Cannes 2018 / Sauvage de Camille Vidal-Naquet : critique

Publié par Cyril Perraudat le 12 mai 2018

Synopsis : Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort.

♥♥♥♥

 

Sauvage - affiche

Sauvage – affiche

C’est sur le thème de la prostitution masculine que Camille Vidal-Naquet a choisi de livrer son premier long métrage. Un récit qui va au-delà du portrait d’un personnage singulier qui a choisi de se vendre dans la rue contre des passes. On suit ainsi ce jeune homme dans ses pérégrinations vibrantes et parfois violentes, qui ne recherche pourtant que de l’amour et de la tendresse à travers ses actes. Au sein de la bande qu’il côtoie, il est le seul à accepter d’embrasser ses clients, toujours en quête de chaleur humaine et de marques d’affection fugaces dans son mode de vie si particulier. Tout ce besoin d’empathie est résumé lors d’une scène poignante et d’une infinité simplicité où il enlace le médecin en train de l’examiner. Un moment instantanément désarmant. Sauvage évite habilement de présenter la prostitution sous un angle majoritairement glauque et fait preuve d’un très bon traitement de ses personnages ; chacun ayant un caractère propre tandis que son héros, Léo, est exploré avec tact. Le sentiment d’urgence anime dès lors cette oeuvre. Celui de consumer la vie dans sa condition de « sauvage » -comme l’énonce le titre-, de vivre comme un électron libre malgré les risques et de ne pas choisir le confort qui peut s’offrir à lui. Marginal assumé, il est prêt à accepter les conséquences de ses actes. Sauvage est un film sans fard, sans filtre, sur la prostitution masculine. À travers certaines scènes crues proches du porno soft, on y découvre la maltraitance sado-maso d’un couple de punk, la sexualité d’un handicapé ou encore le simple accompagnement d’une personne âgée pour réchauffer sa nuit solitaire. Ces approches permettent de mettre en lumière le rôle social parfois controversé des prostitués, valable au masculin comme au féminin. La force de Sauvage émane surtout de la performance de Felix Maritaud, aperçu dans 120 battements par minute. À travers l’incarnation fiévreuse de ce personnage à fleur de peau, il nous donne à voir un récit aussi brutal que poétique, renforcée par la mise en scène soignée et fluide de Camille Vidal-Naquet, qui ne le lâche jamais.

 

 

 

  • SAUVAGE
  • Sortie salles : 22 août 2018
  • Réalisation : Camille Vidal-Naquet
  • Avec : Felix Maritaud, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Marie Seux, Lucas Bléger, Camille Müller, Philippe Couer, Jean-Pierre Basté
  • Scénario : Camille Vidal-Naquet
  • Production : Emmanuel Giraud, Marie Sonne-Jensen
  • Montage : Elif Uelengin
  • Musique : Romain Trouillet
  • Distribution : Pyramide
  • Durée : 1h37

 

 

 

Commentaires

A la Une

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Cannes 2020 : The French Dispatch, Soul parmi les 56 films sélectionnés

Pierre Lescure et Thierry Frémaux ont dévoilé ce mercredi 3 juin les 56 longs-métrages sélectionnés pour être présentés dans différents… Lire la suite >>

[Vidéo] Décès de George Floyd : Spike Lee réagit en citant son film Do The Right Thing

Le réalisateur américain au cinéma militant a monté une vidéo qui rapproche l’arrestation qui a entraîné la mort de l’Afro-Américain… Lire la suite >>

Cinémas : l’UGC George V va fermer définitivement

L’UGC George V des Champs-Élysées tire sa révérence. Le bail de l’établissement, probablement transformé en hôtel de luxe, ne sera… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts