Livre / Jack Sparrow. Manifeste pour une linguistique pirate : critique

Publié par Jacques Demange le 16 février 2019

Résumé : Jack Sparrow, dont le nom de moineau claque comme un drapeau dans le vent (celui d’un navire rempli de dangereux flibustiers), est à la fois le pire et le meilleur des pirates. Ses aventures fantasques et fantastiques nourrissent depuis zoo ; la franchise de blockbusters hollywoodiens Pirates des Caraïbes. Créé, d’après une attraction du parc Disneyland, par les scénaristes hollywoodiens Ted Elliott et Terry Rosso, spécialistes du cinéma d’aventures et d’animation, et interprété pour l’éternité avec une réjouissante et irrésistible facétie par l’acteur Johnny Depp, Sparrow affronte inlassablement des soldats, des boucaniers, des rivaux, des zombies, des krakens et d’autres créatures surnaturelles à la recherche de trésors prodigieux. Entre deux gorgées de rhum (et deux ivresses), Sparrow parvient à ses fins en parlant, en négociant, en mentant et en trahissant. L’arme préférée du pirate n’est autre que la parole. Mais quels sont donc les ressorts retors de cette linguistique pirate ?

♥♥♥♥

 

Jack Sparrow - livre

Jack Sparrow – livre

Au carrefour de la linguistique et du cinéma (mais aussi de la philosophie et de l’Histoire), cet essai consacré à la plus célèbre figure de la piraterie hollywoodienne se révèle intéressant à plus d’un titre. Laurent de Sutter, théoricien du droit et directeur de collections à Polity Press et aux Presses Universitaires de France, dresse une cartographie aux tracés multiples. Les chemins de traverse et autres parcours souterrains dictent la direction à la manière d’une boussole à l’aiguille impertinente et acérée. Car la pensée de l’auteur est vive, sa réflexion souvent passionnante, conciliant dans un même mouvement approche ludique et érudition du fond. Entre figures historiques et références de haut vol (les textes de Derrida, Barthes, ou Lacan sont parfaitement éclairés et s’intègrent harmonieusement à l’argumentaire de l’auteur), l’ouvrage propose un séquençage aussi prolixe que les pistes d’interprétation qu’il rassemble. Jeux de mots, lapsus, discours implicite du langage, et autres fourchements de langue constituent la matière principale d’une analyse qui s’ancre à l’intérieur des dialogues et des postures verbales parcourant la célèbre saga cinématographique. Cette franche réussite théorique n’empêche la présence de quelques manques. On regrettera ainsi que De Sutter ne se soit pas plus appuyé sur les images des films, c’est-à-dire sur le caractère de leurs mises en scène, pour appuyer certains de ses arguments. De la même manière, l’étude de la figure de Jack Sparrow aurait pu profiter d’une analyse du jeu ou plus largement de la représentation de son interprète. La gestuelle apprêtée et au semblant anarchique de Johnny Depp ne possède-t-elle pas en elle-même une valeur proprement linguistique (entre reprise biaisée des codes et orchestration polysémiste des signes)  ?  Ces lacunes doivent cependant être relativisées à l’aune du parti pris de l’ouvrage qui vise principalement la question de la fabrication fictionnelle du personnage. Sur ce point, l’essai tient bon la barre. Et c’est là l’essentiel.

 

 

 

  • JACK SPARROW. MANIFESTE POUR UN LINGUISTIQUE PIRATE
  • Auteur : Laurent de Sutter
  • Éditions : Les Impressions nouvelles
  • Collection : La fabrique des héros 
  • Date de parution : 7 février 2019 
  • Format : 128 pages
  • Tarif : 12 € (print) –  7,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Modigliani : Johnny Depp à la réalisation d’un biopic sur le célèbre peintre coproduit par Al Pacino

Pour son second long-métrage, l’acteur américain s’attaque au sculpteur italien Amedeo Modigliani, avec Al Pacino en tant que coproducteur.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts