BD / Le Quatrième Pouvoir (tome 1) de Juan Gimenez : critique

Publié par Jacques Demange le 23 mars 2020

Résumé : L’odyssée d’Exether Mega, une jeune pilote de vaisseau militaire engagée lors de la guerre enragée entre les Humains et les Krommiums. Gagner la guerre n’est qu’un prétexte, Exether est en fait la victime d’une expérimentation scientifique visant à créer l’arme absolue. En réunissant quatre cerveaux, les scientifiques vont fabriquer une créature douée de pouvoirs cosmiques infinis, une créature suprême née de la fusion de quatre femmes qui échappera à tout contrôle…

♥♥♥♥♥

 

Le Quatrieme pouvoir - couverture

Le Quatrième pouvoir – couverture

Disponible pendant 24 heures sur le site des Humanoïdes Associés, le premier tome du Quatrième pouvoir (quatre volumes, 1989-2008) offre une bonne introduction à la faconde visuelle et scénaristique de Juan Gimenez. Né en Argentine, cet auteur précoce, cosmopolite et multi-récompensé associe à un style immédiatement reconnaissable un goût certain l’imaginaire de la SF. Sur la planète Nebulae Alpha, Krommiums et Terriens cohabitent difficilement. Entre stratégies de colonisation et ségrégation raciale, Exether Mega, jeune femme krommium douée d’une sorte de prescience, pourrait être la clé du conflit en cours. Rythmé par une action constante, le récit de Gimenez ne s’embarrasse pas d’explications superflues. Le lecteur est immédiatement emporté dans l’aventure et ne reprendra son souffle qu’à la dernière case évidée d’une magistrale explosion. Les couleurs pastel se rapprochent de la plasticité d’une aquarelle pour convoquer un caractère impressionniste qui sert parfaitement la nature élémentaire de l’hyperespace. Entre la culture cyberpunk et celle du space opera, Gimenez fait de cet album la matrice de ses œuvres à venir. Rappelons en effet qu’il collabora en tant que dessinateur aux côtés de Jodorowsky pour La Caste des Méta-Barons (Les Humanoïdes Associés, 1992-2017) et signa quelques couvertures pour les bandes dessinées Star Wars et Star Wars – Dark Vador éditée par Marvel Comics. L’esprit artistique de Gimenez s’accorde donc totalement avec l’identité de la maison des Humanoïdes Associés. Si son récit ne profite d’aucun temps mort, son dessin prend une valeur contemplative évidente. Les détails accordés à la physionomie de personnages qui semblent tout droit sortis d’un épisode de Mad Max ou la somptuosité des décors offrent une vision grandiose oscillant entre les univers apocalyptiques de Bosch et le vertige sublime de Fredrich. De quoi prendre un bon bol d’air frais tout en restant chez soi.

 

 

 

Commentaires

A la Une

Twilight of the Dead : le dernier film de zombie de George A. Romero pourrait voir le jour

La saga des zombies du regretté George A. Romero devrait se conclure avec un dernier film, Twilight of the Dead,… Lire la suite >>

Nomadland : une nouvelle bande-annonce pour le gagnant des Oscars

Multirécompensé, le film de Chloé Zhao avec Frances McDormand en vedette s’offre une nouvelle bande annonce et une date de… Lire la suite >>

Une première bande-annonce pour le très attendu Benedetta de Paul Verhoeven

Après une année d’attente supplémentaire, le nouveau Paul Verhoeven s’approche un peu plus des salles françaises. Dans cette première bande-annonce,… Lire la suite >>

Ewan McGregor incarne le couturier Halston dans la nouvelle série de Ryan Murphy

Disponible le 14 mai sur Netflix, la minisérie de cinq épisodes retrace la gloire et la descente aux enfers de… Lire la suite >>

Elizabeth Olsen en tueuse à la hache dans la série Love And Death

L’actrice américaine Elizabeth Olsen sera la tête d’affiche de Love and Death, une nouvelle minisérie pour HBO Max, sous la… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts