Une pluie sans fin de Dong Yue : critique

Publié par Camille Carlier le 23 juillet 2018

Synopsis: 1997, à quelques mois de la rétrocession de Hong-Kong, la Chine va vivre de grands changements… Yu Guowei, le chef de la sécurité d’une vieille usine, dans le Sud du pays, enquête sur une série de meurtres commis sur des jeunes femmes. Alors que la police piétine, cette enquête va très vite devenir une véritable obsession pour Yu… puis sa raison de vivre.

♥♥♥♥♥

 

Une pluie sans fin - affiche

Une pluie sans fin – affiche

Grand Prix de la dixième édition du Festival International du Film Policier de Beaune, Une pluie sans fin est également le premier long-métrage de son réalisateur. Avant cela, Dong Yue avait surtout travaillé à la photographie ou en tant que chef opérateur. Il signe ici un polar oppressant où -à l’instar de beaucoup d’oeuvres du genre-, l’enquête est un moyen de fouiller les personnages, susciter des réactions et où l’intérêt se situe dans ce que révèlent les meurtres chez chacun. 1997. Quelques mois avant la rétrocession de Hong-Kong à la Chine, l’action nous mène dans une petite ville du sud chinois entourée de trois usines. Les meurtres d’ouvrières qu’on retrouve lacérées occupent les autorités languissantes qui piétinent à conclure l’affaire. Yu Guowei, un chef de la sécurité qui a fait jadis la fierté de son usine et persuadé d’avoir de grands talents à l’enquête, décide de mener la sienne également. Avec lui, le spectateur s’enfonce dans les limbes d’une enquête policière mais plus encore accompagne Yu dans une quête psychologique, faite de la certitude de valoir mieux que sa condition et des difficultés pour mettre en place un changement efficace. Les références ne manquent pas pour qualifier le cinéma de Dong Yue. Tout d’abord résonne Memories of Murders, le chef-d’oeuvre de Bong Joon-Ho sorti en 2003. Des terrains vastes écrasant les personnages à la photographie monochrome faite de vert, gris et marron et dans laquelle un feu vient souvent contraster l’image.

 

Une pluie sans fin

Une pluie sans fin

 

Le réalisateur a déclaré s’être fortement inspiré de Conversation Secrète de Francis Ford sorti en 1974 et Sueurs Froides d’Alfred Hitchcock de 1958 pour l’écriture de ses personnages. Une pluie sans fin est un film sombre dont le visionnage se digère sur plusieurs jours. L’idée du scénario est venue à Dong Yue par un flash à la télévision relatant l’histoire d’une ville presque abandonnée et faible en ressources énergétiques puisque les usines avaient été fermées. Comme un miroir à son sujet, on peut néanmoins accuser le film de longueurs et de redondances. Le pluie incessante enferme les personnages dans une attente infinie et influe avec efficacité sur le moral. L’angoisse se trouve accrue par une météo qui permet plus de mystère et d’opacité dans les meurtres. Une pluie sans fin est un polar chaotique efficient qui distille le malaise en même temps qu’il ouvre une réflexion sur les populations sacrifiées par les mutations sociétales en Chine. Comme une sorte de réhabilitation, l’oeuvre de Dong Yue trouve sa place légitime dans la tradition du film noir asiatique jouant avec ses codes, entre hommage et vision personnelle de son réalisateur.

 

 

 

  • UNE PLUIE SANS FIN (Bao xue jiang zhi)
  • Sortie salles : 25 juillet 2018
  • Réalisation : Dong Yue
  • Avec : Yihong Duan, Yiyan Jiang, Yuan Du, Chuyi Zheng, Wei Zheng, Zhang Lin, Liu Tao, Chen Chang
  • Scénario : Dong Yue
  • Production : Xiao Qiancao
  • Photographie : Cai Tao
  • Décors : Liu Quiang
  • Costumes : Liu Quiang, Li Hua
  • Musique : Dingke
  • Distribution : Wild Bunch
    Durée : 1h59

 

Commentaires

A la Une

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Michel Hazanavicius et les frères Dardenne collaborent pour un conte animé

Le cinéaste français va porter à l’écran le conte de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, sous la forme d’un film… Lire la suite >>

Un trailer cauchemardesque pour Midsommar par le réalisateur d’Hérédité

Midsommar, film d’horreur suédo-américain écrit et réalisé par Ari Aster, déjà derrière Hérédité, a dévoilé son trailer cauchemardesque. Le long-métrage invite… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 X-MEN : DARK PHOENIX 689 880 1 689 880
2 ALADDIN 493 107 3 1 625 789
3 PARASITE 376 842 1 376 842
4 ROCKETMAN 207 474 2 484 491
5 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 180 859 2 523 433
6 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 177 268 2 370 045
7 MA 160 898 1 160 898
8 JOHN WICK PARABELLUM 134 907 3 666 622
9 POKEMON DETECTIVE PIKACHU 128 366 5 1 576 380
10 DOULEUR ET GLOIRE 101 199 4 681 941

Source: CBO Box office

Nos Podcasts