Résumé : Fable épique, Les Technopères met en scène Albino, jeune homme candide et utopiste, dont la vocation est de fabriquer des jeux virtuels afin de faire rêver son prochain. Confronté à la sombre réalité de l’âme humaine, il devra renoncer à tous ses idéaux pour faire son chemin dans les arcanes du pouvoir…

♥♥♥♥

 

Les Technoperes tome 1 - couverture

Les Technopères tome 1 – couverture

Entre voyage interstellaire et mondes virtuels, le premier tome de la série des Technopères, disponible en intégralité et gratuitement pour 24 heures sur le site des Humanoïdes Associés, se présente comme un bon antidote aux angoisses claustrophobes du confinement imposé. L’imagination de Jodorowsky se déploie ici sur deux tableaux. À la description d’un univers soumis à la brutalité barbare de guerres de races et de castes s’ajoute en effet une réflexion sur les possibilités et les dangers de l’environnement numérique. L’exploration de ce nouveau territoire permet d’inscrire le scénario des Technopères dans un corpus de fictions déjà bien exploité par le cinéma (de eXistenZ de Cronenberg à Ready Player One de Spielberg). Loin de se limiter à un contact de surface, Jodorowsky creuse la question ludique en développant différents liens entre virtualité des corps et réalité concrète de leurs actions qui lui permettent de tisser le fil de la thématique centrale de son récit d’initiation. Le projet scénaristique est, on le comprend, particulièrement ambitieux et convoque un ensemble d’approches dont la multiplicité semble parfois aller à l’encontre de la cohérence de l’ensemble. La lecture de ce premier tome laisse ponctuellement le lecteur sur sa faim, l’obligeant à espérer que le scénariste saura pleinement prolonger et distinguer les différents axes de son histoire dans les volumes suivants. Le caractère parfois chaotique du fond n’enlève heureusement rien au plaisir pris à la découverte du dessin de Zoran Janjetov (qui collabora en tant que coloriste à certains tomes de L’Incal et participa aux illustrations des guides du jeu de rôle adapté de l’univers de La Caste des Métabarons). C’est la clarté qui domine ici. Sans oublier la valeur du détail, Janjetov propose un style marqué du sceau du graphisme. Son trait granuleux participe à la porosité des frontières établies par le récit, associant à la matérialité pesante des personnages l’atmosphère vaporeuse des décors galactiques et virtuels. De quoi assurer un bon échappatoire au train train de notre quotidien.

 

 

 

Commentaires

A la Une

Jean-Pierre Bacri, la gueule et le verbe

Visage bien connu des cinéphiles, l’acteur, dramaturge et scénariste Jean-Pierre Bacri est décédé le lundi 18 janvier des suites d’un… Lire la suite >>

Le Macbeth de Joel Coen entièrement tourné en noir et blanc

Le tournage de La Tragédie de Macbeth, avec Frances McDormand et Denzel Washington, a démarré. Les récentes informations sur le prochain… Lire la suite >>

Moon Knight : Ethan Hawke sera le méchant dans la minisérie Marvel

L’acteur américain de cinquante ans rejoint le casting de la nouvelle minisérie de Disney+, Moon Knight, adaptée du comics Marvel,… Lire la suite >>

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols pour FX

Le réalisateur britannique Danny Boyle prépare pour la chaîne FX une minisérie de six épisodes centrée sur le groupe punk… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts