Livre / Silence, bruit et musique au cinéma : critique

Publié par Jacques Demange le 15 mars 2020

Résumé : Peut-on encore croire aux frontières entre musique, bruit et silence au cinéma ? Dans ce livre, vous explorerez les ressorts esthétiques du silence et les enjeux de son application. Vous naviguerez le long de la frontière poreuse entre bruit et musique, croisant les considérations usuelles sur le bruit, et serez transportés aux racines de la musique occidentale qui tracent les prémisses de cette démarcation.

♥♥♥♥

 

Silence bruit et musique au cinema

Silence, bruit et musique au cinema

En choisissant d’articuler sa réflexion autour de trois notions clés, le silence, le bruit et la musique, Yohann Guglielmetti, réalisateur, compositeur, et docteur de l’École des arts de la Sorbonne en cinéma et musique, confère à son ouvrage une certaine densité historique et esthétique. À la croisée des disciplines musicales et cinématographiques, l’auteur se propose en effet de revenir sur les quelques a priori entourant encore la notion de bruit pour souligner ses liens avec la musicalité intérieure du silence. Le recours au champ lexical de la musicologie (la notion de « ton » notamment) permet ainsi de souligner les entrecroisements singuliers qui fondent la nature polysémique de l’écoute sonore. Ce premier point de contact trouve un champ d’application très concret au sein du cinéma des premiers temps et du début du parlant. Le relevé de « vides sonores » et de leur intérêt dramaturgique nous invite ainsi à passer de M le maudit à O’Brother, un large panorama que Guglielmetti commente à la lumière des évolutions de la technique sonore au cinéma. Cette musicalité du bruit et du silence conduit à discuter d’autres aspects, comme la question du son naturel ou artificiel. Le solo de claquettes de Fred Astaire à la fin de L’entreprenant monsieur Petrov rejoint la scène de la construction de la maison dans Zatôichi à travers la simulation de bruits naturels dans le but de rythmer musicalement une séquence. Les sons des volatiles dans Les Oiseaux reconduisent quant à eux la dramaturgie angoissante du silence et visent la composition d’une « musique totale » (notion développée par Pierre Schaeffer renvoyant à l’idée d’un signifiant sonore à l’état pur). Afin d’assurer le double enjeu théorique et pratique de son entreprise, l’auteur conclue sa réflexion à travers un retour sur l’exemple particulier du tonnerre. Celui-ci s’offre comme un motif iconologique apte à synthétiser les différentes approches de l’ouvrage, reliant image et son tout en assurant la rencontre de la dramaturgie du bruit et du silence. Là encore, le corpus d’exemples convoqué vise l’éclectisme. Le Frankenstein de James Whale dialogue avec Evil Dead, Ascenseur pour l’échafaud, Marnie, Une histoire vraie et Le grand sommeil. Assorti d’une complète bibliographie, d’un index des noms et des films, cette petite étude, dont on attend quelques prolongements, parvient à creuser un sillon original au sein du champ des études cinématographiques et musicales.

 

 

 

  • SILENCE, BRUIT ET MUSIQUE AU CINÉMA
  • Auteur : Yohann Guglielmetti
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Ouverture philosophique
  • Date de parution : 11 février 2020
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 120 pages
  • Tarif : 12 € (version print) – 8,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts