Livre / Silence, bruit et musique au cinéma : critique

Publié par Jacques Demange le 15 mars 2020

Résumé : Peut-on encore croire aux frontières entre musique, bruit et silence au cinéma ? Dans ce livre, vous explorerez les ressorts esthétiques du silence et les enjeux de son application. Vous naviguerez le long de la frontière poreuse entre bruit et musique, croisant les considérations usuelles sur le bruit, et serez transportés aux racines de la musique occidentale qui tracent les prémisses de cette démarcation.

♥♥♥♥

 

Silence bruit et musique au cinema

Silence, bruit et musique au cinema

En choisissant d’articuler sa réflexion autour de trois notions clés, le silence, le bruit et la musique, Yohann Guglielmetti, réalisateur, compositeur, et docteur de l’École des arts de la Sorbonne en cinéma et musique, confère à son ouvrage une certaine densité historique et esthétique. À la croisée des disciplines musicales et cinématographiques, l’auteur se propose en effet de revenir sur les quelques a priori entourant encore la notion de bruit pour souligner ses liens avec la musicalité intérieure du silence. Le recours au champ lexical de la musicologie (la notion de « ton » notamment) permet ainsi de souligner les entrecroisements singuliers qui fondent la nature polysémique de l’écoute sonore. Ce premier point de contact trouve un champ d’application très concret au sein du cinéma des premiers temps et du début du parlant. Le relevé de « vides sonores » et de leur intérêt dramaturgique nous invite ainsi à passer de M le maudit à O’Brother, un large panorama que Guglielmetti commente à la lumière des évolutions de la technique sonore au cinéma. Cette musicalité du bruit et du silence conduit à discuter d’autres aspects, comme la question du son naturel ou artificiel. Le solo de claquettes de Fred Astaire à la fin de L’entreprenant monsieur Petrov rejoint la scène de la construction de la maison dans Zatôichi à travers la simulation de bruits naturels dans le but de rythmer musicalement une séquence. Les sons des volatiles dans Les Oiseaux reconduisent quant à eux la dramaturgie angoissante du silence et visent la composition d’une « musique totale » (notion développée par Pierre Schaeffer renvoyant à l’idée d’un signifiant sonore à l’état pur). Afin d’assurer le double enjeu théorique et pratique de son entreprise, l’auteur conclue sa réflexion à travers un retour sur l’exemple particulier du tonnerre. Celui-ci s’offre comme un motif iconologique apte à synthétiser les différentes approches de l’ouvrage, reliant image et son tout en assurant la rencontre de la dramaturgie du bruit et du silence. Là encore, le corpus d’exemples convoqué vise l’éclectisme. Le Frankenstein de James Whale dialogue avec Evil Dead, Ascenseur pour l’échafaud, Marnie, Une histoire vraie et Le grand sommeil. Assorti d’une complète bibliographie, d’un index des noms et des films, cette petite étude, dont on attend quelques prolongements, parvient à creuser un sillon original au sein du champ des études cinématographiques et musicales.

 

 

 

  • SILENCE, BRUIT ET MUSIQUE AU CINÉMA
  • Auteur : Yohann Guglielmetti
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Ouverture philosophique
  • Date de parution : 11 février 2020
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 120 pages
  • Tarif : 12 € (version print) – 8,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

If It Bleeds : Darren Aronofsky, Ben Stiller et Blumhouse acquièrent trois nouvelles du recueil de Stephen King

If It Bleeds, le recueil de nouvelles horrifiques de l’auteur dont les adaptations sont les plus prolifiques au monde intéresse… Lire la suite >>

Incroyable mais vrai : Quentin Dupieux prépare son nouveau film

Après Mandibules qui sortira prochainement, Quentin Dupieux retrouve Alain Chabat et Anaïs Demoustier pour une nouvelle comédie invraisemblable, Incroyable mais… Lire la suite >>

The Boys : l’équipe de bras cassés est de retour dans le trailer de la saison 2

Humour noir, hémoglobine, têtes tranchées et traque sans merci rythment le premier trailer de la deuxième saison de The Boys,… Lire la suite >>

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts