacité de nos dirigeants, au lieu d’agiter le spectre de la peur, de renouer avec le projet des Pères fondateurs.

♥♥♥♥♥

 

Star Wars le cote obscur de lAmerique

Star Wars le cote obscur de lAmerique

Parmi les études consacrées à Star Wars, les analogies entre l’histoire de la célèbre franchise et celle des États-Unis ne manquent pas. L’essai de Thomas Snégaroff, historien et enseignant à Sciences Po Paris et spécialiste de la politique américaine, se distingue pourtant de ces nombreuses exégèses par la clarté de son propos et la grande qualité de son exposé. En quelques 200 pages, l’auteur dresse d’étonnants parallèles entre ces deux mondes, prouvant en cela la porosité des frontières délimitant les sphères de la fiction et de la réalité. Profitant de la nature profondément mythique dont est empreint le grand récit de l’histoire américaine, Snégaroff développe ses arguments autour de plusieurs axes de recherche : économie, politique, civilisation. Richement documenté, l’ouvrage justifie ses hypothèses auprès de différents textes historiques dont les réflexions se voient savamment articulées autour des dialogues des différents films ou à travers une description tout à fait significative des grandes figures de la saga. Palpatine en Nixon ou en Trump, les Ewoks en combattants du Viêt-cong, les relations sont osées mais parfaitement maîtrisées. À ces différents échos répondent certaines problématiques plus contextuelles : l’Empire comme métaphore des fascismes européens, la planète Naboo recouvrant les valeurs de la politique lincolnienne, les différents paradoxes de l’impérialisme américain, la question de l’abandon paternel renvoyant aux doutes et ruptures idéologiques de l’Amérique des seventies que chercheront à combler les productions de la décennie suivantes, teintées d’un esprit nostalgique plus ou moins conservateur (Retour vers le futurPerçue comme un ensemble profondément subversive et un « référent culturelle (…) indépassable », la saga Star Wars retrouve grâce à Snégaroff son humanité première. Sur fond d’épopée technologique (les robots, l’intelligence artificielle, les effets spéciaux d’ILM), les différents épisodes de la franchise ne font que marquer le retour d’action offerts en héritage (le sabre laser offert par Obi-Wan à Luke comme pendant science-fictionnel de l’épée retrouvée par Thésée). On ne peut donc que trop conseiller la lecture de cet essai qui parvient à capter avec brio toute la puissance d’évocation de l’œuvre imaginée par George Lucas.

 

 

 

  • STAR WARS. LE CÔTÉ OBSCUR DE L’AMÉRIQUE
  • Auteur.s : Thomas Snégaroff
  • Édition : Armand Colin
  • Date de parution : 3 janvier 2018
  • Format : 224 pages
  • Tarif : 7,90 €

Commentaires

A la Une

Parallel : un film de casse et de science-fiction pour Netflix par l’auteur de Source Code

Ben Ripley, le scénariste de Source Code, a écrit un nouveau projet à peu près dans la même veine pour… Lire la suite >>

District 10 : Neill Blomkamp s’est mis à l’écriture de la suite de District 9

Le réalisateur sud-africain Neill Blomkamp prépare une suite au film qui a lancé sa carrière, District 9.      … Lire la suite >>

Premières images d’Oxygène d’Alexandre Aja avec Mélanie Laurent

Le film de science-fiction réalisé par Alexandre Aja, avec Mélanie Laurent, devrait sortir sur Netflix ce printemps. Les premières images… Lire la suite >>

Le Tueur : Michael Fassbender envisagé au casting du prochain David Fincher

David Fincher revient au genre qui a fait son succès avec Le Tueur, un polar sombre d’après une bande dessinée… Lire la suite >>

Guy Ritchie prépare un film sur la Seconde Guerre mondiale

Le réalisateur britannique Guy Ritchie a signé avec Paramount pour réaliser Ministry of Ungentlemanly Warfare, un film sur les premières… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts