Annihilation de Alex Garland : critique pour

Publié par CineChronicle le 14 mars 2018

Synopsis : Lena, biologiste et ancienne militaire, participe à une mission destinée à comprendre ce qui est arrivé à son mari dans une zone où un mystérieux et sinistre phénomène se propage le long des côtes américaines. Une fois sur place, les membres de l’expédition découvrent que paysages et créatures ont subi des mutations, et malgré la beauté des lieux, le danger règne et menace leur vie, mais aussi leur intégrité mentale.

♥♥♥♥

 

Annihilation - affiche

Annihilation – affiche

Écrivain (La Plage) et scénariste (28 jours plus tard, Sunshine, Never Let Me Go), le talentueux Alex Garland poursuit sa carrière de réalisateur après un excellent accueil de son Ex Machina en 2015, qui lui a d’ailleurs valu de remporter les Oscars des meilleurs effets visuels et du meilleur scénario original. Il revient aujourd’hui avec une adaptation libre et fantasmagorique du roman de Jeff VanderMeer, Annihilation, premier tome de La trilogie du Rempart Sud. Le film jugé trop « trop compliqué » et « trop intellectuel », après les premières projections-tests, a rendu le distributeur Paramount fébrile, ce qui a occasionné une sortie Netflix dans le monde, hors États-Unis où il a pourtant eu des retours critiques extrêmement positifs, au Canada et en Chine. Le réalisateur livre ici une époustouflante introspection au travers de ses figures féminines, construites de flashbacks et à différents niveaux de lecture. Dans les méandres de la dépression et de son autodestruction, Lena (Natalie Portman) ne sort pas de ce film indemne, et nous non plus. Dans sa définition, l’annihilation est une réaction entre une particule et son contraire au cours de laquelle elle disparaît pour se transformer et créer un autre ensemble. De fait, le scénario est parfaitement à l’image de son titre. Changeant, se transformant, pour donner vie à un nouvel ensemble. Il est aussi à l’image de ses héroïnes, maladif. Un rêve cauchemardesque qu’on attrape en cours de route, sans réponse précise, comme Léna l’affirme aux scientifiques « je ne sais pas ».

 

Annihilation

Gina Rodriguez, Jennifer Jason Leigh, Natalie Portman, Tessa Thompson et Tuva Novotnyin -Annihilation de Alex Garland

 

On plonge ainsi avec les protagonistes dans cet amas de folie, de chaos et de poésie à l’intérieur de cette Zone X. « Je ne sais pas » devient progressivement un mantra qu’il ne faut pas prendre ici à la lettre. Les interprétations sont multiples. Le personnage de Portman sait ce qu’il lui est arrivé, mais comment l’aborder de manière pragmatique quand rien ne l’est autour ? Comment rationaliser ces morts étranges et inexpliquées de cette expédition ? Annihilation est une oeuvre atmosphérique, existentielle, philosophique, qui ose, et fait partie de ces bijoux de la science-fiction qu’il est rare de voir dans le paysage cinématographique actuel.

 

Après le choc Ex Machina, Garland continue de mettre en exergue des personnages féminins aux facettes cachées. Nos cinq héroïnes ont chacune des problèmes personnels à résoudre, un mal qui les ronge intérieurement, une force autodestructrice qui les pousse à passer de l’autre côté du miroitement, découvrir le Shimmer, et d’en finir. Pourtant, de l’autre côté, le décor coloré et surnaturel se révèle à la fois fascinant et meurtrier. La photographie superbe de Rob Hardy (Ex Machina) retranscrit cet entre-deux, tout comme la musique de Geoff Barrow et Ben Salisburry enjolive les scènes. C’est pourtant dans cet univers visuellement très réussi que nos guerrières trouveront leurs trépas, tout en symbole.

