Résumé : Loin d’être systématiquement opposés par leur mode de production, leur public ou même leur portée artistique, cinéma et télévision sont liés par leur exploitation de la sérialité. Quels liens entretient la sérialité au sens large avec le récit audiovisuel ? Quelle est sa spécificité en tant que stratégie narrative dans les arts audiovisuels ? Quelles implications esthétiques, culturelles, industrielles et économiques sont à l’œuvre dans les multiples formes de sérialité audiovisuelle qui existent ? À travers l’histoire du cinéma mais aussi de son évolution inter-médiatique suite à l’arrivée de la télévision et d’internet, ainsi que l’analyse d’œuvres comme Hannibal, CSI, Scream ou encore Wolverine, cet ouvrage éclaire sur les mécanismes et les contraintes de l’écriture audiovisuelle en série.

♥♥♥♥♥

 

La serialite a lecran

La sérialite a l’écran

En choisissant d’interroger la notion de « sérialité », cet ouvrage collectif placé sous la direction de Anne Crémieux, maître de conférences en cinéma et civilisation américaine à l’Université Paris-Ouest Nanterre, et Ariane Hudelet, maître de conférences en études anglophones à l’Université Paris-Diderot, propose une réflexion hybride, brassant un corpus éclectique pour redéfinir l’histoire des images en mouvement à travers le prisme d’une dynamique singulière. Cet apport historique s’affirme dès le premier texte de l’étude consacré au rôle joué par la structure feuilletonnesque dans l’édification de l’industrie cinématographique. À cette réflexion liminaire répond un retour au long cours sur l’évolution des films de Frankenstein produits par la Hammer. Il ressort de ces deux contributions un ensemble de stratégies économiques, narratives et médiatiques articulées autour de la variation et de la reprise que l’on retrouve au cœur des productions cinématographiques et télévisuelles contemporaines. La série Dollhouse permet ainsi d’analyser le lien entre deux approches de la sérialité sur le petit écran (les boucles unitaires du « formulaire » et les intrigues prolongées du « feuilletonnant »), tandis que les figures de Hannibal Lecter et Ghostface assurent la rencontre entre différents formats et logiques de répétition. La grande qualité de l’ouvrage est d’ouvrir des pistes de réflexion inattendues ou insolites. L’œuvre de Michael Moore permet ainsi de renouveler les approches traditionnelles du documentaire et la problématique du temps s’offre comme une focale intéressante pour interroger les mutations du corps et des mythologies d’acteurs (Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, et Bruce Willis, notamment). Enfin, on notera la présence de productions peu souvent étudiées et qui profitent ici d’une attention soutenue à leurs particularités de forme et de fond (ainsi de  la série Lilyhammer). Si l’on peut regretter l’absence d’index et le manque de clarté dans la structure de la bibliographie, les Presses universitaires François-Rabelais font malgré tout honneur à leur réputation. La mise en page aménage une place de choix aux illustrations d’excellente facture. Captures d’écran et reproductions (affiches et images d’archives) vivifient l’ordonnance des contributions et agrémentent grandement la lecture.

 

 

 

  • LA SÉRIALITÉ À L’ÉCRAN. COMPRENDRE LES SÉRIES ANGLOPHONES
  • Autrices : Anne Crémieux et Ariane Hudelet (sous la direction de)
  • Éditions : Presses Universitaires François-Rabelais
  • Collection : Sérial
  • Date de parution : 27 février 2020
  • Format : 232 pages
  • Langues : Français uniquement
  • Tarif : 26 €

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts