Livre / Les jeux de rideau d’Alfred Hitchcock : critique

Publié par Jacques Demange le 6 mars 2021

Résumé : Opaque ou translucide, de voile ou de fer, de pluie ou de feu, polyvalent, métaphorique, le rideau participe à la mise en scène et au cadrage dans le cinéma d’Alfred Hitchcock. Il sert l’intrigue et exalte le double-jeu des personnages de Downhill (1926) à Family Plot (1976). Le rideau se ferme, se lève et tombe sur la représentation de l’amour et du crime : Éros et la destruction, pour reprendre les mots d’André Téchiné, ne sont-ils pas « les seuls moteurs du cinéma hitchcockien »? Un espace théâtralisé par le cinéaste, domestique ou public, est sans issue : impuissante à quitter la scène de son théâtre fantasmé, une femme passionnée s’immole par le feu (Rebecca).

♥♥♥♥♥

 

Jeux de rideau Alfred Hitchcock - livre

Les jeux de rideau d’Alfred Hitchcock – livre

Après l’escalier, l’objet, la musique et la peinture, Lydie Decobert, agrégée d’Arts plastiques et Docteurs en Arts et Sciences de l’Art, prolonge sa recherche du motif hitchcockien en abordant la question du rideau. De celui-ci, l’auteure retient d’abord la dimension théâtrale qui assure l’organisation de l’espace visuel et dramaturgique. Fermeture, lever et chute structurent la forme de l’essai qui interroge tour à tour la nature matérielle de l’objet, son potentiel spectaculaire, et sa substitution métaphorique par l’élément naturel. Si certains exemples vont de soi (le rideau de chambre dans Rebecca ou celui de douche dans Psychose), Decobert a le mérite d’élargir son corpus de recherche en embrassant l’ensemble de la filmographie du cinéaste. Cette démarche est d’autant plus méritante que l’écrit profite d’un esprit de synthèse qui assure la viabilité des réflexions et pistes d’interprétation engagées. L’ouvrage permet en outre de lever un nouveau voile (ou rideau) sur l’appréhension de l’œuvre hitchockienne, rappelant l’importance de la théâtralité dans sa mise en scène. De la représentation littérale de l’espace scénique (le cirque dans Murder !, le music-hall dans Les 39 marches, le théâtre dans L’Homme qui en savait trop, le ballet dans Le Rideau déchiré) à la récupération de sa dynamique dramatique, l’essai profite de sa problématique pour réhabiliter certaines productions mésestimées (ainsi du Grand Alibi). La qualité scientifique de la recherche est encore renforcée par son exigence analytique. Decobert développe ses propos à partir d’une description rigoureuse et stimulante de séquences qui lui permet d’assurer du bien-fondé de son entreprise. Cette qualité descriptive est par ailleurs relayée par les nombreuses captures d’écran émaillant l’ouvrage. D’excellente facture, ces illustrations permettent à la fois d’étayer l’argumentation de l’auteure et d’en amplifier sa portée. On notera enfin la présence d’un référencement pluriel qui, de la philosophie à la littérature en passant par les incontournables ouvrages consacrés au maître du suspense, entérine l’excellence de cet essai.

 

 

 

  • LES JEUX DE RIDEAU D’ALFRED HITCHCOCK. LE THÉÂTRE DE L’AMOUR ET DU CRIME
  • Autrice : Lydie Decobert
  • Éditions : L’Harmattan
  • Collection : Champs visuels
  • Date de parution : 5 janvier 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 208 pages
  • Tarifs : 21,50 € (print) –  15,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Le Flic de Beverly Hills 4 : Kevin Bacon rejoint le casting du film Netflix

Le quatrième épisode de la fameuse saga policière prend forme doucement mais sûrement, avec l’arrivée de Kevin Bacon.    … Lire la suite >>

Le Cabinet de curiosités : Une bande-annonce pour la série d’anthologie horrifique de Netflix

Guillermo del Toro nous ouvre les portes de son cabinet de curiosités dans la bande-annonce de la nouvelle série d’horreur… Lire la suite >>

Bones and All : Une bande-annonce pour le film de Luca Guadagnino avec Timothée Chalamet

Le prochain film du réalisateur de Call Me By Your Name, Bones and All, avec Timothée Chalamet, se dévoile dans… Lire la suite >>

Matrix : Un spectacle de danse adapté par le réalisateur Danny Boyle

Trois ans après son dernier film Yesterday et la réalisation de la série Pistols, Danny Boyle ne semble pas près… Lire la suite >>

Longing : Richard Gere à l’affiche du remake du film israélien

Le réalisateur israélien Savi Gabizon sera à la tête du remake de son propre film Longing, sorti en 2017, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR (REP 2022) 335 359 1 335 359
2 UNE BELLE COURSE 180 034 1 180 034
3 DON'T WORRY DARLING 151 272 1 151 272
4 LES ENFANTS DES AUTRES 142 402 1 142 402
5 KOMPROMAT 126 665 3 468 529
6 REVOIR PARIS 117 695 3 375 320
7 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 82 643 2 202 433
8 LE VISITEUR DU FUTUR 59 583 3 290 613
9 BULLET TRAIN 46 357 8 1 514 561
10 TAD L'EXPLORATEUR ET LA TABLE D'EMERAUDE 44 274 5 440 198

Source: CBO Box office

Nos Podcasts