 

Natalie Portman - Annihilation

Natalie Portman – Annihilation

 

D’abord Cass Sheppard (Tuva Novotny) qui a perdu sa fille atteinte d’une leucémie ; un deuil qu’elle n’arrive pas à surmonter. La nature vient la chercher sans qu’elle puisse y échapper, tout espoir l’ayant abandonnée. Au tour d’Anya Thorensen (Gina Rodriguez) d’être à l’épreuve. Elle tente de lutter contre son vieux démon, l’alcoolisme, qui prend l’apparence d’un ours qu’elle essaie de vaincre sans y parvenir. Puis vient Josie Radek (Tessa Thompson) qui n’essaie plus de combattre contre ses troubles suicidaires et se laisse aller en symbiose avec la faune et la flore du miroitement. Son corps mourant s’adapte au processus de la métempsycose pour se transformer et ainsi donner vie à un autre écosystème. Une façon poétique de renaître. De son côté, le docteur Ventress (Jennifer Jason Leigh), responsable de l’expédition, se voit battue par son cancer, un mal qui finit par la ronger de l’intérieur et la détruire. Quant à Léna, elle doit affronter son vieil ennemi, l’infidélité. Natalie Portman est étonnante et l’alchimie opère avec Oscar Isaac dans la peau de son mari Kane, qui choisit de mettre un terme à son côté humain, ne supportant plus de vivre avec cette infidélité. D’où sa lutte à elle contre l’extraterrestre, contre une vision plus sombre d’elle-même qu’elle doit annihiler.

 

Car finalement ici une attaque de monstre n’est plus une scène de genre, mais une scène qui renseigne sur la nature du problème et de ce que vivent psychologiquement les personnages. Détruire, s’autodétruire, mais pour mieux créer.

 

Prescilia Correnti

 

 

  • ANNIHILATION
  • Diffusion : 12 mars 2018
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Réalisation : Alex Garland
  • Avec : Nathalie Portman, Jennifer Jason Leigh, Gina Rodriguez, Tessa Thompson, Oscar Isaac, Tuva Novotny, David Gyasi, Benedict Wong…
  • Scénario : Alex Garland, d’après l’oeuvre de Jeff VanderMeer
  • Production : Scott Rudin, Andrew MacDonald, Allon Reich
  • Photographie : Rob Hardy
  • Montage : Barney Pilling
  • Décors : Mark Digby
  • Musique : Geoff Barrow, Benjamin Salisbury
  • Costumes : Sammy Sheldon
  • Durée : 1h55

 

Commentaires

A la Une

Anya Taylor-Joy, star de The Queen’s Gambit pour Netflix

La star montante Anya Taylor-Joy tiendra le rôle principal, une prodige des échecs, dans The Queen’s Gambit, une mini-série Netflix… Lire la suite >>

John David Washington dans le prochain film de Christopher Nolan

Pour son prochain film dont les détails sont tenus secrets, Christopher Nolan a fait appel au protagoniste de BlackKklansman. L’acteur John David… Lire la suite >>

Hans Zimmer composera la bande originale de Dune 

Hans Zimmer, à qui l’on doit les musiques d’Interstellar, Inception ou encore The Dark Knight, composera la bande originale du remake de… Lire la suite >>

Festival Cinélatino : tout le programme des 31e Rencontres de Toulouse

Du 22 au 31 mars se tiendront à Toulouse les 31e Rencontres du Festival Cinélatino. Au programme de la compétition,… Lire la suite >>

James Gunn de retour aux commandes des Gardiens de la Galaxie 3

Le réalisateur américain James Gunn, écarté par Disney l’été dernier pour cause de tweets polémiques et douteux, revient aux commandes… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CAPTAIN MARVEL 882 443 2 2 137 071
2 REBELLES 422 241 1 422 241
3 DRAGON BALL SUPER - BROLY 400 105 1 400 105
4 MON BEBE 361 898 1 361 898
5 QU'EST-CE QU'ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU ? 290 196 7 6 445 094
6 LE MYSTERE HENRI PICK 264 858 2 627 790
7 LE CHANT DU LOUP 213 789 4 1 244 840
8 ESCAPE GAME 196 840 3 681 256
9 MA VIE AVEC JOHN F. DONOVAN 186 109 1 186 109
10 GREEN BOOK SUR LES ROUTES DU SUD 153 914 8 1 761 746

Source: CBO Box office

Nos Podcasts