Livre / Le cinéma japonais : critique

Publié par Jacques Demange le 28 mai 2018

Résumé : Le cinéma japonais reste dans son ensemble mal compris ou ignoré du grand public, en dehors des auteurs dûment consacrés comme Kurosawa, Mizoguchi, Ozu, Imamura, Oshima, grands arbres qui cachent une forêt touffue. Cet ouvrage parcourt 120  ans de créations en tissant les liens entre les générations de cinéastes successives, du muet aux films les plus récents, sans oublier l’anime qui a su conquérir les écrans du monde entier. Dans une perspective historique, sociale et esthétique, il  propose une synthèse propre aux découvertes et fournit des repères essentiels pour comprendre le cinéma polymorphe d’un pays complexe qui fascine depuis toujours l’Occident. Enrichie d’illustrations, cette 3e édition actualisée évoque notamment les résonances du traumatisme post-tsunami de Fukushima dans les dernières œuvres de fiction ou documentaires.

♥♥♥♥♥

 

Le cinema japonais - Armand Colin

Le cinema japonais – Armand Colin

La récente Palme d’or obtenue par Hirokazu Kore-eda pour Une affaire de famille semble confirmer le constat ouvrant cet ouvrage, selon lequel « notre connaissance du cinéma japonais (…) demeure fragmentaire, tributaire des caprices des festivals qui donnent à certains films leur « visa », des distributeurs, et surtout d’une critique qui fonctionne trop souvent par modes successives ». Publiée pour la première fois en 1997, l’étude de Max Tessier, critique et historien de cinéma, spécialiste des cinémas asiatiques, profite d’une actualisation fort pertinente signée par Frédéric Monvoisin, docteur et enseignant en cinéma à l’Université Sorbonne Nouvelle et à l’Inalco. Les ajouts concernent bien évidemment la situation contemporaine du cinéma japonais et attestent de la valeur historique du propos. Des origines marquées par l’influence du théâtre kabuki au cinéma des années 2010, ce petit ouvrage de 145 pages (annexes non comprises) retrace plus d’un siècle de réalisations, de cinéastes et de sociétés de productions. Car au-delà des maîtres incontestés (Ozu, Mizoguchi, Kurozawa), l’univers cinématographique nippon présente une richesse d’approches et de tons souvent méconnue. Ainsi, de ce premier âge d’or caractérisé par l’excellence d’une mise en scène qui avait trouvé dans le muet une expression formelle absolue, ou des productions libertaires des années soixante (Oshima, Yoshida, Shinoda). Revenant sur les particularités culturelles (les benshis) ou génériques (le renouveau du cinéma fantastique avec The Grudge de Shimizu, Dark Water de Nakata, ou l’ensemble de la filmographie du prolifique Takashi Miike), l’ouvrage offre un panorama assez large de son objet d’étude. Oscillant entre l’objectivité de l’historien et la subjectivité du critique (voir les remarques concernant l’évolution artistique de Takeshi Kitano), l’écriture de l’auteur se soumet trop souvent au caractère synthétique de l’ensemble, obligeant souvent au survol et empêchant de s’attarder sur un film ou une séquence en particulier. Les connaisseurs cherchant à parfaire leurs connaissances resteront parfois sur leur faim, tandis que les néophytes trouveront ici une base solide pour préparer leurs futures pérégrinations à l’intérieur de cette cinématographie du lointain. Remarquons enfin la présence de quelques illustrations (noir et blanc), ainsi que d’annexes très complètes (statistiques, recension des principales compagnies cinématographiques) auxquelles s’ajoutent une bibliographie bilingue fournie quoique accusant quelques manques (ainsi de l’absence de l’excellent Cinéma japonais d’aujourd’hui. Cadres incertains de Benjamin Thomas, paru en 2009 aux Presses universitaires de Rennes).

 

 

 

  • LE CINÉMA JAPONAIS
  • Auteur : Max Tessier
  • Texte actualisé par Frédéric Monvoisin
  • Éditions : Armand Colin
  • Collection : Focus Cinéma
  • Date de parution : 2 mai 2018
  • Format : 176 pages
  • Tarif : 13,90 € (papier) – 9,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts