Résumé : Chris Kyle est un héros. Ancien sniper chez les Navy Seals durant la deuxième guerre d’Irak, il a tué plus de 160 « cibles ». Au faîte de sa gloire (Clint Eastwood a même acheté les droits de son autobiographie, bestseller aux États-Unis, pour en faire un film – ce sera « American Sniper »), Chris Kyle dédie sa vie à aider ses anciens camarades de combats marqués aussi bien physiquement que mentalement par la guerre. Eddie Ray Routh est l’un d’entre eux. Le 2 février 2013, l’inconnu Eddie Ray Routh abat la Légende Chris Kyle. Ce livre raconte le crime – et ses conséquences.

♥♥♥♥♥

 

Lhomme qui tua Chris Kyle - couverture

Lhomme qui tua Chris Kyle – couverture

C’est peu dire que la sortie American Sniper (2014) a divisé la critique française. Là où certains ont fustigé le discours patriotique du film, d’autres ont félicité la conduite de la mise en scène d’Eastwood tout en remarquant la continuité thématique incarné par ce biopic avec le reste de sa filmographie. Question de fond et de forme, peut-être, d’intérêt cinéphilique, sans doute. Il est cependant intéressant de noter la différence entre la réception du film en France et aux États-Unis. Car si pour les spectateurs français le nom de Chris Kyle n’évoque pas grand chose, pour les Américains, ce sniper honoré par 5 Bronze Star et 2 Silver Star pour ses actes de “bravoure” en Irak est un authentique héros dont l’assassinat le 2 février 2013 par un vétéran atteint de PTSD (trouble de stress post-traumatique) a transformé en légende. C’est en découvrant le film d’Eastwood que Fabien Nury, scénariste de ce roman graphique, a eu l’idée de découvrir le visage de Kyle, soldat, père, mari, businessman au grand cœur, mais aussi celui de Eddie Ray Routh, son assassin. Ce récit se construit à la manière d’un documentaire, révélant un travail de fond poussé et une volonté de souligner avec un maximum d’objectivité les enjeux de ce drame profondément ambiguë.  En ce sens, la référence inaugurale à L’Homme qui tua Liberty Valance (la fameuse réplique conclusive ouvrant l’album) n’est pas anodine. La légende imprimé par le visage confiant de Kyle (puis par celui de Bradley Cooper qui lui prête ses traits dans le film d’Eastwood) ne peut exister sans son contrechamp, celui, famélique et perturbé, d’Eddie qui incarne à la fois son double et son antagoniste.

 

De la parution de American Sniper, l’autobiographie de Kyle (rapidement devenu un best-seller aux États-Unis) au procès d’Eddie (qui sera condamné à perpétuité), l’ouvrage se lit d’un trait et impose la réflexion. La volonté affichée de ne pas prendre partie permet de mieux cerner la complexité de cet événement dont l’introduction et l’épilogue sont conjointement placés sous le signe de la mort. Si on a pu parler de “cinéma-direct” ou de “cinéma-vérité” pour qualifier la nouvelle mouvance documentariste des années 1960, cet ouvrage prouve que ces qualificatifs pourraient tout à fait s’adapter à l’univers de la bande dessinée.

 

Au dessin, Brüno a brillamment su adapter son trait à l’esprit du scénario. Adoptant un style sec et précis, le dessinateur se détourne de la dramatisation pour adopter une posture distanciée qui participe directement à la qualité narrative de l’album. Sous le couvert d’un respect scrupuleux du réel (retranscription des images télévisées ou de vidéosurveillance), Brüno inscrit son sens du détail dans la bande défilante des cases. L’homogénéité des couleurs implose ponctuellement dans le recours au contraste qui révèle la nature duelle au cœur de cette légende aussi américaine que contemporaine.

 

 

 

  • L’HOMME QUI TUA CRIS KYLE. UNE LÉGENDE AMÉRICAINE
  • Auteurs : Fabien Nury (scénario) et Brüno (dessin)
  • Éditions : Dargaud
  • Date de partion : 29 mai 2020
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 164 pages
  • Tarif : 22,50 €

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts