Cannes 2018 / Sauvage de Camille Vidal-Naquet : critique

Publié par Cyril Perraudat le 12 mai 2018

Synopsis : Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort.

♥♥♥♥

 

Sauvage - affiche

Sauvage – affiche

C’est sur le thème de la prostitution masculine que Camille Vidal-Naquet a choisi de livrer son premier long métrage. Un récit qui va au-delà du portrait d’un personnage singulier qui a choisi de se vendre dans la rue contre des passes. On suit ainsi ce jeune homme dans ses pérégrinations vibrantes et parfois violentes, qui ne recherche pourtant que de l’amour et de la tendresse à travers ses actes. Au sein de la bande qu’il côtoie, il est le seul à accepter d’embrasser ses clients, toujours en quête de chaleur humaine et de marques d’affection fugaces dans son mode de vie si particulier. Tout ce besoin d’empathie est résumé lors d’une scène poignante et d’une infinité simplicité où il enlace le médecin en train de l’examiner. Un moment instantanément désarmant. Sauvage évite habilement de présenter la prostitution sous un angle majoritairement glauque et fait preuve d’un très bon traitement de ses personnages ; chacun ayant un caractère propre tandis que son héros, Léo, est exploré avec tact. Le sentiment d’urgence anime dès lors cette oeuvre. Celui de consumer la vie dans sa condition de « sauvage » -comme l’énonce le titre-, de vivre comme un électron libre malgré les risques et de ne pas choisir le confort qui peut s’offrir à lui. Marginal assumé, il est prêt à accepter les conséquences de ses actes. Sauvage est un film sans fard, sans filtre, sur la prostitution masculine. À travers certaines scènes crues proches du porno soft, on y découvre la maltraitance sado-maso d’un couple de punk, la sexualité d’un handicapé ou encore le simple accompagnement d’une personne âgée pour réchauffer sa nuit solitaire. Ces approches permettent de mettre en lumière le rôle social parfois controversé des prostitués, valable au masculin comme au féminin. La force de Sauvage émane surtout de la performance de Felix Maritaud, aperçu dans 120 battements par minute. À travers l’incarnation fiévreuse de ce personnage à fleur de peau, il nous donne à voir un récit aussi brutal que poétique, renforcée par la mise en scène soignée et fluide de Camille Vidal-Naquet, qui ne le lâche jamais.

 

 

 

  • SAUVAGE
  • Sortie salles : 22 août 2018
  • Réalisation : Camille Vidal-Naquet
  • Avec : Felix Maritaud, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Marie Seux, Lucas Bléger, Camille Müller, Philippe Couer, Jean-Pierre Basté
  • Scénario : Camille Vidal-Naquet
  • Production : Emmanuel Giraud, Marie Sonne-Jensen
  • Montage : Elif Uelengin
  • Musique : Romain Trouillet
  • Distribution : Pyramide
  • Durée : 1h37

 

 

 

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts