Ressortie / Raining in the mountain de King Hu : critique

Publié par Jacques Demange le 17 août 2020

Synopsis : Au XVe siècle en Chine sous la dynastie Ming. Le temple de San Pao est alors un des monastères bouddhistes les plus renommés. Le bonze supérieur songe à se trouver un successeur. Parmi les hauts dignitaires invités pour l’assister dans cette lourde tâche, certains convoitent ardemment le parchemin inestimable abrité par le temple : les soutras du Mahayana écrits par Xuan Zang.  Mensonges, trahisons, tentatives de vols et meurtres accompagnent les cérémonies d’intronisation

♥♥♥♥♥

 

Raining in the mountain - affiche ressortie

Raining in the mountain – affiche ressortie

Si le réalisateur taiwanais King Hu est principalement connu des cinéphiles pour L’Hirondelle d’or (1966), Dragon Inn (1967) et A Touch of Zen (1971) qui firent de lui l’un des grands représentants du genre du « Wu Xia Pian » (film de cape et d’épée chinois), la ressortie en salles du plus tardif Raining in the mountain (1979) prouve que son talent ne se limitait nullement à ses premiers coups de maître. Entre beauté des décors naturels dont le cinéaste capture les infimes variations atmosphériques (du vent caressant les feuilles des arbres à la brume se répandant sur un lac) et la mobilité chorégraphique des corps, le film narre le quotidien d’un temple bouddhiste qui s’apprête à accueillir un nouveau maître. Guerres intestines, complots et autres luttes hiérarchiques confèrent à Raining in the mountain un rythme haletant qui aménage toutefois une place importante aux moments plus méditatifs. Le spectateur prend ainsi un double-plaisir, entraîné dans le mouvement rapide des focales avant de s’imprégner de la quiétude des plans de nature retranscrite par les cadrages larges et fixes. La qualité de la restauration proposée par Splendor Films permet d’apprécier les multiples détails de composition qui assurent la somptuosité de cette production dont l’homogénéité visuelle force le respect. Car loin de se complaire dans les effets de rupture que convoque si naturellement le film d’action, King Hu assure la continuité entre les extrêmes. Intérieurs et extérieurs, scènes d’intimité et vastes ballets martiaux, se répondent sans cesse, creusant le fond d’un récit oscillant entre fable des éléments, discours animiste, et pur divertissement. 

 

 

Évitant précautionneusement toute naïveté, la caractérisation des personnages obéit à la même rigueur. La retenue se présente ici comme une loi infaillible qui ouvre l’identité des protagonistes à une profondeur, a priori, insoupçonnée. De fait, l’universalité des caractères se complexifie d’une touche psychologique propice à la réflexion.

 

Mais c’est bien du côté de la réalisation de ses scènes de combat que Raining in the mountain se présente comme une authentique réussite. Des capacités gymnastiques des interprètes, on retiendra l’ineffable poésie de l’(a)pesanteur. Se défiant des lois de la gravité, les corps filmés et montés par King Hu s’envolent avant de marquer leur ancrage au sol. Le cinéphile y trouvera un écho plus ou moins lointain à la chorégraphie des burlesques dont le film de King Hu retrouve la qualité évanescente de figures ramenées sans cesse à la matérialité du décor.

 

On conseillera donc vivement la découverte de cet essentiel dont la ressortie en salles ce 19 août permettra de mettre en lumière la personnalité d’un cinéaste qui sur bien des points annonce la manière des maîtres du cinéma chinois contemporain (de Hou Hsiao-hsien à Wong Kar Wai).

 

 

 

  • RAINING IN THE MOUNTAIN
  • Ressortie salles : 19 août 2020
  • Version restaurée 2K
  • Réalisateur : King Hu
  • Avec : Hsu Feng, Sun Yeh, Tien Feng, Tung Lam, Wu Jia-xiang, Shih Chun, Lu Chan, Paul Chun, Ming Tsai
  • Scénario : King Hu et Pu Songling
  • Production : King Hu, Wu Sau-yee
  • Photographie : Henry Chan
  • Montage : King Hu
  • Musique : Ng Tai-kong
  • Distribution : Splendor Films
  • Durée : 2 heures
  • Sortie initiale : 1979 (Chine), 19 août 1987 (France)

 

Commentaires

A la Une

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Robert Englund et John Carpenter, nouvelles étoiles du Hollywood Walk of Fame

Chaque année, plusieurs stars sont célébrées sur le Hollywood Walk of Fame. En 2025, plus de trente personnes le rejoindront…. Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts