Livre / Jack Sparrow. Manifeste pour une linguistique pirate : critique

Publié par Jacques Demange le 16 février 2019

Résumé : Jack Sparrow, dont le nom de moineau claque comme un drapeau dans le vent (celui d’un navire rempli de dangereux flibustiers), est à la fois le pire et le meilleur des pirates. Ses aventures fantasques et fantastiques nourrissent depuis zoo ; la franchise de blockbusters hollywoodiens Pirates des Caraïbes. Créé, d’après une attraction du parc Disneyland, par les scénaristes hollywoodiens Ted Elliott et Terry Rosso, spécialistes du cinéma d’aventures et d’animation, et interprété pour l’éternité avec une réjouissante et irrésistible facétie par l’acteur Johnny Depp, Sparrow affronte inlassablement des soldats, des boucaniers, des rivaux, des zombies, des krakens et d’autres créatures surnaturelles à la recherche de trésors prodigieux. Entre deux gorgées de rhum (et deux ivresses), Sparrow parvient à ses fins en parlant, en négociant, en mentant et en trahissant. L’arme préférée du pirate n’est autre que la parole. Mais quels sont donc les ressorts retors de cette linguistique pirate ?

♥♥♥♥

 

Jack Sparrow - livre

Jack Sparrow – livre

Au carrefour de la linguistique et du cinéma (mais aussi de la philosophie et de l’Histoire), cet essai consacré à la plus célèbre figure de la piraterie hollywoodienne se révèle intéressant à plus d’un titre. Laurent de Sutter, théoricien du droit et directeur de collections à Polity Press et aux Presses Universitaires de France, dresse une cartographie aux tracés multiples. Les chemins de traverse et autres parcours souterrains dictent la direction à la manière d’une boussole à l’aiguille impertinente et acérée. Car la pensée de l’auteur est vive, sa réflexion souvent passionnante, conciliant dans un même mouvement approche ludique et érudition du fond. Entre figures historiques et références de haut vol (les textes de Derrida, Barthes, ou Lacan sont parfaitement éclairés et s’intègrent harmonieusement à l’argumentaire de l’auteur), l’ouvrage propose un séquençage aussi prolixe que les pistes d’interprétation qu’il rassemble. Jeux de mots, lapsus, discours implicite du langage, et autres fourchements de langue constituent la matière principale d’une analyse qui s’ancre à l’intérieur des dialogues et des postures verbales parcourant la célèbre saga cinématographique. Cette franche réussite théorique n’empêche la présence de quelques manques. On regrettera ainsi que De Sutter ne se soit pas plus appuyé sur les images des films, c’est-à-dire sur le caractère de leurs mises en scène, pour appuyer certains de ses arguments. De la même manière, l’étude de la figure de Jack Sparrow aurait pu profiter d’une analyse du jeu ou plus largement de la représentation de son interprète. La gestuelle apprêtée et au semblant anarchique de Johnny Depp ne possède-t-elle pas en elle-même une valeur proprement linguistique (entre reprise biaisée des codes et orchestration polysémiste des signes)  ?  Ces lacunes doivent cependant être relativisées à l’aune du parti pris de l’ouvrage qui vise principalement la question de la fabrication fictionnelle du personnage. Sur ce point, l’essai tient bon la barre. Et c’est là l’essentiel.

 

 

 

  • JACK SPARROW. MANIFESTE POUR UN LINGUISTIQUE PIRATE
  • Auteur : Laurent de Sutter
  • Éditions : Les Impressions nouvelles
  • Collection : La fabrique des héros 
  • Date de parution : 7 février 2019 
  • Format : 128 pages
  • Tarif : 12 € (print) –  7,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts