Cannes 2018 / Le Grand bain de Gilles Lellouche : critique

Publié par Cyril Perraudat le 15 mai 2018

Synopsis : C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie…

♥♥♥♥♥

 

Le Grand bain - affiche

Le Grand bain – affiche

Gilles Lellouche, qui s’était déjà fait remarquer à la co-réalisation en 2004 avec Narco, signe ici son premier long métrage en solo, sélectionné hors compétition au Festival de Cannes. Le Grand Bain est une surprise sympathique qui vogue du côté de la comédie sociale à la Full Monty. On y suit une bande d’hommes un peu bedonnants dans une équipe de natation synchronisée. Chacun est là pour fuir leur situation personnelle pas folichonne. Lorsqu’ils apprennent qu’un championnat du monde de la discipline est organisé, ils se mettent en tête d’y participer. La force de cette comédie n’émane pas forcément du scénario sans grande surprise ni originalité mais s’avère suffisamment bien construit pour faire affleurer l’émotion par instants. Ses atouts, nombreux, résident dans cette pléiade d’acteurs qui prend un plaisir communicatif à incarner ces losers magnifiques à la vie plombée par des problèmes divers. On sent que Gilles Lellouche aime ses personnages, suffisamment, pour qu’ils prennent corps à l’écran et qu’on s’attache à eux. Il célèbre le courage et l’audace de ces personnes qui s’appliquent à faire ce qu’elles aiment en dépit des regards extérieurs. Il permet à son casting de luxe de briller chacun dans leur domaine. Mentions à Leïla Bekhti en coach handicapée gueularde, Benoît Poelvoorde en entrepreneur raté au bagout inépuisable ou encore à Philippe Katerine en introverti qui a du mal à s’imposer. Quant à Virginie Efira et Jean-Hugues Anglade, ils se révèlent assez touchants, respectivement en ex-championne de natation synchronisée déprimée et en rocker déchu qui s’accroche à ses rêves de jeunesse. Derrière la caméra, Gilles Lellouche dévoile une certaine ambition esthétique, cherchant constamment le bon plan pour rendre sa mise en scène agréablement dynamique. Le Grand bain se délecte sans déplaisir.

 

 

 

  • LE GRAND BAIN
  • Sortie salles : 24 octobre 2018
  • Réalisation : Gilles Lellouche
  • Avec : Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde, Marina Foïs, Philipe Katerine, Jean-Hugues Anglade, Virginie Efira, Félix Moati, Leïla Bekhti, Alban Ivanov, Noée Abita, Pierre Pirol, Jonathan Zaccaï, Mélanie Doutey, Claire Nadeau
  • Scénario : Gilles Lellouche, Ahmed Hamidi, Julien Lambroschini
  • Production : Patrick Quinet
  • Photographie : Laurent Tangy
  • Montage : Simon Jacquet
  • Décors : Florian Sanson
  • Costumes : Elise Bouquet
  • Musique : John Brion
  • Distribution : StudioCanal
  • Durée : 2h02

 

Commentaires

A la Une

L’appel des 50 : les éditeurs vidéo français poussent un cri de détresse pour sauver le secteur

Cinquante éditeurs vidéo français s’unissent et appellent à sauver le secteur. Le marché de la copie physique (DVD, Blu-ray, Ultra… Lire la suite >>

Mort de George Floyd : le discours poignant de l’acteur John Boyega

L’interprète de Finn, héros de la saga Star Wars, s’est fait le porte-voix de l’indignation face à l’impunité des meurtres… Lire la suite >>

Ari Aster travaille sur une comédie cauchemardesque de 4 heures

Le réalisateur d’Hérédité et de Midsommar n’en a pas fini de traumatiser des rétines et se lance dans un nouveau… Lire la suite >>

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts