France de Bruno Dumont : critique (pour)

Publié par Jacques Demange le 25 août 2021

Synopsis : France est à la fois le portrait d’une femme, journaliste à la télévision, d’un pays, le nôtre, et d’un système, celui des médias.

♥♥♥♥

 

France - affiche

France – affiche

De film en film, Bruno Dumont ne cesse de nous surprendre. L’extrême constance de son œuvre va de pair avec la nécessité d’une évolution qui, de La Vie de Jésus (1997) à France, marque par sa surprenante cohérence. Nous avions quitté le réalisateur avec le formidable diptyque historique, Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc (2017) et Jeanne (2019), nous le retrouvons avec une fiction contemporaine qui cible les débordements médiatiques à travers le parcours d’une journaliste (Léa Seydoux) officiant sur l’une de ces fameuses chaînes d’information en continu. Les détracteurs du cinéaste lui reprocheront sans doute son goût pour les extrêmes, le voyant enchaîner les situations excessives au point de mettre en cause la crédibilité de son récit. La question est pourtant moins de chercher à sauver le vraisemblable qu’à interroger la pertinence de son discours critique. En ce sens, France concrétise son projet, les déboires personnels du personnage permettant d’approfondir sa représentation inaugurale, orientant le film vers une nouvelle problématique que l’on ne peut que considérer comme essentielle : la préservation de l’humanité à l’ère des corps et des mots désincarnés. Cette idée puissante explique que Dumont opte volontiers pour la surenchère. Le lui reprocher, ce serait un peu rapidement oublier que c’est ce même humour fantaisiste qui avait fait la force de Ma Loute (2016) et de ces excellentes miniséries, P’tit Quinquin (2014) et Coincoin et les Z’inhumains (2018). Ce que France retient de cette tonalité, ce sont ses potentialités d’amertume.

 

France de Bruno Dumont

France de Bruno Dumont

 

De farce grotesque, le film se prolonge avec bonheur du côté de la représentation d’une prise de conscience qui, sans rien perdre de son cynisme premier, émet l’hypothèse d’une impossible rédemption. Dans cette perspective, France s’inscrit clairement dans la face transcendantale de la filmographie de Dumont qui, depuis ses premiers films, anime la composition de ses plans et l’orientation de ses histoires. Or, ici, le projet du personnage échoue, le cinéaste signalant que la suprématie du quantitatif propre à notre époque empêche désormais d’accéder à un au-delà du plan. Les couleurs saturées, le faste artificiel des cérémonies filmées par le cinéaste font écho à la condition tragi-comique de son héroïne.

 

La journaliste de France pourrait alors être perçue comme une parodie des personnages interprétés par Ingrid Bergman chez Rossellini, sauvés de leur milieu social par l’accès à une sainteté toute-puissante. Maintenue pendant un moment dans cet espoir, la chose apparaît d’emblée compromise. Les portes de sortie sont condamnées semble nous signifier Dumont. Et c’est sur ce constat à la fois lucide et acide que repose la première force de son film.

 

>> Lire aussi notre critique contre <<

 

 

  • FRANCE
  • Sortie salles : 25 août 2021
  • Réalisation et scénario : Bruno Dumont, librement adapté du recueil de manuscrits de Charles Péguy, Par ce demi-clair matin)
  • Avec : Léa Seydoux, Blanche Gardin, Benjamin Biolay, Emanuele Arioli, Juliane Köhler, Gaëtan Amiel, Jawad Zemmar, Marc Bettinelli
  • Production : Rachid Bouchareb, Jean Bréhat, Muriel Merlin et Dorothe Beinemeier
  • Photographie : David Chambille
  • Montage : Nicolas Bier
  • Décors : Erwan Le Gal
  • Costumes : Alexandra Charles
  • Musique : Christophe
  • Distribution : ARP Sélection
  • Durée : 2 h 14

 

Commentaires

A la Une

Christophe Nolan choisit Universal pour son film sur la bombe atomique

Pour la première fois depuis vingt ans, Warner Bros et Christopher Nolan ne travailleront pas main dans la main sur… Lire la suite >>

Christopher Nolan prépare son prochain film sur la bombe atomique

Le cinéaste a un nouveau scénario centré sur l’histoire d’une des armes les plus destructrices jamais inventées et serait en… Lire la suite >>

Sniff : Morgan Freeman, Helen Mirren, Al Pacino et Danny DeVito bientôt réunis

Casting cinq étoiles pour un film noir en maison de retraite… c’est la promesse de Sniff signé Taylor Hackford.  … Lire la suite >>

Un Neo amnésique pour la première bande-annonce de Matrix 4 Resurrections

18 ans après le troisième épisode, c’est sans sa sœur que Lana Wachowski revient pour un quatrième voyage dans la… Lire la suite >>

Don’t Look Up : une bande-annonce pour le nouveau film d’Adam McKay

Après avoir brillé avec The Big Short et Vice, Adam McKay est de retour. Cette fois destiné à Netflix, son… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 314 051 2 795 224
2 BOITE NOIRE 292 081 1 292 081
3 BAC NORD 253 581 4 1 458 138
4 DELICIEUX 130 477 1 130 477
5 LES MECHANTS 77 098 1 77 098
6 UN TRIOMPHE 75 286 2 219 254
7 PAW PATROL - LE FILM - LA PAT' PATROUILLE 67 514 5 1 215 197
8 RESPECT 63 758 1 63 758
9 BABY BOSS 2 : UNE AFFAIRE DE FAMILLE 58 730 4 779 125
10 OSS 117 : ALERTE ROUGE EN AFRIQUE NOIRE 57 709 6 1 553 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts