Livre / Cinématisse : critique

Publié par Jacques Demange le 3 octobre 2019

Résumé : Spectateur assidu, véritable amateur de cinéclubs et de salles populaires, le cinéphile Henri Matisse se passionne pour ce qui compte en son temps de plus original et de plus lointain, de Jean Renoir à Robert Flaherty, de René Clair à F.W. Murnau, des films scientifiques à Tarzan… Si Matisse aborde légitimement le cinéma comme un divertissement, son œuvre en reçoit une influence décisive. En retour, le cinéma moderne lui a manifesté de la gratitude et particulièrement la Nouvelle-Vague française (Jacques Rivette, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard, Jacques Demy, Agnès Varda…). Cette génération novatrice a élu Henri Matisse comme un de ses « patrons », aux côtés de Roberto Rossellini et Jean Renoir. L’art actuel ne s’y est pas trompé. Certains artistes contemporains ont déjà dévoilé les liens profonds qui unissent le peintre passionné de séries graphiques et décoratives avec l’image-mouvement : Jean Michel Alberola, Pierre Buraglio, Henri Foucault, Madeleine Roger-Lacan, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Ange Leccia ou encore Alain Fleischer.

♥♥♥♥♥

 

Cinematisse - livre

Cinématisse – livre

Il est devenu un lieu commun que de considérer les rapports entre Matisse et le cinéma comme relevant d’un mode indirect, plus proche de l’influence souterraine que du dialogue concret. La parution de ce bel ouvrage, accompagnant l’exposition « Cinématisse. Dialogues d’un peintre avec le cinéma » au musée Matisse de Nice (du 19 septembre 2019 au 5 janvier 2020), permet de revenir sur cette idée reçue. Car la relation du peintre aux images en mouvement était véritable, tenant à la fois d’une cinéphilie érudite  et d’une attention esthétique aux possibilités offertes par le nouveau médium artistique. Coordonnées par Claudine Grammont, directrice du musée Matisse de Nice, historienne de l’art, spécialiste du Fauvisme et de l’œuvre de Matisse, et Dominique Païni, ancien directeur de la Cinémathèque française, théoricien, commissaire indépendant d’exposition , les quatre études structurant l’ouvrage reviennent donc sur cette interaction féconde selon différents points de connexion. Des chronophotographies à la Nouvelle Vague, l’art de Matisse accueille et projette un réseau de formes, de figures et de modèles mêlant impressions atmosphériques, tactilité charnelle et intérêt scientifique. Le regard du peintre se décalque au rythme d’une approche marquée par la lumière de Nice, ses souvenirs de Tahiti (et de sa rencontre avec Murnau alors en plein tournage de Tabou), et d’une constante recherche de dépassement de sa propre pratique picturale (son livre Jazz conciliant abstractions chromatiques et auto-réflexivité du geste calligraphique). La qualité de ces différents textes profite par ailleurs d’une belle mise en page. Catalogue d’exposition oblige, les éditions In fine ont choisi d’articuler des reproductions de Matisse à de nombreuses captures d’écran, associations d’images et de figures qui répond directement aux propos des auteurs. On doit donc reconnaître à cet album le mérite d’être parvenu à poser un regard pluriel sur une relation toute à la fois éclectique et constante entre l’art et la manière d’un peintre et la conduite esthétique de son temps.

 

 

 

Commentaires

A la Une

Le Pinocchio de Robert Zemeckis se concrétise

Le cinéaste américain vient de conclure un accord avec Disney pour prendre les rênes du remake de Pinocchio en live-action…. Lire la suite >>

Disney prépare une version de Bambi en live-action

Le classique d’animation des studios Disney va bénéficier d’une nouvelle adaptation coécrite par Geneva Robertson-Dworet, la scénariste de Captain Marvel. … Lire la suite >>

Denis Villeneuve souhaite revisiter l’univers de Blade Runner sans faire de sequel

Le cinéaste canadien a fait part de son envie de revenir un jour à l’univers de Blade Runner, sans pour… Lire la suite >>

Katey Sagal va jouer une héroïne inspirée d’Erin Brockovich dans la série Rebel

Katey Sagal va camper une avocate avide de justice inspirée d’Erin Brockovich dans Rebel, série écrite et produite par Krista… Lire la suite >>

The Force : Matt Damon en flic corrompu dans l’adaptation de James Mangold

Après Le Mans 66, Matt Damon retrouve James Mangold dans un tout autre registre. Il tiendra le rôle principal dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 1917 644 738 1 644 738
2 STAR WARS : EPISODE 9, L'ASCENSION DE SKYWALKER 180 915 5 5 729 061
3 UNE BELLE EQUIPE 152 569 1 152 569
4 LES FILLES DU DOCTEUR MARCH 132 033 3 527 176
5 THE GRUDGE 105 972 1 105 972
6 JUMANJI : NEXT LEVEL 105 192 7 3 072 647
7 SELFIE 97 445 1 97 445
8 LES VETOS 96 098 3 513 340
9 LES MISERABLES 92 489 9 1 977 511
10 UNDERWATER 87 559 2 256 684

Source: CBO Box office

Nos Podcasts