Série / Emily in Paris (saison 1) : critique

Publié par Erica Farges le 6 octobre 2020

Synopsis : Quand elle décroche le boulot de ses rêves à Paris, Emily, jeune cadre ambitieuse de Chicago, adopte une nouvelle vie tout en jonglant entre marketing, amis et amours.

♥♥♥♥♥

 

Emily in Paris - affiche

Emily in Paris – affiche

Il y a deux ans, Darren Star annonçait son projet de tourner sa prochaine série avec Paris comme décor principal. Depuis Beverly Hills 90210 et Sex and the City, le créateur de ces deux séries novatrices a été à l’origine d’autres productions destinées au petit écran moins remarquées. On se demandait donc ce que nous réservait Emily in Paris qui apparaissait comme un clin d’œil au dernier épisode des péripéties de Carrie Bradshaw, Une Américaine à Paris. Avant-gardiste comme les premières créations de Darren Star ? Sex and the City 2.0 parisien ? Ou bien comédie à l’eau de rose oubliable ? Dans tous les cas, Emily in Paris a attiré l’attention des abonnés Netflix entre huées et intérêt. Depuis sa diffusion, elle est la série la plus regardée sur la plateforme en France et se place dans le top dix des vues outre-Atlantique. Bien que pionnier au début de sa carrière, Darren Star n’a jamais fait preuve de beaucoup de réalisme. La vie des adolescents californiens moyens n’a jamais ressemblé à Beverly Hills 90210, et encore moins à sa version dérivée de 2008-2013 qui ressemblait plus à un plateau de télé-réalité qu’à un lycée. Pourtant, la série originale a été le premier teen show au succès international abordant des thématiques taboues et qui, trente ans après sa première diffusion, reste une influence majeure du genre. Quant à Sex and the City, elle a fait preuve d’avant-garde et d’audace en représentant, à la télé comme au cinéma, la sexualité féminine sans filtre à partir des expériences que vivent les héroïnes. Très vite devenue culte, la série a aussi été une grande source d’inspiration dans la mode et la pop culture, quand bien même y voit-on un New York glamour de fêtes permanentes et un train de vie irréaliste.

 

 

Aujourd’hui, une part considérable des œuvres audiovisuelles s’efforcent d’allier créativité et éveil des consciences. Il est clair que ce n’est pas le cas d’Emily in Paris. Darren Star, qui fût autrefois précurseur, se retrouve ici plutôt à la traîne. Si dans l’ensemble le choc des cultures donne lieu à des situations cocasses, la série aurait dû s’émanciper de trop de clichés. Dès lors, s’enfermer dans le cadre d’un Paris « ultra-instagrammable » la pénalise. Elle aurait gagné à se nourrir de davantage de diversité. En outre, le contexte actuel et les tensions économiques et sociales en France, et dans le monde, ne favorisent pas l’adhérence. Faire trop de raccourcis pour dépeindre une capitale et ses habitants n’est donc pas l’approche la plus subtile. À titre d’exemple de stéréotypes assez gênants : des Français allergiques au travail et des femmes françaises, excepté Brigitte Macron et Carla Bruni, totalement hermétiques aux questions féministes.

 

Malgré ces nombreux défauts poussifs, la magie de ces aventures parisiennes improbables opère. Grâce à une narration stimulante, à un défilé de mode constant -vrai plaisir pour les yeux-, au charisme de Lily Collins et de la plupart des acteurs qui interprètent les rôles secondaires, on binge-watch les dix épisodes avec une facilité déconcertante. Emily in Paris se révèle alors comme un plaisir coupable, obsolète dans son approche mais esthétiquement à la pointe de la mode. 

 

 

 

  • EMILY IN PARIS
  • Diffusion : Depuis le 2 octobre 2020
  • Chaîne / Plateforme : Netflix
  • Création : Darren Star
  • Réalisation : Andrew Fleming, Zoe Rowlands Cassavetes, Peter Lauer
  • Scénario : Darren Star, Sarah Choi, Deborah Copaken, Emily Goldwyn
  • Avec : Lily Collins, Philippine Leroy-Beaulieu, Ashley Park, Lucas Bravo, Samuel Arnold, Bruno Gouery, Camille Razat, Arnaud Viard, William Abadie, Yohan Lévy, Jean-Christophe Bouvet, Kate Walsh
  • Saison 1 de 10 épisodes de 24-34 minutes

 

Commentaires

A la Une

Verde : le prochain film de Cédric Jimenez se penchera sur l’enlèvement d’Íngrid Betancourt

Alors que Novembre, sur les attentats de 2015, est attendu dans le courant de l’année, le nouveau projet de Cedric… Lire la suite >>

Les nommés aux César 2022

Ce mercredi 26 janvier, Véronique Cayla, Présidente de l’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, a communiqué les films sélectionnés… Lire la suite >>

Brad Pitt et Damien Quintard relancent le studio d’enregistrement Miraval dans le sud de la France

C’est durant l’été 2022 que les portes du nouveau studio Miraval rouvriront après une refonte par Brad Pitt, aidé du… Lire la suite >>

Civil War : Kirsten Dunst dans le prochain Alex Garland

Le réalisateur britannique Alex Garland continue sa collaboration avec A24 pour produire son prochain film Civil War, avec Kristen Dunst… Lire la suite >>

Nyad : Jodie Foster rejoint Annette Bening dans le biopic consacré à Diana Nyad

Jodie Foster sera aux côtés d’Annette Bening pour les débuts des documentaristes Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi au cinéma,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SPIDER-MAN : NO WAY HOME 208 524 6 6 652 879
2 ADIEU MONSIEUR HAFFMANN 170 581 2 432 511
3 NIGHTMARE ALLEY 142 309 1 142 309
4 SCREAM 122 173 2 334 728
5 TOUS EN SCENE 2 105 801 5 2 253 265
6 L'AMOUR C'EST MIEUX QUE LA VIE 105 611 1 105 611
7 THE KING'S MAN : PREMIERE MISSION 88 329 4 758 443
8 EN ATTENDANT BOJANGLES 86 141 3 440 126
9 OUISTREHAM 85 285 2 212 260
10 TENDRE ET SAIGNANT 72 295 1 72 295

Source: CBO Box office

Nos Podcasts