Cannes 2018 / Sauvage de Camille Vidal-Naquet : critique

Publié par Cyril Perraudat le 12 mai 2018

Synopsis : Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait. Il s’élance dans les rues. Son cœur bat fort.

♥♥♥♥

 

Sauvage - affiche

Sauvage – affiche

C’est sur le thème de la prostitution masculine que Camille Vidal-Naquet a choisi de livrer son premier long métrage. Un récit qui va au-delà du portrait d’un personnage singulier qui a choisi de se vendre dans la rue contre des passes. On suit ainsi ce jeune homme dans ses pérégrinations vibrantes et parfois violentes, qui ne recherche pourtant que de l’amour et de la tendresse à travers ses actes. Au sein de la bande qu’il côtoie, il est le seul à accepter d’embrasser ses clients, toujours en quête de chaleur humaine et de marques d’affection fugaces dans son mode de vie si particulier. Tout ce besoin d’empathie est résumé lors d’une scène poignante et d’une infinité simplicité où il enlace le médecin en train de l’examiner. Un moment instantanément désarmant. Sauvage évite habilement de présenter la prostitution sous un angle majoritairement glauque et fait preuve d’un très bon traitement de ses personnages ; chacun ayant un caractère propre tandis que son héros, Léo, est exploré avec tact. Le sentiment d’urgence anime dès lors cette oeuvre. Celui de consumer la vie dans sa condition de « sauvage » -comme l’énonce le titre-, de vivre comme un électron libre malgré les risques et de ne pas choisir le confort qui peut s’offrir à lui. Marginal assumé, il est prêt à accepter les conséquences de ses actes. Sauvage est un film sans fard, sans filtre, sur la prostitution masculine. À travers certaines scènes crues proches du porno soft, on y découvre la maltraitance sado-maso d’un couple de punk, la sexualité d’un handicapé ou encore le simple accompagnement d’une personne âgée pour réchauffer sa nuit solitaire. Ces approches permettent de mettre en lumière le rôle social parfois controversé des prostitués, valable au masculin comme au féminin. La force de Sauvage émane surtout de la performance de Felix Maritaud, aperçu dans 120 battements par minute. À travers l’incarnation fiévreuse de ce personnage à fleur de peau, il nous donne à voir un récit aussi brutal que poétique, renforcée par la mise en scène soignée et fluide de Camille Vidal-Naquet, qui ne le lâche jamais.

 

 

 

  • SAUVAGE
  • Sortie salles : 22 août 2018
  • Réalisation : Camille Vidal-Naquet
  • Avec : Felix Maritaud, Eric Bernard, Nicolas Dibla, Philippe Ohrel, Marie Seux, Lucas Bléger, Camille Müller, Philippe Couer, Jean-Pierre Basté
  • Scénario : Camille Vidal-Naquet
  • Production : Emmanuel Giraud, Marie Sonne-Jensen
  • Montage : Elif Uelengin
  • Musique : Romain Trouillet
  • Distribution : Pyramide
  • Durée : 1h37

 

 

 

Commentaires

A la Une

Godzilla vs Kong : les titans s’affrontent dans un trailer colossal

Les deux plus célèbres monstres géants du cinéma se rencontrent enfin et sont prêts à en découdre ! Une bande-annonce de… Lire la suite >>

Lessons of Chemistry : Brie Larson, star et productrice de la série pour Apple TV

L’actrice américaine oscarisée de 31 ans fera partie du prochain projet d’Apple TV+ intitulé Lessons of Chemistry, qu’elle produira également…. Lire la suite >>

The First Lady : Michelle Pfeiffer incarnera Betty Ford et rejoint Viola Davis dans la série

La star hollyoodienne incarnera Betty Ford dans The First Lady, la nouvelle série d’anthologie de Showtime. Elle rejoint Viola Davis… Lire la suite >>

Christopher Nolan en passe de tourner le dos à la Warner

Le réalisateur Christopher Nolan poursuit son combat pour protéger les salles de cinéma contre la politique des studios. Un engagement… Lire la suite >>

Jean-Pierre Bacri, la gueule et le verbe

Visage bien connu des cinéphiles, l’acteur, dramaturge et scénariste Jean-Pierre Bacri est décédé le lundi 18 janvier des suites d’un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts