Les Œillades 2019 / Un fils de Mehdi M. Barsaoui : critique 

Publié par Sévan Lesaffre le 23 novembre 2019

Synopsis : Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé…

 

♥♥♥♥

 

Un fils de Medhi M Barsahoui - affiche

Un fils – affiche

Présenté en compétition dans la catégorie Orizzonti à la 76ème Mostra de Venise, Un fils, premier long-métrage du jeune cinéaste tunisien Mehdi M. Barsaoui, suit la trajectoire d’une famille privilégiée coupée des réalités d’un monde qui vacille encore, sept mois après la chute du dictateur Ben Ali et six semaines avant la mort du dirigeant libyen Kadhafi. Farès et sa femme Meriem honorent une promesse faite à leur jeune fils Aziz : partir en vacances pour découvrir la beauté du désert. Le séjour vire au cauchemar lorsque leur voiture tombe dans une embuscade tendue par un groupe terroriste. Grièvement blessé, Aziz doit être hospitalisé d’urgence. Seule une greffe du foie peut le sauver. Intransportable, l’enfant se retrouve entre la vie et la mort dans un hôpital rudimentaire du sud tunisien où l’espoir d’un don d’organe, mal perçu en Tunisie, s’amenuise. Les analyses sanguines effectuées sur les parents révèlent un secret longtemps caché : Farès n’est pas le père biologique d’Aziz. Les vérités enfouies refont alors surface, ébranlant le destin de ce couple en apparence heureux qui assiste impuissant à l’agonie de sa progéniture. Drame familial à la mise en scène maîtrisée, Un fils capture un climat de chaos, celui du Printemps arabe ayant ébranlé la Tunisie et la Lybie, sa proche voisine en 2011.

 

Najla Ben Abdallah et Sami Bouajila - Un fils

Un fils

 

Miroir d’une société dominée par un système archaïque, cette bouleversante tragédie intime construite en semi huis-clos file une ingénieuse métaphore entre la sanglante trajectoire des personnages et celle du pays en crise. En effet, Un fils met en relief les problèmes de la Tunisie post-révolutionnaire en soulevant de puissantes thématiques telles que le patriarcat, la paternité, la masculinité, l’émancipation et l’adultère tabou dans le monde arabe. Mehdi M. Barsaoui creuse la complexité dramaturgique de cette histoire d’amour. Le cinéaste, qui dénonce également le trafic d’organes ainsi qu’un secteur de santé bancal, filme une tension constante, due à l’attente de la greffe, dans les couloirs austères de l’hôpital. Dehors, la beauté pure des paysages arides se fait l’écho des dilemmes et émotions intenses venus submerger les époux. La caméra sublime le visage épuisé, impuissant, anéanti d’un père qui souffre et se bat à tout prix pour secourir son fils. Aux côtés de sa partenaire Najla Ben Abdallah, Sami Bouajila, récompensé par le prix d’interprétation masculine à la Mostra, livre une très belle performance dans le rôle de Farès, tiraillé entre l’humiliation et la colère de l’homme trahi par celle qu’il aime, et la fierté du père aimant.

 

 

 

  • UN FILS
  • Sortie : 11 mars 2020
  • Réalisation : Mehdi M. Barsaoui
  • Avec : Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah, Youssef Khemiri, Noomen Hamda, Qasim Rawane, Slah Msaddak, Mohamed Ali Ben Jemaa
  • Scénario : Mehdi M. Barsaoui
  • Production : Habib Attia, Marc Irmer, Chantal Fischer
  • Photographie : Antoine Héberlé
  • Montage : Camille Toubkis
  • Costumes : Randa Khedher
  • Musique : Amine Bouhafa
  • Distribution : Jour2Fête
  • Durée : 1h36

 

Commentaires

A la Une

Confinement : le décor d’un tournage en pause plonge les passants dans le Paris de l’Occupation

Repérées au début du mois par les habitants du quartier, deux rues de la Butte Montmartre arborent des affiches du… Lire la suite >>

Confinement : Masterclass et cours donnés par de grands noms du septième art en accès libre

Accédez à des centaines de masterclass, de tables rondes, et de cours livrés par des personnalités du cinéma depuis chez… Lire la suite >>

Ryan Gosling en discussion pour jouer un astronaute dans l’adaptation d’un livre d’Andy Weir

Après First Man de Damien Chazelle, Ryan Gosling va certainement devoir retourner dans l’espace pour un blockbuster de la MGM… Lire la suite >>

Carlotta Films lance sa plateforme de SVOD

Le distributeur de films de patrimoine propose à son tour un service de SVOD, le Vidéo Club Carlotta Films, pour… Lire la suite >>

Aaron Paul aimerait incarner Kurt Cobain

L’interprète de Jesse Pinkman rêve d’incarner le leader du groupe Nirvana, disparu à l’âge de 27 ans en 1994.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts