Livre / Chorégraphier le film. Gestes, cadre, montage : critique

Publié par Jacques Demange le 29 novembre 2019

Résumé : Les relations entre les deux arts du temps et du mouvement, cinéma et danse, ont déjà fait l’objet de divers travaux, mais le plus souvent dans la perspective des croisements disciplinaires habituels­ : distinguer ce qui relève du cinéma ou de la danse, affirmer la primauté de l’un-e sur l’autre, voire subordonner l’un-e à l’autre ou évaluer les gains et les pertes (ce que le cinéma y gagnerait, ce que la danse y perdrait). Pour sortir du système des arts, ce livre propose alors d’analyser les gestes dans l’espace filmique, leur découpe spatiale et temporelle par la caméra et le montage à l’aune d’une pensée chorégraphique contemporaine en considérant un large corpus de films pris dans tous les cinémas, des débuts aux plus contemporains. Créateurs (Ch. Rizzo, J. Pérez, N. Provost) et théoriciens (X. Baert, L. Barré, C. Borges, A. D’Azevedo, A. de Morant, L. Guido, A. Heidelberger-Delabroy, D. Tomasovic) participent à cette discussion pour explorer la possibilité d’une «­ danse des images­ » où chorégraphique et musicalité du film conversent.

♥♥♥♥♥

 

Choregraphier le film - livre

Chorégraphier le film – livre

Pour bien saisir la singularité de cet ouvrage, il s’agit de nuancer l’origine de son propos. Car plutôt que de pluridisciplinarité c’est bien une approche interdisciplinaire qui guide la démarche des recherches coordonnées par Térésa Faucon, maître de conférences à l’université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 en études cinématographiques, et Caroline San Martin, maître de conférences à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne en écritures et pratiques cinématographiques, scénariste et consultante à l’écriture. Il y a donc ici une volonté de reconnaître la rencontre entre pratique de la danse et celle du cinéma non sous l’angle de la comparaison mais d’une pénétration aux multiples atours. Cette multiplicité se retrouve d’ailleurs à travers l’identité des auteurs. L’écriture des chercheurs répond en effet à la parole des créateurs (les artistes plasticiens Nicolas Provost et Javier Pérez ou le musicien, danseur et chorégraphe Christian Rizzo qui, au cours d’articles et d’entretiens, reviennent sur les qualités cinématographiques et chorégraphiques de leurs œuvres respectives), pour tisser un réseau de liens et de pistes d’analyse. Ces dernières se situent au carrefour de réflexions et d’exemples qui s’orientent vers les marges des recherches traditionnelles : cinématographies des premiers temps, cinéma expérimental (Andy Warhol, Richard Serra, Stanley Brakhage, Norman McLaren, Maya Deren…), films de fiction indirectement marqués par la danse (Mes séances de lutte de Jacques Doillon, Chocolat de Claire Denis), ou cinématographies nationales trop souvent minorées (le cinéma indien, en dehors des exportations bollywoodiennes). À ce parcours cinématographique correspond une volonté d’aborder la danse à travers une perspective à l’historicité profuse (la danse serpentine, la post-modern dance, la danse contemporaine ou traditionnelle). Les analyses s’attardent sur la mobilité de motifs, la représentation des corps façonnés par les images, la structure du dispositif cinématographique envisagé comme une mécanique marquée par le tremblement du pas dansé. Entre la figuration et le figural, les écrits profitent de la présence d’illustrations qui permettent de préciser les enjeux de leurs réflexions, ainsi que d’un index des noms balisant leur lecture. Cet ouvrage collectif permet en définitive d’approfondir les enjeux d’une recherche syncrétique placée sous le signe du décalque des signes et de la superposition des sens.

 

 

 

  • CHOREGRAPHIER LE FILM. GESTES, CADRE, MONTAGE
  • Actrices : Térésa Faucon et Caroline San Martin (sous la direction de)
  • Éditions : Mimésis
  • Collection : Formes filmiques
  • Langues : français uniquement
  • Date de parution : 14 novembre 2019
  • Format : 254 pages
  • Tarif : 22 €

Commentaires

A la Une

Disclaimer : Cate Blanchett et Kevin Kline dans une série d’Alfonso Cuarón

Apple continue d’attirer de grands noms sur sa plateforme de streaming en offrant une série à Alfonso Cuarón qui dirigera… Lire la suite >>

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 526 906 1 526 906
2 LES BODIN'S EN THAILANDE 330 688 2 910 869
3 HOUSE OF GUCCI 293 474 1 293 474
4 ALINE 191 109 3 1 087 526
5 LES ETERNELS 123 205 4 1 579 070
6 RESIDENT EVIL : BIENVENUE A RACCOON CITY 110 288 1 110 288
7 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 102 040 2 260 962
8 DE SON VIVANT 90 106 1 90 106
9 SUPREMES 77 095 1 77 095
10 AMANTS 72 186 2 208 189

Source: CBO Box office

Nos Podcasts