Livre / Georges Franju. Le dictionnaire d’une vie : critique

Publié par Jacques Demange le 24 octobre 2019

Résumé : Georges Franju a marqué l’histoire du cinéma français, et à plusieurs titres. Fondateur avec Henri Langlois de La Cinémathèque française, il fut aussi réalisateur de documentaires légendaires (Le Sang des bêtes, Hôtel des Invalides) et l’un des pionniers du cinéma d’épouvante en France (avec notamment Les yeux sans visage) dont Almodóvar signa un remake amoureux (La Piel que habito), ou le mythique Judex, en hommage à Feuillade. Si l’œuvre de ce cinéaste a déjà fait l’objet de plusieurs analyses, peu se sont intéressés à l’homme en lui-même. Qui connaît la relation privilégiée qu’entretenaient Franju et Fritz Lang ? Sait-on que Walt Disney lui vouait une admiration singulière ? Ou encore que Truffaut utilisa des extraits d’un de ses courts métrages pour Le Dernier Métro ? Ainsi, le Dictionnaire Franju, écrit par le journaliste Frantz Vaillant, se propose de mêler archives radiophoniques et télévisuelles, entretiens inédits, anecdotes fascinantes, souvent savoureuses, ainsi que de nombreux documents de travail puisés dans les archives personnelles du réalisateur. Cet ouvrage, par le biais de 95 entrées, offre un panorama complet sur cette personnalité atypique du cinéma français.

♥♥♥♥♥

 

Georges Franju - le dictionnaire dune vie

Georges Franju – le dictionnaire d’une vie

Pour le cinéphile, Georges Franju profite d’une jolie réputation de cinéaste inclassable. Le poète naturaliste du Sang des bêtes, réalisateur des Yeux sans visage, chef-d’œuvre du cinéma fantastique à la française, admirateur des serials de Louis Feuillade (on lui doit une belle adaptation de Judex), s’est, semble-t-il, toujours défié des catégories, que celles-ci relèvent des lois du genre, des formes ou même de l’Histoire. C’est dire si la personnalité de ce réalisateur kaléidoscopique se prêtait bien à l’identité des éditions Marest qui depuis leur création ont toujours cherché la singularité des approches et l’hybridité des écritures, entre forme essayiste et littérature. À la plume de ce dictionnaire, Frantz Vaillant, journaliste, biographe et réalisateur, qui a su parfaitement répondre aux exigences de ce type de format. À partir de nombreuses sources recueillies auprès des archives de la Cinémathèque française (mais aussi d’articles, d’entretiens radiophoniques et télévisuels), l’auteur propose un parcours encyclopédique de la carrière et de l’œuvre du mystérieux Franju. Chaque entrée consacrée aux films du cinéaste (courts et longs métrages, documentaires ou projets inachevés) profite de longs développements revenant sur la genèse du film, ses caractéristiques techniques et sa réception critique. Cette qualité d’analyse se retrouve dans la description de ses collaborateurs de création : acteurs, producteurs, scénaristes et techniciens sont communément étudiés à la lumière de la personnalité de Franju dont le style est finement détaillé par le biais d’un recensement de ses thématiques de prédilection et de ses modèles cinématographiques et littéraires. Ce dictionnaire nous rappelle par ailleurs le rôle central joué par Franju dans l’édification des structures et infrastructures de notre cinématographie nationale. Proche ami de Langlois, le cinéaste participe à la fondation de la Cinémathèque française et œuvre à la conservation et à la projection de films du patrimoine. Cette importance contextuelle se développe à travers un retour sur les affinités partagés par le cinéaste à l’égard des mouvements artistiques de son temps. Ainsi de la Nouvelle Vague et de ses principaux représentants dont Vaillant souligne les différences et les points de rencontre avec Franju. L’exhaustivité de l’ouvrage s’accomplit encore à travers l’élaboration d’annexes fournies : filmographie complète, large recensement des sources, index des noms… En suppléments, une préface signée Jean-Pierre Mocky et la présence de photographies d’archive qui s’invitent ponctuellement au cours du dictionnaire.

 

 

 

  • GEORGES FRANJU. LE DICTIONNAIRE D’UNE VIE
  • Auteur : Frantz Vaillant
  • Éditions : Marest Éditeur
  • Collection : Essais
  • Date de parution : 24 octobre 2019
  • Format : 192 pages
  • Tarif : 19 €

Commentaires

A la Une

Le requin des Dents de la Mer exposé au futur Musée des Oscars

Bruce, le requin mécanique utilisé dans le film culte de Steven Spielberg, prend ses quartiers à l’intérieur du très attendu… Lire la suite >>

Gremlins 3 : Chris Colombus ne veut pas de CGI

Chris Colombus est revenu récemment dans une interview sur la possibilité d’un Gremlins 3. Que les fans se rassurent, les… Lire la suite >>

Predator : le réalisateur de 10 Cloverfield Lane aux commandes d’un nouveau film

Dan Trachtenberg, connu pour avoir réalisé 10 Cloverfield Lane, est en pourparlers avec 20th Century Studios pour diriger un nouvel épisode… Lire la suite >>

Michael Shannon rejoint Brad Pitt dans le thriller d’action Bullet Train

L’acteur américain Michael Shannon va rejoindre Brad Pitt au casting de Bullet Train, un thriller d’action produit par Sony d’après… Lire la suite >>

Small Axe : Steve McQueen présente une anthologie de films sur la communauté noire d’Angleterre

Le réalisateur oscarisé de Twelve Years a Slave revisite l’histoire des descendants afro-caribéens au Royaume-Uni à travers une série de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts