Résumé : Berlin, 1938. Bernhard et sa femme Illo subissent de plein fouet les lois antisémites qui leur interdisent de vivre de leur art, le cinéma. Comme des milliers de juifs, le couple choisit de s’exiler. Au bout du voyage : Shanghai, une ville énigmatique et bouillonnante, où tout est à découvrir et à recommencer.

♥♥♥♥♥

 

Shanghai Dream

Shanghai Dream

Le confinement imposé a réveillé la générosité des diffuseurs de culture. Parmi eux, les éditions des Humanoïdes Associés vous proposent de découvrir certains de leurs albums gratuitement et en intégralité sur leur site. Scénarisé par Philippe Thirault (la saga Miss, Milles Visages, Le rêve de Jérusalem…), d’après une histoire de d’Edward Ryan et Yang Xie, le premier tome de Shanghai Dream associe avec intelligence le mélodrame au récit historique en narrant l’histoire d’amour d’Illo et et Bernhard, juifs allemands victimes de la montée en puissance de l’antisémitisme à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Passionnés de cinéma, les deux amants envisagent de fuir vers Hollywood, avant que les circonstances ne viennent chambouler leur projet. Plutôt que l’Amérique, c’est le Shanghai occupé par les forces japonaises qui les accueillera. Nouvelle contrée, nouvelles problématiques, le récit de Thirault nous rappelant que l’Europe n’était pas le seul continent touché par la violence de cette époque aux relents de fin du monde. Au-delà du sentiment amoureux, ce sont les images qui viennent en aide aux personnages. Le scénario écrit par Illo, refusé par la UFA, décale l’horreur du réel pour déployer un imaginaire cocasse et doucereux. Ce récit, les deux cinéphiles le partagent à distance, le creuse de leurs propres fantasmes et expériences. Au dessin, le portugais Jorge Miguel (Z comme Zombies, Seul Survivant, La Croix des Décastés, ou Arène des Balkans déjà en association avec Thirault), reprend à son compte l’univers du scénario. La douceur pâle des couleurs et la précision du trait servent le réalisme historique du récit et se retrouvent autant du côté de la figuration des personnages que de celle des décors (du Berlin noyé sous les drapeaux nazis aux bidonvilles de Shanghai). Les images rêvées se déclinent quant à elles en noir et blanc, se distinguant du réel tout en reprenant le caractère photoréaliste du cinéma. Cette qualité visuelle joue beaucoup dans la réussite de cet album dont les péripéties haletantes articulent brillamment la tragédie de l’intime à l’épopée du voyage. De quoi passer un bon moment et de prolonger le plaisir auprès du second tome.

 

 

 

Commentaires

A la Une

Labyrinthe : Scott Derrickson réalisera la suite du film culte de Jim Henson

Le long-métrage TriStar porté par David Bowie se dote d’une suite dirigée par Scott Derrickson, près de trente-quatre ans après… Lire la suite >>

Blue Movie, le porno satirique que Stanley Kubrick a manqué de réaliser

Le réalisateur d’Orange Mécanique s’est vu un jour proposer de porter à l’écran un récit parodique sur l’industrie pornographique, l’histoire… Lire la suite >>

Emma Mackey bientôt dans la peau d’Emily Brontë

La jeune interprète de Maeve, l’adepte de littérature féministe de Sex Education, a décroché le rôle-titre d’Emily, le biopic de… Lire la suite >>

Madi : Duncan Jones prépare la suite de Moon et de Mute en roman graphique

Le cinéaste britannique a ouvert un kickstarter afin de financer Madi : Once Upon A Time In The Future, sa BD située… Lire la suite >>

[À l’écoute] Quand la trilogie originelle Star Wars fut adaptée en feuilleton radiophonique

En 1981, 1983 et 1996, la saga de George Lucas a été transposée en feuilleton radio. Une version romancée des… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts