Livre/ Dictionnaire du cinéma japonais en 101 cinéastes : critique

Publié par Jacques Demange le 1 juillet 2018

Résumé : Ce dictionnaire généreux et accessible à tous, novices comme cinéphiles, retrace le parcours des réalisateurs et des films à l’origine de l’âge d’or du cinéma japonais (1935-1975) : 101 destins et 101 histoires de cinéastes qui ont contribué à faire du cinéma japonais l’un des premiers cinémas au monde.

♥♥♥♥♥

 

Dictionnaire du cinema japonais en 101 cineastes

Dictionnaire du cinéma japonais en 101 cinéastes

Publié pour la première fois en 2016, ce dictionnaire consacré aux réalisateurs de la période phare du cinéma japonais (1935-1975) profite de son succès pour se voir offrir une nouvelle édition. À l’instar de Kiyoshi Kurosawa qui signe une jolie préface, le lecteur s’étonnera d’abord de la pluralité des noms présentés ici. Aux incontournables (Akira Kurosawa, Kenji Mizoguchi, Nagisa Ôshima, Yasujirô Ozu) et autres familiers des cinéphiles (Kôji Wakamatsu, Kunio Watanabe, Mikio Naruse, Shôei Imamura) répondent des noms moins connus ou parfois oubliés (Toshirô Mifune, le réalisateur d’un seul film, Toshio Matsumoto, chantre du cinéma expérimental japonais, Nobuo Nakagawa, le père de la J-horror, ou encore Yukio Noda, spécialiste du film d’exploitation à la sauce nippone). Placé sous la direction de Pascal-Alex Vincent, réalisateur et éclaireur du cinéma japonais en France via son activité de distributeur, ce dictionnaire parvient à associer à l’éclectisme de son objet d’étude la cohérence d’une approche particulièrement féconde. Chaque personnalité se voit ainsi consacrée de nombreuses lignes revenant en détail sur sa carrière, les caractéristiques de sa mise en scène, et son rapport avec l’histoire du cinéma japonais (et du Japon tout court). La clarté du propos et de la mise en page égale la densité d’un fond encyclopédique et protéiforme (au-delà des seuls réalisateurs, le lecteur aura plaisir à découvrir certains genres ou pans historiques plus ou moins connus de cette cinématographie tout à la fois homogène et plurielle). Au regard de cette réussite, on ne peut donc qu’espérer la parution prochaine d’un second volume consacré aux grands maîtres et petits artisans du cinéma japonais contemporain.

 

 

 

  • DICTIONNAIRE DU CINÉMA JAPONAIS EN 101 CINÉASTES
  • Auteur : Pascal-Alex Vincent (sous la direction de)
  • Rééditions : Carlotta Films, en association avec GM Éditions
  • Date de parution : 14 juin 2018
  • Format : 242 pages
  • Tarif : 29,99 €

Commentaires

A la Une

Tout le programme du 23e Festival Les Œillades à Albi

Du 19 au 24 novembre se tiendra à Albi la 23ème édition du Festival Les Œillades, en partenariat avec CineChronicle…. Lire la suite >>

Lady Gaga de retour au cinéma pour Ridley Scott

Lady Gaga pourrait incarner Patrizia Reggiani, l’épouse et meurtrière de Maurizio Gucci, petit-fils et héritier du fondateur de la maison… Lire la suite >>

Un biopic sur les Bee Gees en préparation chez Paramount

Le producteur de Bohemian Rhapsody prépare un biopic sur les Bee Gees.       Le producteur américain Graham King, à… Lire la suite >>

Un trailer déchaîné pour The Gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen, nouveau film de braquage so british signé Guy Ritchie, se dévoile dans une bande-annonce rythmée au casting trois… Lire la suite >>

Rachel Weisz dans la peau d’Elizabeth Taylor 

Rachel Weisz incarnera la superstar hollywoodienne Elizabeth Taylor, dans un biopic consacré à l’actrice militante, figure de la lutte contre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BELLE EPOQUE 565 429 1 565 429
2 JOKER 463 547 5 5 074 165
3 HORS NORMES 382 646 3 1 529 131
4 MALEFIQUE : LE POUVOIR DU MAL 295 221 4 2 402 411
5 ABOMINABLE 262 442 3 1 637 561
6 MIDWAY 238 069 1 238 069
7 RETOUR A ZOMBIELAND 161 784 2 458 756
8 TERMINATOR : DARK FATE 126 753 3 850 150
9 MON CHIEN STUPIDE 122 483 2 412 739
10 AU NOM DE LA TERRE 107 892 7 1 845 632

Source: CBO Box office

Nos Podcasts