Résumé : Des décennies durant, le Festival du film de Telluride (Etats-Unis) a défini son propre territoire de niche cinéphile grâce à des gestes de programmation forts et une ambition auteuriste. Ces dix dernières années, il a acquis une place nouvelle dans la galaxie des festivals de cinéma. Nick Roddick cite Telluride comme l’un des rares festivals qui comptent dans le monde du cinéma. Dans sa liste figurent également Cannes, Sundance, Rotterdam, Berlin, Venise, Toronto et Busan, tous des « méga-festivals » radicalement plus grands et plus longs…

♥♥♥♥

 

Le Festival du Film de Telluride - livre

Le Festival du Film de Telluride – livre

À deux heures de route de Denver, dans les montagnes du Colorado, le Festival du film de Telluride s’est longtemps démarqué de ses plus directs concurrents (Toronto, Sundance et New York) pour s’affirmer comme l’une des manifestations cinématographiques les plus atypiques du continent nord-américain. C’est donc l’histoire de cet événement pas comme les autres que nous propose de découvrir Jeffrey Ruoff, historien du cinéma, réalisateur de documentaires et professeur au département d’études cinématographiques et des médias de l’université de Dartmouth (New Hampshire). Pour bien comprendre la singularité de Telluride, l’ouvrage propose une comparaison entre sa première édition en 1974 et celle de 2013 marquant le 40ème anniversaire du festival. Cette approche a le mérite de souligner les différences, les constances et les évolutions de la manifestation tout en offrant un panorama quasiment exhaustif de son histoire. Portraits de ses fondateurs (qu’accompagne la retranscription d’un long entretien avec deux d’entre-eux intégré en fin d’ouvrage), structure économique, infrastructures, impact et diffusion médiatique, analyse des choix de programmation,  sociologie des publics constituent les axes principaux de l’étude. Cette recherche fournie permet à Ruoff de dégager les grandes tendances d’un festival placé à la fois sous le signe du patrimoine et marqué par la place de plus en plus grande prise par la projection d’avant-premières (Telluride étant aujourd’hui considéré comme le meilleur baromètre pour connaître les futurs lauréats de la cérémonie des oscars). À la grande qualité scientifique de l’argumentation (que retranscrit parfaitement la traduction de  Cloé Tralci) s’ajoute la présence de nombreuses illustrations noir et blanc (photographies d’archives ou prises par l’auteur lors de sa participation au festival en 2013) qui offre une dimension supplémentaire à ce tour des lieux insolite.

 

 

 

  • LE FESTIVAL DU FILM DE TELLURIDE. L’UN DES MEILLEURS DE LA GALAXIE
  • Auteur : Jeffrey Ruoff
  • Traduction : Cloé Tralci
  • Editons : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 19 mars 2019
  • Format : 176 pages
  • Tarif : 18,50 € (print) – 13,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

West Side Story : première image du remake de Steven Spielberg

Le remake de West Side Story a révélé son premier visuel. Steven Spielberg produit et met actuellement en scène l’adaptation… Lire la suite >>

Le cinéaste et metteur en scène italien Franco Zeffirelli s’est éteint à l’âge de 96 ans

Réalisateur, metteur en scène de nombreux opéras filmés et héritier de Visconti, Franco Zeffirelli est décédé samedi à Rome à… Lire la suite >>

Un premier trailer pour Doctor Sleep, suite de Shining avec Ewan McGregor

Le premier trailer de la suite de Shining, avec Ewan McGregor dans le rôle de Danny devenu adulte, a été… Lire la suite >>

Le spin-off de The Big Lebowski centré sur Jesus Quintana se précise

John Turturro travaille toujours sur Going Places, le spin-off de The Big Lebowski, basé sur son personnage de Jesus Quintana…. Lire la suite >>

Steven Spielberg en projet sur une série d’horreur pour la plateforme Quibi

Steven Spielberg écrira une série d’horreur exclusivement conçue pour la future plateforme de vidéo à la demande sur mobile, Quibi…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MEN IN BLACK : INTERNATIONAL 336 892 1 336 892
2 X-MEN : DARK PHOENIX 268 514 2 958 394
3 PARASITE 231 685 2 608 527
4 ALADDIN 215 002 4 1 840 791
5 ROXANE 138 925 1 138 925
6 ROCKETMAN 99 810 3 584 301
7 GRETA 77 019 1 77 019
8 MA 75 340 2 236 238
9 GODZILLA II - ROI DES MONSTRES 71 335 3 594 768
10 VENISE N'EST PAS EN ITALIE 71 118 3 441 163

Source: CBO Box office

Nos Podcasts