Résumé : Le cinéma de Bruno Dumont se place au plus près des gestes, des corps, des lieux, des manières dont les uns et les autres se nouent ou se heurtent. L’une des façons d’approcher un cinéma d’une telle richesse esthétique et thématique serait peut-être précisément de maintenir à son sujet une pluralité de points de vue, une coexistence des lectures. C’est en tout cas la voie empruntée ici : une réflexion collective, sous la forme de soixante-sept fragments alphabétiques signés par vingt-huit auteurs, consacrés aussi bien aux longs métrages et séries qu’à des questions et motifs entêtants, comme autant d’entrées possibles pour penser son cinéma.

♥♥♥♥♥

 

Le cinema de Bruno Dumont en fragments alphabetiques

Le cinéma de Bruno Dumont en fragments alphabétiques

C’est d’abord par sa forme que cet ouvrage dirigé par Benjamin Thomas, professeur en études cinématographiques à l’université de Strasbourg, surprend et convainc à la fois. Tout en reprenant à son compte la logique alphabétique du dictionnaire, les articles proposés ici s’éloignent de la concision de ses traditionnels entrées. De longueur variable (de deux à une dizaine de pages) les textes se proposent de décrypter le cinéma de Dumont selon plusieurs axes (monographique, méthodologique et esthétique) réunis autour d’un intérêt commun pour le motif et l’analyse transversale. Musique, littérature, peinture et Histoire sont ainsi convoquées pour éclairer les différentes facettes de l’œuvre cinématographique de Dumont et affirmer la pleine cohérence qui consolide la puissance figurative de ses images, thèmes et références. Cette transversalité est aussi celle qui fonde le plaisir pris à la lecture de l’ouvrage proposant un parcours moins bigarré que solidement balisé par la proposition de passerelles théoriques et analytiques. Le rapport au paysage et au corps, l’attention fréquente portée au son, le décalage poétique et la volonté d’enrichir la compréhension du monde par la valorisation d’un régime de sensations particulières, traversent d’un même mouvement la totalité des contributions. Soutenue par des sources bibliographiques sérieuses dont la relative complexité est toujours explicitée avec justesse (les citations sont ainsi fréquemment prolongées pour que le lecteur saisisse le sens du lien esquissé avec l’objet d’étude envisagé), l’écriture de l’ensemble profite d’une rigueur scientifique qui se présente comme la première caution de sa clarté.

 

Chaque article prend alors la forme d’un passage fragmentaire, s’articulant au suivant non pour délimiter le territoire filmique de Dumont mais l’ouvrir à de multiples horizons. La peinture de Giotto, la musique de Bach ou l’historiographie religieuse d’Ernest Renan, les dynamiques de la transformation alchimique ou du dépassement transcendantal, la territorialité multiple et singulière des Flandres ou la collusion du féminin et de la virilité, du sacré et du grotesque, font plier les frontières figées de l’écriture encyclopédique et prouvent la possibilité de restituer l’unique à travers la profusion de regards multiples.

 

À ceci s’ajoute quelques compléments non négligeables à l’image du beau cahier iconographique inséré en milieu d’ouvrage et qui, des visages de L’humanité, Camille Claudel 1915, P’tit Quinquin, et Jeanne aux paysages de Hors Satan, Twentynine Palms, Flandres, Ma Loute, en passant par les détails du Portrait d’Antoine de Bourgogne de Rogier Van der Weyden ou du Saint Sébastien de Pharaon De Winter, permet d’éprouver l’emprise d’une sensibilité aux modalités et déclinaisons éclectiques.

 

 

 

  • LE CINÉMA DE BRUNO DUMONT EN FRAGMENTS ALPHABÉTIQUES
  • Auteur : Benjamin Thomas (sous la direction de)
  • Éditions : WARM
  • Collection : Cinéma
  • Date de parution : 4 juin 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 444 pages
  • Tarifs : 24 €

Commentaires

A la Une

Polaris : Joaquin Phoenix et Rooney Mara dans le nouveau projet de Lynne Ramsay

Après A Beautiful Day, Joaquin Phoenix va retrouver la réalisatrice Lynne Ramsay pour Polaris, aux côtés de sa compagne Rooney… Lire la suite >>

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 409 283 2 1 074 759
2 SANS UN BRUIT 2 228 844 1 228 844
3 UN HOMME EN COLERE 149 025 1 149 025
4 UN TOUR CHEZ MA FILLE 146 389 1 146 389
5 LES 2 ALFRED 118 883 1 118 883
6 NOMADLAND 104 442 2 229 469
7 LE DISCOURS 94 587 2 216 327
8 THE FATHER 82 439 4 467 582
9 ADIEU LES CONS 73 187 35 1 757 150
10 LES BOUCHETROUS 55 260 4 245 014

Source: CBO Box office

Nos Podcasts