Spike Lee

Spike Lee

Face à l’annulation du Festival de Cannes aux dates initiales, Spike Lee, choisi comme président de cette édition, s’est exprimé sur la décision exceptionnelle d’un éventuel report, et sur la pandémie, qu’il affronte avec sa famille.

 

 

 

Ce 19 mars, l’équipe du Festival de Cannes a fait tomber le couperet, annonçant dans un communiqué officiel l’annulation de l’événement aux dates prévues, en mai, pour un éventuel report en juin ou juillet prochain. Une évidence pour beaucoup, après le passage au stade 3 de la pandémie de Covid-19. Président de cette 73e édition, le cinéaste militant afro-américain Spike Lee, a réagi en exclusivité dans Variety à cette décision.

 

Selon ce dernier, interrogé par le magazine peu après l’annonce, la mise en suspens de l’édition sous sa forme traditionnelle est une bonne chose : « Je suis entièrement d’accord avec Thierry et le Festival de Cannes […] Le monde a changé et il change chaque jour. Des gens meurent et le président français a dit, à plusieurs reprises — je paraphrase —  »Nous sommes en guerre. » Nous sommes en temps de guerre. », a-t-il assuré, reprenant la formule utilisée par Emmanuel Macron lors de son allocution du 13 mars dernier.

 

Pour le réalisateur de BlackKklansman, défenseur humaniste de la cause Noire américaine et des minorités au cinéma et dans la culture, il n’est pas question de jouer avec la santé publique, même pour des événements de l’envergure du Festival, qu’il fréquente depuis ses débuts et son film primé à la Quinzaine en 1986 She’s Gotta Have It (Nola Darling n’en fait qu’à sa tête) : « Les choses que nous aimons doivent être reléguées à l’arrière-plan : les films, la télévision, les sports, la NBA, un sport mondial, le baseball. Beaucoup de choses ont été reportées, et je suis d’accord avec cette décision. », explique-t-il encore dans les colonnes du magazine.

 

Toutefois, Lee, qui vit à Brooklyn confiné avec sa famille, ne tire pas un trait sur le Festival et se dit disposé, en temps voulu, et lorsque les conditions le permettront, à reprendre ses fonctions de président : « N’oublions pas qu’il s’agit du plus grand festival de cinéma au monde, de la plus grande scène de cinéma au monde, et je serai le premier président noir du jury », rappelle-t-il.

 

Il rappelle également à cesser d’emboîter le pas à Donald Trump, qui considère le Coronavirus comme un « virus chinois », martelant : « Arrêtez de parler de virus chinois. Il n’y a personne autour de lui pour dire  »Vous ne pouvez plus dire ça » ? Cela n’aide pas du tout. […] « Il met les Américains d’origine asiatique en danger dans ce pays. On ne peut tout simplement pas dire cela. ». Spike Lee dit faire de son mieux, et respecter les consignes « comme chacun le fait », entouré de ses proches, et « essayer de surmonter » cette période incertaine.

 

Les dirigeants du Festival feront connaître leur décision arrêtée prochainement.

Commentaires

A la Une

The Department : Michael Fassbender pourrait jouer dans la série d’espionnage de George Clooney

Michael Fassbender est actuellement en discussion pour rejoindre The Department, la série d’espionnage réalisée par George Clooney et basée sur… Lire la suite >>

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UNE VIE 456 390 1 456 390
2 BOB MARLEY : ONE LOVE 451 140 2 1 224 005
3 COCORICO 363 438 3 1 331 276
4 MAISON DE RETRAITE 2 356 040 2 882 107
5 CHIEN & CHAT 311 885 2 626 837
6 LE DERNIER JAGUAR 246 588 3 646 699
7 DEMON SLAYER : KIMETSU NO YAIBA - EN ROUTE VERS... 151 200 1 151 200
8 MADAME WEB 129 885 2 337 779
9 LES CHEVRES ! 108 258 1 108 258
10 LA ZONE D'INTERET 96 624 4 632 074

Source: CBO Box office

Nos Podcasts