Livre / Netflix & Cie. Les coulisses d’une (r)évolution : critique

Publié par Jacques Demange le 25 septembre 2018

Résumé : Le cinéma et la télévision connaissent une révolution sans précédent : en quelques années seulement, Netflix s’est imposé comme un géant de l’audiovisuel en recrutant à tour de bras des abonnés séduits par un catalogue gargantuesque à l’accès illimité. Un catalogue notamment alimenté par des productions « maison » au succès foudroyant, et peu à peu enrichi des créations de cinéastes vedettes. D’Amazon à Disney, en passant par Google, Apple et Facebook, d’autres lui emboîtent le pas, et tous se livrent d’ores et déjà une guerre sans merci à laquelle semblent assister, impuissants, les acteurs traditionnels du secteur. Quelles conséquences pour les artistes et les spectateurs ? Comment les chaînes de télévision et les grands studios peuvent-ils réagir ? Assiste-t-on à la fin programmée du cinéma, ou simplement à celle des salles obscures ? Autant de questions, et bien d’autres, auxquelles cette enquête apporte des réponses. Un ouvrage documenté qui raconte l’ascension éclair et décrypte les stratégies d’une marque devenue incontournable, et qui dévoile les coulisses d’une (r)évolution qui n’a rien de fictive dans l’univers fascinant du cinéma et de la télévision.

♥♥♥♥♥

 

Netflix - Armand Colin

Netflix & Cie. Les coulisses d’une (r)évolution

En 2017, une polémique éclate au Festival de Cannes. En cause : la sélection de Okja de Joon-Ho Bong et de The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach en compétition officielle, deux films produits par Netflix et qui, en toute logique, ne devraient connaître qu’une sortie sur la célèbre plate-forme de streaming. La critique institutionnelle s’insurge : comment la Mecque du cinéma a-t-elle pu accepter de présenter deux productions qui ne seront, par la suite, jamais projetées en salles ? Depuis cet épisode, le débat ne cesse de croître, opposant les tenanciers du film traditionnel (un film est fait pour être vu en salles) aux partisans d’un cinéma démultiplié (la diffusion exclusive sur un écran-tiers, aussi petit et portatif soit-il, n’empêche nullement à un film d’acquérir la légitimité artistique qui lui est dû). Au milieu de ces nombreux discours, il était sans doute venu de faire le point sur cette prétendue révolution Netflix. La première qualité de l’ouvrage de Capucine Cousin, journaliste spécialisée en économie high-tech, innovation et marketing, est d’offrir un tour d’horizon historique particulièrement bienvenu. L’auteure retrace ainsi dans le détail le parcours de ce nouveau géant de la diffusion (mais aussi donc de la production), tout en revenant sur le contexte historique qui accompagna son évolution. Entre l’explosion culturelle des séries télévisées (du phénomène Urgences à la HBO touch), les premières tentatives de VOD (en Hexagone et Outre-Manche), Netflix, société qui s’était d’abord spécialisée dans la location de films par voie postale, a su tirer son épingle du jeu. Influencée par le succès des sites de streaming musicaux (le français Deezer et le suédois Spotify) ou illégaux (The Pirate Bay, ou Megaupload), Netflix s’impose en développant une ligne commerciale claire et cohérente : beaucoup de contenu, de l’illimité et de l’exclusif. De quoi intéresser l’industrie hollywoodienne, mais aussi d’attiser les craintes de la production hexagonale et de sa sacro-sainte exception française. Car, comme le rappelle Cousin, Netflix a su s’attirer les faveurs de certains des plus grands auteurs du cinéma contemporains (David Fincher, David Lynch, les frères Coen, Martin Scorsese), trouvant là une caution intellectuelle certaine que renforce encore son implication dans le financement de premiers films (voir l’exemple de Je ne suis pas un homme facile de la réalisatrice française Éléonore Pourriat). Dès lors, Netflix suscite des vocations, à l’image de Amazon Prime Video, lancé en 2016 par le célèbre site marchand, et dont l’auteure rappelle les nombreux liens (et les quelques différences) existants avec son modèle. Clair et précis, l’exposé de Cousin touche à son but, offrant une vision globale (tout à la fois historique, sociologique et économique) de cette société qui, avec d’autres, a contribué à transformer notre manière de voir, et sans doute de comprendre, les films.

 

 

 

  • NETFLIX & CIE. LES COULISSES D’UNE (R)ÉVOLUTION
  • Auteure : Capucine Cousin
  • Éditions : Armand Colin
  • Date de parution : 12 septembre 2018
  • Format : 184 pages
  • Tarif : 17,90 € (version papier) – 12,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Modigliani : Johnny Depp à la réalisation d’un biopic sur le célèbre peintre coproduit par Al Pacino

Pour son second long-métrage, l’acteur américain s’attaque au sculpteur italien Amedeo Modigliani, avec Al Pacino en tant que coproducteur.  … Lire la suite >>

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts